Accueil » Non classé » Le cerisier

Le cerisier

 

Image

Il est originaire d’Europe et pousse en tous climats, obligatoirement en plein soleil. Peu exigeant sur la nature du sol, il craint seulement les terres trop humides et imperméables donc trop lourdes. Il s’agit d’un arbre rustique à port évasé s’arrondissant avec l’âge. Le cerisier atteint une fois adulte 6 à 10 mètres de haut. Mais il est possible de limiter sa hauteur en le rabattant. Son abondante floraison blanche en mars-avril craint les gelées tardives.

Les fleurs sont détruites vers -2°C. Les fruits se récoltent selon les variétés de mai à fin juillet. La fructification intervient 2 à 3 ans après la plantation.

Image

Les variétés sont partiellement auto-stériles et nécessitent la proximité d’autres variétés.

* Le Bigarreau Burlat est la première cerise du jardin. Ses fruits juteux et parfumés apparaissent dès la fin mai et mûrissent jusqu’à mi-juin.

* Le cerisier Bigarreau Summit donne de très gros fruits très parfumés vers mi-juillet.

* Le Bigarreau Sweetheart est une variété de cerisier récente, très intéressante par son caractère auto-fertile et sa production de grosses

cerises savoureuses et résistantes.

PLANTATION

Le cerisier peut être vendu racines nues. Il se plante d’octobre à avril. Mais la période la plus favorable est le mois de novembre pour permettre un bon enracinement. Si vous ne pouvez pas le planter sous 8 jours après l’achat je vous conseille de le mettre en jauge dans un endroit ombragé de votre jardin. Faites un trou de telle manière que toutes les racines puissent y pénétrer et rebouchez le trou tout autour en prenant soin de ne pas couvrir le porte-greffe. Et pour finir tassez la terre autour.

Image

CONSEILS

– Faites un trou de 50 à 60 cm de profondeur et 80 cm de large, de façon à bien ameublir la terre. Retirer cailloux et mauvaises herbes.

– Placez 150 grammes de corne torréfiée (soit deux poignées) à mélanger à la terre au fond du trou. Rebouchez de moitié avec de la terre additionnée de terreau de plantation et de fumier fertilisant.

– Coupez l’extrémité des racines de votre arbre. Dans le trou de plantation, mélangez à la terre une poignée de stimulant racinaire. Placez un bon tuteur pour maintenir l’arbre droit.

-Placez le collet de l’arbre au niveau du sol, puis comblez le trou de plantation avec la terre que vous avez extraite pour faire le trou.

TRÈS IMPORTANT N’enterrez pas le porte-greffe. Il faut qu’il soit au ras du sol de votre jardin.Tassez la terre au pied de votre cerisier en formant une cuvette et arrosez abondamment (15 à 20 litres d’eau environ).

– Et pour terminer, pratiquez une taille des rameaux à environ 25 cm de longueur par rapport au tronc, de préférence au dessus d’un bourgeon placé vers l’extérieur des rameaux. Conservez seulement les branches les mieux placées (3 à 5 maximum).

Image

TAILLE

L’année suivant la plantation, laissez le pousser naturellement de façon à faire ramifier les branches principales. Le cerisier se taille le moins souvent possible. Après la floraison en début de végétation, ou en automne vous pouvez raccourcir légèrement les branches les plus vigoureuses ou celles s’écartant de la forme initiale de l’arbre. Mastiquez les plaies de taille avec un cicatrisant et coupez les rameaux qui se croisent à l’intérieur de l’arbre et en particulier à sa cime.

ENTRETIEN

Vous devez effectuer un traitement de fin d’hiver puis après floraison, un traitement préventif à la bouillie bordelaise afin d’éviter le développement de la moniliose, maladie provoquant le dépérissement des rameaux. Les pucerons s’agglutinent parfois sur les jeunes pousses au printemps, provoquant un ralentissement de la croissance et une déformation du feuillage. Quelques traitements anti-pucerons comme par exemple le purin d’orties peuvent s’avérer nécessaires en cas de fortes attaques.

Les variétés tardives peuvent parfois être véreuses. Il s’agit de la mouche du cerisier que l’on peut piéger avec des appâts spécifiques aux phéromones ou traiter préventivement avec des produits que vous trouverez dans les magasins spécialisés.

Conseil Privilégiez au maximum les produits naturels.

Afin de préserver la fertilité du sol et induire une bonne fructification, un apport de fumure organique en automne, suivi au printemps d’un apport d’engrais naturel à base de matières végétales du style BACTERIOSOL peuvent être effectués chaque année. Épandre bactériosol au sol (7 ou 8 poignées de granulés) au pied de votre cerisier en ayant pris soin de griffer avant autour de l’arbre. N’enfouissez pas les granulés. Arrosez dessus (l’équivalent d’un arrosoir de 10 à 12 litres). Votre cerisier prendra sa nourriture nécessaire à mesure tout au long de la saison.

Image

RÉCOLTE

Elle s’échelonne de fin mai à juillet suivant les variétés. Si vous ne voulez pas cueillir vos cerises à une hauteur qu’ il vous sera difficile d’atteindre, je vous conseille de rabattre votre arbre avant qu’il n’atteigne une hauteur vertigineuse.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


14 commentaires

  1. lapinbleu2 dit :

    Commentaire LaBuche

    Mon cerisier, qui me semble malade, car les feuilles sont toutes tachées malgré les nombreuses cerises en cours de formation.
    Une idée sur ce qu’il pourrait avoir ? Merci d’avance pour vos réponses/suggestions.

    J'aime

  2. lapinbleu2 dit :

    Pour ce qui est de ton problème, je pense que ça doit venir de la saison trop humide. Il s’agirait de la cylindrosporiose maladie cryptogamique du cerisier épisodique qui se déclare par temps fort humide et c’est le cas car cette année nous avons eu pas de pluie surtout ce mois ci. Par rapport à ta photo, ça ressemblerait à ça.

    Il faudrait que tu supprimes les feuilles malades et que tu les brules ou du moins que tu ne les laisses pas dans ton jardin pour éviter la propagation de la maladie.
    Quand tu as fait ça, pulvérise sur le feuillage qui reste de ton cerisier un mélange de prêle ou de lierre avec du souffre à part égale.
    Voilà ce que je peux te dire pour t’aider. Désolé de ma réponse tardive. J’avais vu ta question, mais j’avais dû partir de chez moi. Et après j’ai zappé.

    J'aime

  3. lapinbleu2 dit :

    Commentaire LaBuche

    Merci pour les infos mais je pense plutôt à la maladie criblée.
    http://www.vergers-vivants.fr/spip/spip.php?article190
    Comme dit dans l’article, trop tard aussi pour faire un traitement quel qu’il soit.
    Je pense que pour cette année, c’est cuit pour la récolte même si certains fruits sont toujours gros et beaux, d’autres fruits ont déjà été attaqués et les branches s’affaissent.

    J'aime

  4. lapinbleu2 dit :

    Tu as certainement raison. Tu as le cerisier devant toi. Une photo parfois ce n’est pas évident.
    Il faut savoir que les cerisiers craignent l’excès d’humidité. Es ce qu’il est paillé ?

    J'aime

  5. lapinbleu2 dit :

    Commentaire Pestoune

    Du coup je reconnais le même problème chez moi LaBuche et la cause est marquée dans ton article : arbres trop serrés. C’est mon beau-père qui a planté nos fruitiers, il y a 25 ans environs (30 pour les pommiers) et il a vraiment planté les arbres trop prêt les uns des autres. Je constate les mêmes symptômes que dans l’article sur mes cerisiers. Mais la maladie est déjà bien avancée, je pense que mes arbres sont perdus. La seule solution est de les couper et d’en planter d’autre plus loin. J’ai la place pour.

    J'aime

  6. lapinbleu2 dit :

    pestoune a écrit :
    Source du message il a vraiment planté les arbres trop prêt les uns des autres.

    La plupart des arbres sont plantés trop près les uns des autres. Pour les cerisiers il faut entre 7 et 8 mètre entre chaque arbre et c’est vraiment un minimum. Quand j’étais en activité j’entretenais des jardins d’ornement sans compter la taille des arbres fruitiers et des arbres d’ornement. Je n’arrêtais pas de le dire à mes clients pour la distance à respecter entre chaque type d’arbres. En règle générale, la distance marquée quand on achète des arbres est un peu juste. Moi je la majore toujours un peu.

    J'aime

  7. lapinbleu2 dit :

    Commentaire LaBuche

    lapinbleu2 a écrit :
    Source du message
    Tu as certainement raison. Tu as le cerisier devant toi. Une photo parfois ce n’est pas évident.
    Il faut savoir que les cerisiers craignent l’excès d’humidité. Es ce qu’il est paillé ?

    Non il n’est pas paillé.

    J'aime

  8. lapinbleu2 dit :

    Commentaire LaBuche

    pestoune a écrit :
    Source du message Du coup je reconnais le même problème chez moi LaBuche et la cause est marquée dans ton article : arbres trop serrés. C’est mon beau-père qui a planté nos fruitiers, il y a 25 ans environs (30 pour les pommiers) et il a vraiment planté les arbres trop prêt les uns des autres. Je constate les mêmes symptômes que dans l’article sur mes cerisiers. Mais la maladie est déjà bien avancée, je pense que mes arbres sont perdus. La seule solution est de les couper et d’en planter d’autre plus loin. J’ai la place pour.
    Pour ma part, le souci n’est pas dû à la proximité avec d’autres arbres car ils sont bien éloignés les uns des autres.
    Si tu dois tous les couper, cela va te faire du bois.. Hi.. Hi.. Cool. Crois tu vraiment qu’ils sont bons à couper ?

    J'aime

  9. lapinbleu2 dit :

    pestoune a écrit :
    Source du message La seule solution est de les couper

    Tu ne pourrais pas en couper 1 ou 2 sur 3 pour éviter de tout perdre ?

    J'aime

  10. lapinbleu2 dit :

    LaBuche a écrit :
    Source du message Non il n’est pas paillé.

    Ah, ok.

    J'aime

  11. lapinbleu2 dit :

    Commentaire LaBuche

    Je viens de rentrer d’un fameux magasin de jardinage dans lequel j’ai parlé de mon cerisier. Étant donné que mes cerises sont très tardives (fin juillet -début août), on m’a conseillé de faire un traitement de bouillie bordelaise mélangée avec du purin de prêles. Recommencer le traitement dans 15j.
    J’ai encore du temps pour réfléchir si je me lance ou pas car la pluie risque de lessiver mon traitement.

    J'aime

  12. lapinbleu2 dit :

    LaBuche a écrit :
    Source du message car la pluie risque de lessiver mon traitement.

    C’est ça le gros soucis. La pluie c’est agaçant pour les traitements.

    J'aime

  13. lapinbleu2 dit :

    Commentaire Pestoune

    C’est le meilleur traitement anti fongique mais si tu ne le fais pas et qu’il pleut encore pendant 15 jours, tu ne le feras jamais.
    Fais-le un après midi où il y a une accalmie. Tu recommenceras si les pluies s’arrêtent un jour et encore une 3ème fois 15 jours après

    J'aime

  14. lapinbleu2 dit :

    Commentaire LaBuche

    Aujourd’hui cela aurait été pas mal mais pas eu le temps à cause du boulot et ils annoncent de nouveau de la pluie… Décidément il va falloir encore jongler…

    J'aime

Ce n'est que par l'échange et le partage que nous pourrons avancer pour faire changer les choses. Apportez votre pierre en laissant une trace de votre passage. Merci !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :