Accueil » potager » Le paillage dans votre potager

Le paillage dans votre potager

767878Sanstitre1

POURQUOI FAIRE UN PAILLAGE DANS SON JARDIN ?
Si l’on regarde la nature, elle ne laisse jamais le sol nu. Il y a toujours une couverture végétale sur la terre, que ce soit au pied d’un arbre, d’arbuste, dans une plantation quelconque. Cela limite le phénomène d’érosion, de perte de matière organique, la destruction de l’humus par les pluies, le vent, le piétinement, tout en évitant le tassement du sol et l’évaporation de l’humidité. Le paillage consiste à imiter la nature en apportant une couverture protectrice (le mulch) sur la terre de son jardin tout en l’améliorant par l’apport d’humus apporté lors de la dégradation du paillis et en même temps reconstitue une microfaune indispensable à une terre équilibrée tout en offrant un abri aux insectes auxiliaires. Le sol étant protégé de la lumière, les graines de « mauvaises herbes » en dormance ne se développeront pas ou en tout cas beaucoup moins. Et une bonne nouvelle, sous le paillage, les vers de terre travaillent pour vous et retournent la terre mieux que vous ne le feriez vous-même tout en respectant la vie microbienne du sol.
AVEC QUOI PAILLE-T-ON ?
L’idéal est de profiter de la volonté de protéger la terre de notre potager pour apporter aussi de la nourriture à celle-ci (la fertiliser) donc évitons les pierres n’ont pas d’intérêt dans un jardin et les bâches plastiques ainsi que les toiles de paillage qui tuent votre terre par manque d’apport d’humus.
Vous pouvez bien sûr vous contenter et c’est déjà bien, d’une simple couche de paille pour protéger votre jardin de l’évaporation de l’eau. Mais vous pouvez aussi envisager un apport de matériaux multiples qui fertiliseront le sol en se décomposant et qui apporteront aussi des nutriments à toute une faune qui restituera le mulch absorbé en nutriments assimilables par les végétaux.
Outre la paille, vous pouvez mettre de la tonte de gazon séchée et fraîche, du foin, des feuilles mortes, du bois raméal fragmenté ou BRF (branches broyées), du broyat de végétaux divers, des épluchures de fruits et légumes, des fougères… L’idéal étant un mélange de tout cela. Si votre terre est calcaire ou argilo-calcaire, un broyat de thuyas ou sapins (après avoir taillé votre haie) ou des écorces de pins, apporteront l’acidité nécessaire pour équilibrer peu à peu votre terre.

 

946167DSC02064
COMMENT PROCÉDER POUR FAIRE UN PAILLAGE ?
Avant tout, ne mettez jamais un paillage sur un jardin qui n’aura pas été désherbé au préalable.
Repiquage
Une fois cette étape franchie, vous pouvez étendre votre paillage sur votre jardin en une couche de quelques cm d’épaisseur et repiquer vos légumes dans la terre en écartant le paillage.
Pommes de terre
Pour les pommes de terre, je creuse mes sillons, plante mes tubercules dedans et referme les sillons. Je n’attends pas la levée, je butte mes pommes de terre de suite et paille mes buttes.
Semis
Pour les semis, c’est un peu plus compliqué. J’ai abandonné les semis à la volée pour des semis en ligne. A l’endroit des semis, je ne paille pas. Je prépare un paillis que je hache grossièrement et je le parsème par-dessus les semis. Ce n’est qu’une fois que les plants se seront bien développées que je ramène du paillis de chaque côté de mes lignes.

Arrosez avant et après la mise en place du paillage. N’oubliez pas qu’un paillage isole le sol aussi bien du chaud que de froid. Attendez donc que la terre se soit réchauffée avant de pailler. Par contre, le paillage protège les plants des gelées tardives du printemps et des coups de froid de l’automne. Tout au long de l’année rajoutez du paillage pour ne jamais avoir de terre nue.Les seuls légumes que je ne paille pas, sont les oignons, échalotes et aulx. Par expérience, les années pluvieuses, le risque de pourrissement est accru.

 

INCONVÉNIENTS DU PAILLAGE
Il y a bien entendu des inconvénients au paillage. S’il est un bon refuge aux insectes auxiliaires, il l’est aussi aux limaces et aux rongeurs.
Les années pluvieuses, ne recouvrez pas le collet de certains légumes sensibles au pourrissement tels les salades. Laissez un petit espace entre les racines et le paillage.

 

615974DSC02129

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


18 commentaires

  1. lapinbleu2 dit :

    Commentaire Jubei

    Vous pouvez aussi mettre en paillage de la Chènevotte (initialement pour la construction durable…)

    J'aime

  2. lapinbleu2 dit :

    Merci pour l’info jubei.

    J'aime

  3. lapinbleu2 dit :

    Commentaire Nanou

    Bonjour tout le monde

    En effet le paillage a de nombreux avantages……….malheureusement il a un gros inconvénient!!!!! les rongeurs!! et comme j’en ai une frousse plus que bleue……..je ne paille plus! Déjà le tas de compost les attire mais bon bien obligée de le garder celui là c’est surtout mon mari qui veut le garder, s’il ne tenait qu’à moi.. Lol…
    Le 21 juillet ( je me rappelle parfaitement de la date) j’ai vu un rat dans mon parterre de roses! Il a ou plutôt ils ont élu domicile dans le compost! Depuis, mon mari les nourrit avec de bonnes grosses pastilles qui disparaissent très rapidement. Depuis hier, elles ne bougent plus de place………je suppose que les rats sont crevés!!!!
    Pour moi, c’est une véritable horreur ces animaux!!

    J'aime

  4. lapinbleu2 dit :

    Commentaire Pestoune

    Ce sont des animaux très intelligents et fascinants. Ils ont aussi leur utilité et particulièrement celle de manger et donc de nous débarrasser de nos déchets. Dans la nature, tout sert à quelque chose… hem presque tout, j’ai un doute pour nos sénateurs et députés. Ok, je sors.

    J'aime

  5. lapinbleu2 dit :

    Commentaire Nanou

    Ils seraient encore 10 fois plus intelligents et plus utiles que j’en aurais toujours aussi peur !! .. Lol..

    J'aime

  6. lapinbleu2 dit :

    Nanou, remplace les rats par des députés ou des sénateurs. ils ne te feront pas grand chose eux.. Lol..

    J'aime

  7. lapinbleu2 dit :

    Commentaire Nanou

    Les députés,sénateurs, ministres sont une autre race de rats !!!!! .. Lol.. Je ne les veux pas non plus dans mon jardin!……….En plus de vider mon porte monnaie ils seraient capables de voler mes roses !!

    J'aime

  8. lapinbleu2 dit :

    Commentaire Jubei

    Lol

    J'aime

  9. lapinbleu2 dit :

    Commentaire Pestoune

    Bravo !!

    J'aime

  10. lapinbleu2 dit :

    t’as raison Nanou. sait on jamais.. Lol..

    J'aime

  11. lapinbleu2 dit :

    Commentaire Philippe88

    Bonjour,
    Un truc simple et économe pour couvrir son sol, en automne ou hiver : des cartons.
    Il faut choisir des cartons non plastifiés, sans encre si possible (on peut ôter la pellicule encrée).
    Le carton apporte du carbone à la terre, et nos amis les Lumbricinas (vers de terre) adorent le carton.
    Et n’oubliez jamais que le printemps, au potager, se prépare dès l’automne…
    Bonne journée. Philippe

    Aimé par 1 personne

  12. lapinbleu2 dit :

    Commentaire Pestoune

    Je fais ça depuis longtemps mais j’ai appris récemment que pour faire les cartons on se sert d’hydrocarbure et de chlore. Donc bye bye l’écologie… Je vais faire quelques recherches pour en savoir plus. Le carton c’était aussi super pour empêcher l’herbe de gagner des bordures au jardin. Ca me gardait les bordures nickel. En plus je m’en sers au pied des choux pour empêcher les mouches de déposer les oeufs. Je me servais aussi des cartons intérieurs des rouleaux de papiers toilettes. J’y repiquais mes cucurbitacées pour leur éviter d’être bouffés par les limaces.

    J'aime

  13. lapinbleu2 dit :

    Mème les cartons ondulés qui n’ont rien de marqué dessus ou presque sont fait de cette manière ?

    J'aime

  14. lapinbleu2 dit :

    Commentaire Pestoune

    Je n’en sais rien JC. Mon médecin a vu un documentaire à ce propos et m’a alerté. Depuis je fais des recherches mais je n’ai rien vu de significatif. J’ai préféré vous alerter et en même temps permettre à un des membres ayant une info à ce sujet de nous la communiquer.

    J'aime

  15. lapinbleu2 dit :

    Ok Pestoune. Affaire à suivre.

    J'aime

  16. lapinbleu2 dit :

    Commentaire Pestoune

    Voilà ce que j’ai trouvé sur un forum de mordus de la tomate http://tomodori.com/forum/topic12494.html L’auteur est l’un de leurs membres : Captain et ça confirme ce que mon médecin a dit. Mais je n’ai toujours pas trouvé d’infos de source.

    J’ai toujours été surpris que le carton puisse être recommandé en jardinage dans des utilisations où il sera amené à se désagréger (couverture de sol, culture en butte, …), même si les cartons ne sont pas imprimés. A mon avis, le carton n’est pas un matériau neutre et est chargé de polluant divers, à dose plus ou moins importante en fonction de ce que chacun considère comme le seuil acceptable.

    Le carton, c’est d’abord du papier, produit à partir de fibres de cellulose vierge ou recyclées, de charges (minérales ou végétales) donnant certaines les caractéristiques mécaniques, optiques ou d’imprimabilité au papier, et des restes de tous les adjuvants chimiques qu’on utilise dans le processus de fabrication (floculants, agents de désencrage, dispersants, anti mousse, …), et les colorants, car le carton même brun serait grisâtre s’il n’était pas teinté. A tout cela, vient s’ajouter , pour les vieux papiers, les résidus tels que colles et encres qui n’auront pas été retirés lors des étapes de l’épuration de la pate.

    Et puis, il ne faut pas oublier que les fibres vierges ou recyclées coûtent cher et que le papier se vend au Kg. Il arrive donc parfois que l’on réintroduise une partie des déchets du processus dans les papiers de qualité basse, d’où la forte odeur de certains cartons.
    Et pour ce qui est des papiers d’essuyage (type Sopalin, PQ, ou autres) le papier est beaucoup plus propre, mais on y ajoute des azurants pour que ce soit bien blanc, ou des colorants, ainsi que des agents pour la douceur … faudrait pas s’abimer le postérieur. :mrgreen:

    Les doses de ces produits ne sont certainement pas toxiques pour le sol, mais leur seule présence est-elle acceptable dans une culture respectueuse de la terre ?

    J'aime

  17. lapinbleu2 dit :

    Commentaire Pestoune

    Et pour le carton ondulé, trouvé sur le site : au jardin.org dont le lien s’affichera à la fin de l’article

    Je suis allé me renseigné chez les « anciens » qui bossait avant justement dans le carton. Ce qu’il m’a dit n’est forcément très réjouissant

    Dans le carton ondulé, on trouve du papier kraft, ce sont les deux couches plates. Outre de la cellulose, un peu de lignine, on y trouve aussi des charges minérales, genre argiles, silicates, qui permettent au carton de faire un peu moins buvard si on l’imprime. Ce papier kraft est généralement du papier « neuf », donc non recyclé.

    La cannelure (l’ondulé) est généralement à base de 100% recyclé. Et là, attention les mirettes : il y a deux types de recyclés. Donc il y a deux types de cartons, selon que ce carton est destiné ou pas à un contact alimentaire. Dans le recyclé pour contact alimentaire, il n’y pas de tout venant, c’est à dire en gros des emballages industriels qui pourrait contenir des déchets pas cool.

    Pour finir, il y a des colles, pour coller la cannelure aux deux couches de kraft. En gros deux types de colles, qui sont utilisées suivant leur prix : les colles à bases d’amidon (cool), quand le prix des céréales est bas, et sinon des colles polyvinyliques , qui bien qu’étant des produits de synthèse, sont des polymères solubles dans l’eau et classés « non toxique » (ça vaut ce ça vaut). Je crois que c’est ce qu’on appelle la colle blanche (papier peint, bois…). Comment différencier les deux types de cartons pour être sur d’avoir des colles à base d’amidons ? A part connaitre le fabricant, et lui demander, ou être un pro du carton, aucune chance

    Donc en résumé, je dirais : le carton comme paillage pourquoi pas, à condition de ne prendre que des carton destinés à un contact alimentaire : ça limite quand même les choix ! Dans la pratique, il n’y pas dans le carton recyclé de métaux lourds, de dioxine ou d’autres cochonneries qui ne sont pas du tout biodégradables. (Enfin, on va dire qu’il n’y en a pas plus qu’ailleurs). Même les colles vinyliques restent de la matière « organique » (au sens chimique de terme) qui sera dégradé par les UV, l’humidité…

    En savoir plus sur http://www.aujardin.org/question-propos … sz2q2VD.99

    J'aime

  18. lapinbleu2 dit :

    Bon, d’après ce que tu as écrit je ne vais pas prendre le risque. Je vais demander à la pizzéria de mon village les cartons qu’elle a. Déjà je récupères de supers seaux de chez elle pour mettre mon marc de café et mon compost quand il est bien fait. Je lui demanderais qu’elle me garde les cartons car ils auront contenu que de l’alimentaire.

    J'aime

Ce n'est que par l'échange et le partage que nous pourrons avancer pour faire changer les choses. Apportez votre pierre en laissant une trace de votre passage. Merci !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :