Home » Jardins des membres » Valérie

Valérie

Bonjour à tous.
Je découvre aujourd’hui ce forum grâce à la newsletter de Gilles Dubus ; Je cherche depuis pas mal de temps un forum facile de fonctionnement afin de pouvoir échanger sur le jardinage « potagiste » ; Spotjardin sera, j’espère, celui-là.


Je me présente donc : Valérie ; 56 ans ; En activité (enseignante). J’habite le Gers et me passionne pour mon tout petit potager (35 m2) ; j’habite une maison dont nous sommes propriétaires, dans un lotissement, entre ville et campagne (pour reprendre le slogan de notre commune). Permaculture et culture bio sont des termes qui me parlent on ne peut plus, tout comme les mots « environnement », »biodiversité », « gestion des énergies », etc, pour lesquels je m’investis le mieux que je peux ; comme dit le colibri dans l’histoire racontée par Pierre Rahbi, j’essaie de « faire ma part »… de vivre en conscience et de le transmettre à mes filles (22 et 29 ans) ; Même si ce n’est pas simple tous les jours, je tiens le cap et espère, sur le forum, trouver grand nombre de convaincus avec qui partager.

Bonsoir tout le monde.
Quel régal de voir toutes ces petites bête dans les jardins ; cela montre bien que l’environnement leur est favorable ; nous avons du monde nous aussi dans notre pré carré de lotissement (900 m2), certes entre ville et campagne ; quelques crapauds qui se reproduisent maintenant depuis quelques années et dont le sénior est « Buffo » ; ils doivent être 5 ou 6 maintenant ; nous avons accueilli à l’automne un hérisson ; j’espère qu’il restera chez nous, il y a du travail pour lui ; des oiseaux aussi ; depuis quelques mois, je note les espèces que je vois, et en novembre, j’en ai dénombré 14 ! Il faut dire qu’entre la haie champêtre, les mangeoires et les coupelles d’eau, ils ont le gîte et le couvert : accenteur mouché, moineau domestique, mésange bleue, mésange charbonnière, mésange à longue queue, mésange noire, bergeronnette grise, merle, pie, hypolaïs ictérine, rouge-gorge, pinson, fauvette à tête noire et troglodyte mignon… Mais aussi des mulots et un chat chasseur de croquettes… autant dire qu’il n’a guère de rôle dans notre écosystème (!) Tout ce petit monde m’occupe beaucoup, et pour mon plus grand bonheur !
J’essaie de joindre quelques photos… Pour le plaisir. Bonne soirée à tous.

031

Epice dans une plate-bande du potager.

012

Mésange venant boire.

024

Rouge gorge venant de manger dans une cage décorative.

002

Mésange dans une mangeoire faite d’un petit panier.

004.JPG

Rouge-gorge un matin de brouillard.

DSC07690.JPG

a c’est « Buffo » dans les jeunes salade cet été.

008.JPG

Mésange dans une mangeoire en céramique.

Enregistrer

Enregistrer


154 commentaires

  1. Commentaire Pestoune

    Je déplore la disparition du rouge gorge chez moi. Chaque fois que j’étais au jardin, j’avais toujours un, ou deux voire plus de rouge-gorge qui me suivaient. Et là je n’en ai pas vu un seul de l’année. Les passereaux sont en train de disparaitre dans l’indifférence la plus complète. Voici l’article que j’avais mis sur mon blog pour illustrer le documentaire « le silence des passereaux » qui n’est plus disponible pour le moment

    C’est un fait que l’on peut tous constater si on est un tant soit peu attentifs. Nos passereaux disparaissent. Il ne reste aujourd’hui plus que la moitié du nombre des oiseaux recensés dans les années 60. Cela fait plus de 30 ans que j’habite dans ma maison et d’années en années, je les vois se raréfier. Moineaux et bruants, rouges-queues, mésanges bleues, nonettes, à longue queue ou charbonnières, pinsons, torcols fourmiliers, rouges-gorges, bouvreuils, bergeronnettes, pipits, alouettes, hirondelles, les minuscules troglodytes mignons, rossignols, sittèles torchepot, chardonnerets, verdiers, grives, merles, roitelets, becs croisés des sapins… autant d’espèces qui gravitaient autour de chez moi. Toutes se sont raréfiés mais certaines ont disparu de mon paysage : troglodyte, pinson, bouvreuil, roitelet, bec croisés des sapins, sittèle torchepot. Pour la 1ère année, je n’ai pas vu un seul moineau, ni bruant. On accuse les chats dans ce reportage et c’est sans doute vrai. J’ai 4 chattes grandes chasseuses mais elles capturent rarement des oiseaux. Je suis persuadée que l’homme a un impact plus grand encore sur la disparition des oiseaux. Entre la chasse, les pesticides, la non-accessibilité des habitats pour nicher, nos architectures dangereuses il participe à la disparition des espèces. Quand je vois ces personnes qui nous racontent à quel point ils se délectent des ortolans, je suis abasourdie. Comment peut-on encore chasser un animal qui disparait ? Que ce soit succulent n’excuse en rien. Je connais bien des diabétiques qui trouvent les pâtisseries succulentes mais qui ont dû s’en passer. Il faut croire que l’être humain n’a pas l’intelligence qu’il se prête. En tout cas pour certains d’entre eux. Si je comprends que la chasse est nécessaire pour réguler la population de certaines espèces animales puisque l’homme a détruit les prédateurs naturels, mais ça, ce n’est pas de la chasse, c’est du massacre purement et simplement. Ces gens sont des braconniers, des criminels et au lieu de fermer les yeux, les autorités devraient les mettre en prison.

  2. Commentaire Valérie

    Bonsoir à tous ;
    Le 14 janvier, comme chaque mois, j’ai pris mon petit potager en photos ; le froid était prévu et je voulais mettre à jour mon suivi en images avant de rabattre les tunnels ; je suis donc à jour pour les prises de vue… mais le froid n’est toujours pas là ; j’ai même vu deux fleurs à mes petits pois ; c’est très déroutant…
    Donc voici mes 40m2 de potager, dans un lotissement entre « ville et campagne » dans le Gers. Ce sont des carrés et des plates-bandes surélevées ; terre très argileuse qu’il m’était impossible de travailler ; il y a quelques années (à peu près 5 ans), je me serais découragée si mon chemin n’avait pas croisé un livre de Jean-Paul Collaert, me faisant découvrir le principe des lasagnes ; c’était au début du printemps, et c’est là que tout a vraiment commencé ! La mise en place a tout de suite suivi la lecture… et depuis, cela ne s’est plus arrêté. Maintenant, mes plates-bandes sont en « mode permaculture »… Et ce n’est que du bonheur ! Je travaille sur une rotation de ce que je considère comme 8 parcelles ; normalement en hiver, toutes les parcelles produisent des légumes, mais suite à des problèmes de santé au printemps et en été, c’est un peu différent cet hiver ; là où il n’y a pas de « comestible », j’ai semé du blé en engrais vert au mois d’octobre.

    Voici donc en photos (14 janvier 2016)

    Vue générale.

    En tête de proue, le petit dernier ; il est fait de cet automne, en lasagne, fond en carton, en alternance tonte et BRF, jusqu’en haut ; dans la foulée, semis de blé en engrais vert.

    Avec ces 2 carrés construits au printemps pour accueillir les « Butternuts », le petit dernier à la grenouille va compléter la superficie pour faire de ces 3 carrés une parcelle à part entière ; là aussi du blé en engrais vert.

    Ces 3 carrés forment une parcelle.

    Dans ce carré, cornet d’Anjou et blettes.

    Dans le carré du milieu, carottes (pour mars) et poireaux. On aperçoit un pied de pomme de terre qui doit venir d’un germe jeté au hasard (je pratique le compostage direct).

    Et dans celui-là, il reste quelques laitues, des frisées, un pied de blettes.

    Dans cette plate-bande, blé en engrais vert ; cet été, il y avait les tomates ; elle est un peu particulière car c’est une butte de permaculture selon la technique de Philip Forrer.

    Dans cette parcelle, on aperçoit un reste de frisée, des épinards, et en 1er plan du blé.

    Je suis assez contente de mes choux dans cette parcelle ; Honnêtement, c’est la 1ère fois que je les réussis aussi bien ; on va commencer à les manger, sinon on aura tout à consommer en mars…

  3. Commentaire Valérie

    Voici la suite.

    Dans cette parcelle (technique Philip Forrer également), au fond, cornets d’Anjou, au milieu, blé en engrais vert, et devant petits pois ; dans les petits pois, j’ai mélangé du blé, qui j’espère servira de tuteurs à mes pois… C’est une expérience, on verra bien.

    Carottes et poireaux ; à côté, on aperçoit un petit bout de plate-bande supplémentaire qui complète celle-ci et qui est semée de blé.

    Et voilà la dernière. Elle aussi technique Philip Forrer ; les fèves sont bien sorties.

    Comme j’ai intégré une parcelle supplémentaire, j’ai refait mon plan de rotation pour 2016… Je me suis un peu arrachée les cheveux, mais c’est fait.

  4. Ben là, bravo à toi Valérie. C’est vraiment pas mal pour une première année.
    En voyant ce que tu as fait, j’ai encore plus envie de faire mon potager en carrés.
    Merci Valérie pour ce partage.

  5. Commentaire Valérie

    Merci beaucoup Lapinou !!
    C’est vrai que ça marche dès la 1ère année (rappelle-toi la plate-bande aux carottes…), mais j’ai commencé ce potager en lasagnes il y a 3 ou 4 ans déjà ; certains carrés sont venus s’ajouter depuis, c’est vrai (le dernier datant de cet automne) ; d’autres ont été transformé à l’automne il y a un an (plate-bande des fèves : technique Philip Forrer mais sans creuser pour enfouir le vieux bois), ou au printemps dernier (2 en technique Forrer en creusant pour enfouir le vieux bois… Et là, on a bien transpiré…). En tout cas, merci pour tes encouragements.

  6. Commentaire Pestoune

    Je suis admirative Valérie. Vous êtes très organisés en plus. C’est vrai que ça donne envie de tenter l’expérience. Mais surtout, je peux montrer à a ma fille ce que ça donne. Elle a installé ses 1er carrés potager cet automne.

  7. Commentaire Valérie

    Merci Pestoune.
    Tu peux dire à ta fille que ça vaut vraiment la peine qu’elle tente le coup ; c’est très agréable
    à travailler… Je n’utilise même plus la Grelinette ; un petit coup de serfouette est suffisant.

  8. Commentaire LaBuche

    Bonjour, Bravo Valérie pour toutes tes réalisations.
    Je confirme aussi que l’utilisation de la grelinette en carré n’est vraiment pas pratique et surtout nécessaire. Un petit coup de piochon (en surface) ou de griffe est largement suffisant.
    Une petite question tout de même : est-ce que ton niveau de remplissage des carrés baisse d’une année sur l’autre. Et si oui, avec quoi le combles-tu ? Merci pour tes réponses.

  9. Commentaire Valérie

    Bonjour LaBuche. En principe oui, le niveau descend un peu, mais de moins en moins ; quand c’est le cas, je complète en lasagnes au printemps : tonte, BRF, tonte, un peu de terreau et c’est reparti ; cette année, ça va peut-être être différent, car j’ai bien paillé avec du foin cet été et je fais le compostage direct en permanence, en mettant les déchets sous le foin ; je regarde de temps en temps… ça a l’air de marcher pas mal ; la décomposition des déchets plus un peu de décomposition du foin, je pense que ça fera moins baissé le niveau ; j’essaierai de penser à en dire plus au printemps en forme de bilan ; si ça marche bien, ça vaut le coup…

  10. Copmmentaire Orkine

    C’est superbe tous ces carres potager ! Ça donne envie d’en faire aurtant , mais cela demande beaucoup de temps pour les réaliser ! Ce que je n’ai pas trop pour l’instant, mais j’espère pour bientôt ! Je prendrais exemple sur ton modèle !

  11. Commentaire Valérie

    Merci Orkine pour tes encouragements. Si tu as besoin d’être « tuyautée » en temps voulu,… tu sais où me joindre 😉
    Ceci étant, ça peut être rapide ; j’ai fait une plate-bande avec ma fille, construction, remplissage et semis en une journée (mais j’avais tout ce qu’il me fallait sous la main) |g521| … Mais le tien est tellement beau !!

  12. Orkine, c’est cette méthode que je vais adopter cette année. Pour l’installation c’est du boulot au départ, mais par la suite, tu vas gagner du temps. En ce qui me concerne, je ne ferais que quelques carrés cette année. Je continuerais tout de mème à jardiner en permaculture de façon traditionnelle. Chaque année, j’ajouterais des carrés jusqu’à ce que tout mon jardin soit équipé de carrés. C’est donc quelque chose que tu peux faire dans le temps.Mais après quand tout sera fini, tu passeras moins de temps dans ton jardin.

  13. Commentaire Valérie

    Je viens de voir sur le site de Julia, « Le jardin de Madorre », qu’elle a fait ses 1ers semis de salade « sucrine » sous serre et qu’ils sont levés ! Certes elle habite le Tarn…
    Moi qui attend avec impatience fin février, dans le Gers, de pouvoir semer mes 1ères salades dans mes serres à semis surélevées… Je me demande si je ne pourrais pas commencer maintenant !… Si oui, quelle variété (sucrine, certes, mais quoi d’autres ? J’ai en stock des graines de « Reine de mai ») ?
    … Et toi Julia, si tu me lis, j’attends tes conseils. Merci. Amicalement à tous.

  14. Valérie, tu as je pense des hivers pas trop rude chez toi. Je sais je suis un inconditionnel pour la rouge de Grenoble. Tu pourrais mettre cette variété sous serre. Pense à le faire en regardant le calendrier lunaire. Je ne peux te proposer que celle ci car c’est la seule variété que je mets.. Hi.. Hi.. Après, attendons l’avis de Julia.

  15. Commentaire Valérie

    Merci Lapinou pour ces 1ers éléments de réponse… Je vais peut-être me mettre au travail plus vite que prévu… Pour mon plus grand plaisir. Cela pourrait pour moi être l’occasion de connaître la « rouge de Grenoble »… Mais je ne sais pas si je vais en trouver dans ma région… J’espère maintenant que Julia va voir mon message. Merci.

  16. Voici une photo. En réalité il s’agit de la laitue batavia rouge de Grenoble. Elle résiste bien à la chaleur. Et si tu la plantes à la bonne lune, elle ne monte pas rapidement en graines. Mais peut être que c’est un peu tôt pour les semer. Remarque, tu peux faire un essai.

  17. Commentaire Valérie

    Voilà ce que j’ai trouvé Lapinou sur la Batavia rouge de Grenoble

    Période de semis De Janvier à Avril;Avril.
    Commentaires sur période de semis 1/ Semer en pépinière sous abri ou tunnel, de Janvier à Avril, en lignes distantes de 15 cm. 2/ ou en place, d’Avril à Septembre, en lignes distantes de 30 cm. En Septembre, semer en situation bien exposée et abritée du froid.

    Cela devrait donc être possible maintenant.

  18. Ben oui, je n’aurai pas eu l’idée de les mettre aussi tôt. Finalement, je ne sais pas si je ne vais pas en semer. T’as vu comme la saison de cette variété est longue ? Les semis vont jusqu’à septembre. Je ne sais pas s’il existe une autre variété qui te donne des salades sur presque toute l’année.

  19. Commentaire Valérie

    Oui, c’est assez exceptionnel effectivement ; je vais voir si j’en trouve quelque part ; on a 2 magasins bio sur Auch… car bien-sûr je ne veux pas de la Bayer ou de la Monsanto ; et si je dois en commander chez Kokopelli… pour un sachet, bonjour les frais de port. Je vais donc chercher. Bonne journée à toi.

  20. Commentaire Pestoune

    Je sème mes 1ère salades sous couche, c’est à dire un carré recouvert d’une vieille fenêtre en général en février mais cette année vu la douceur, c’est déjà fait. Je sème de la gotte d’or, de l’apia, de la jester Ce sont des salades dites de printemps. On peut les manger toute jeune ce qui permet d’éclaircir les rangs sans rien perdre.

  21. Commentaire Valérie

    Merci Pestoune pour ce petit complément…
    Je vais essayer de me trouver tout ça ; rappelle-moi, stp, le site de vente que tu aimes bien… Car si je ne trouve pas ici, je vais passer commande par Internet. Merci !!

  22. Commentaire Valérie

    Merci beaucoup Pestoune.
    pour les points de vente Koko, je suis au courant ; le magasin bio de mon village est revendeur… mais il n’a pas ce que je cherche.
    Encore merci en tout cas ; je fais les magasins d’Auch cet aprèm, et si je ne trouve pas, je commande. Bon après-midi.

  23. Valérie, si ce magasin est revendeur de graines kokopelli, demande leur de te les commander en leur donnant la référence exacte.

    Je sème de la gotte d’or, de l’apia, de la jester

    Avant, je faisais comme ça. Mais ça fait un moment que j’ai arrêté c’est à dire depuis que les batavias rouge de Grenoble ont croisé ma route et qui donnent pratiquement toute l’année.

  24. Commentaire Valérie

    Merci pour tous vos conseils.
    je reviens de « la ville » (comme disaient les anciens !!). J’ai trouvé 3 variétés : »Gotte Jaune d’Or », « Appia » et la préférée de Lapinou « Rouge Grenobloise » !! La « Jester » est introuvable sur Auch… Tant pis. Un coup d’oeil au calendrier lunaire : jeudi 4 février, lune croissante descendante ; un coup d’oeil à la météo du Gers pour le 4 : éclaircies ; donc vous m’avez compris : le mari va monter les serres à semis surélevées ce WE, je vais chercher du terreau… et c’est le départ de la nouvelle saison au potager !! YES !!!!

  25. Commentaire Valérie

    Oui Lapinou.
    comme quoi, il n’y a pas toujours besoin de millions pour rendre une femme heureuse. Quelques graines de salade, et voilà.

  26. Commentaire Madorre

    Salut tout le monde !!
    Valérie, je te conseille également la rouge de Grenoble qui s’étale toute
    l’année ou encore la Gotte jaune d’or (peut-être plus difficile à trouver) 😉

  27. Commentaire Valérie

    Merci Julia.
    j’ai trouvé hier des graines de rouge grenobloise, d’Appia et de Gotte d’or ; je n’ai pas pris de sucrine comme toi, car j’ai vu sur le sachet qu’elle se semait beaucoup plus tard et que c’était une salade d’été ; donc je n’ai pas osé. Tu peux me dire ce que tu en penses, toi qui en a semé ? Merci beaucoup pour ta réponse.

  28. Commentaire Pestoune

    Je ne sais pas si la sucrine est la même salade que la pain de sucre mais je fais cette seconde. Je la sème en début d’ été pour la repiquer à l’automne en tunnel. On est en train de la manger et si tout va bien nous en aurons jusqu’au printemps. Les graines se vendent chez kokopelli sous la dénomination « pain de sucre ».

  29. Commentaire Valérie

    Bonjour Pestoune,
    La Pain de Sucre et la Sucrine sont 2 variétés différentes, et c’est vrai que la Pain de Sucre est une super variété.
    d’hiver ; je n’en ai pas mis cette année, mais je le regrette vraiment ; je ne manquerai pas d’en semer l’été prochain !!

  30. Commentaire Ann

    Beau jardin toute mes félicitations, je fais mon terreau, attention , le savez- vous, oui je pense, il ne faut pas tout mettre dans les composte pour ensuite l’utiliser comme terreau !! Bonne continuation..

  31. Commentaire Valérie

    Bonsoir à tous !
    Je viens enfin de terminer mon plan de potager pour cette année (et les années suivantes j’espère, puisqu’il va y avoir rotation) !
    Je le partage avec vous afin que vous puissiez me dire si vous voyez des erreurs ou si vous avez des conseils à me donner ; s’il vous convient, vous pouvez bien-sûr l’utiliser ; le forum est fait pour cela, on le sait bien… Quelques précisions maintenant pour la lecture du plan :
    – j’ai 8 planches de culture numérotées ; vous avez vu sur les photos de mon potager que les planches portent des petits panneaux avec un numéro ; c’est pour la facilité d’utilisation et pour ne pas avoir à refaire mon plan chaque année ; comme je veille à faire précéder et se succéder des légumes en fonction de leur famille botanique, il me suffira de décaler tous les ans les petits panneaux d’une place ; c’est tout simple.
    – d’autre part, sont écrites en jaune les cultures printemps-été, et en bleu les cultures automne-hiver.
    – Enfin, le plan donne l’impression de beaucoup, beaucoup de légumes ; ne vous y trompez pas… mon potager est petit et donc, en quantité, il y a assez peu de chaque légume ; mais j’aime diversifier au maximum… et il y a toujours de-ci de-là des tournesols, des cosmos, des oeillets d’Inde et des bourraches.
    Je vous souhaite bonne… et courageuse lecture 😉 … et j’attends vos commentaires de toutes sortes ; n’hésitez surtout pas car la saison va bientôt commencer !!

    1
    – Salade de printemps (semis en alvéoles sous châssis début février ; en continu jusqu’à mi-mai ; mise en place mars pour les 1ères, sous protection voile ; récolte début mai ; occupation jusqu’en juin).
    – Salade d’été (semis en alvéole mi-mai ; plantation mi-juin ; récolte août ; occupation jusqu’en juillet).
    – Fenouil (semis en alvéoles début avril ; plantation début mai en bordure de plate-bande ; récolte à partir d’août ; occupation jusqu’en octobre). – Haricot plat (semis mi-avril sous protection voile ; récolte mi-juillet ; occupation jusqu’en août).
    – Céleri (en godets début mars ; plantation mi-mai en bordure de plate-bande ; récolte à partir de septembre).
    – Carottes d’hiver (semis direct mi-juin à la place des salades de printemps).
    – Poireau d’hiver (semis en cagette mi-avril ; plantation en juillet à la place des salades). – Salade d’automne (semis en alvéoles début juillet ; plantation début août à la place des haricots plats).
    – Salade d’hiver (semis en alvéoles début août, plantation fin août)

    2
    – Salade de printemps (semis en alvéoles sous châssis début février ; en continu jusqu’à mi-mai ; mise en place mars pour les 1ères, sous protection voile ; récolte début mai ; occupation jusqu’en juin).
    – Courgette (en godet mi-mai ; plantation fin mai ; occupation jusqu’en octobre). – Betterave (semis en godets début avril ; plantation fin avril ; récolte août ; libérer en août pour salade d’hiver).
    – Chou – rave (semis en godet fin mars ; plantation mi-mai ; récolte fin juillet ; mais libérer en août pour salade d’hiver).
    – Fève (semis novembre ; occupation jusqu’à juin ; abriter en cas de gelée importante seulement). – Salade d’hiver (semis en alvéoles début août, plantation fin août ; récolte tout l’hiver jusqu’en mars).

    3
    – Pomme de terre (mi-avril ; récolte mi-juin en primeurs ; occupation dégressive jusqu’à fin juillet ; récolter à partir de la droite pour les haricots qui suivront).
    – Radis rose (mi-avril en échelonnant les semis).
    – Salade de printemps (semis en alvéoles sous châssis début février ; mise en place mars pour les 1ères, sous protection voile, entre les futures P de T ; récolte début mai ; occupation jusqu’en juin).
    – Haricot vert (semis progressif après les pommes de terre, à
    commencer par la droite, à partir de mi-juin ; occupation jusqu’à fin
    août).
    – Salade d’hiver (semis en alvéoles début août, plantation fin août ; récolte tout l’hiver jusqu’en mars).

    4
    – Salade de printemps (semis en alvéoles sous châssis début février ; en continu jusqu’à mi-mai ; mise en place mars pour les 1ères, sous protection voile) en milieu de plate-bande ; récolte début mai ; occupation jusqu’en juin).
    – Epinard de printemps (semis en alvéoles sous châssis début février ; en bordure de plate-bande).
    – Radis rose (mi-avril en échelonnant les semis ; en bordure opposée aux épinards).
    -Tomate précoce, mi-saison, tardive (semis en godets mi-avril ; plantation fin-mai ; occupation jusqu’en octobre pour les tardives).
    – Salade d’été (semis en alvéole mi-mai ; plantation mi-juin au milieu des tomates ; récolte août ; occupation jusqu’en juillet).
    – Salade d’hiver (à la place des tomates précoces ; semis en alvéoles début août, plantation fin août ;récolte tout l’hiver jusqu’en mars ).
    – Engrais vert (blé) (semis mi-octobre sur le reste de la plate-bande ; occupation jusqu’en mars)

    5
    – Petit pois (semis mars) ; récolte juin ; occupation jusqu’en juillet).
    – Carotte d’été plus radis en mélange, coriandre entre les rangs (semis mars sous protection voile, récolte juin ; occupation jusqu’à fin août pour faire la place aux salades d’hiver).
    – Navet d’automne et radis noir (semis juillet ; récolte fin-septembre ; occupation jusqu’en novembre) .
    – Salade d’automne (semis en alvéoles mi-juin ; plantation mi- juillet).
    – Engrais vert (blé) (semis mi-octobre ; occupation jusqu’en mars) – Salade d’hiver (semis en alvéoles début août, plantation fin août ; récolte tout l’hiver jusqu’en mars).

    6
    – Maïs (semis début avril, sur 2 rangs extérieurs, pour servir de tuteurs aux Butternuts).
    – Courge « Butternut » (semis en godets mi-mai, plantation fin-mai en milieu de plate-bande, occupation jusqu’à fin octobre)
    – Engrais vert (blé) (semis fin-octobre ; occupation jusqu’en mars)

    7
    – Salade de printemps (semis en alvéoles sous châssis début février ; en continu jusqu’à mi-mai ; mise en place mars pour les 1ères sous protection voile ; récolte début mai ; occupation jusqu’en juin).
    – Salade d’été (semis en alvéole mi-mai ; plantation mi-juin ; récolte août ; occupation jusqu’en juillet).
    – Navet de printemps (semis direct mi-mars ; récolte mi-mai; occupation jusqu’à fin-juillet). – Haricot vert (semis mi-mars sous tunnel ; récolte juin ; occupation jusqu’à juin).
    – Chou (au choix) :
    – Bruxelles (semis en godet mi-avril ; plantation mi-juin ; récolte à partir de novembre tout l’hiver).
    – Cabus d’automne ( semis en godet début avril ; plantation juin et juillet ; récolte octobre à décembre).
    – Brocoli (semis en godet mi-mai ; plantation fin-juin ; récolte mi-août à novembre).
    – Rouge d’automne (semis en godet fin avril ; plantation fin-juin ; récolte mi-septembre à novembre).
    – Chou vert d’hiver (semis en godet en mai ; plantation juillet ; récolte pendant l’hiver jusqu’en mars).
    – Salade d’automne (semis en alvéoles début juillet ; plantation début août en milieu de plate-bande pour laisser de la place aux choux).

    8
    – Salade de printemps (semis en alvéoles
    1ères sous protection voile ; récolte début

    – Poivron (semis en godet mi-mars ; plantation fin-mai ; récolte fin-août à octobre).
    sous châssis début février ; en continu
    mai ; occupation jusqu’en juin).

    – Aubergine (semis en godet mi-mars ; plantation fin-mai ; récolte à partir de juillet ; occupation jusqu’à fin septembre). jusqu’à mi-mai ; mise en place mars pour les

    – Concombre (semis en godet mi-mai ; plantation fin-mai ; récolte mi-juillet ; occupation jusqu’à fin-septembre).
    – Salade d’hiver (semis en alvéoles début août, plantation fin août entre les rangs des futurs pois).
    – Petit pois et blé en tuteur (semis octobre ; occupation jusqu’en juin ; couvrir en cas de gelée importante seulement). – Engrais vert (blé) (semis fin-octobre ; occupation jusqu’en mars)

  32. Salut Valérie.
    J’ai rigolé pour les pommes de terre. Nous ici en Savoie, nous les mettons début mai.. Hi.. Hi..
    Ceci dit, bravo à toi et merci pour ce partage qui pourra donner des idées à certains membres.

  33. Commentaire Valérie

    L’année dernière, mon voisin les a mis début avril… C’est fou !!
    Je serais curieuse de savoir quand elles sont mises dans le sud-est…
    Si quelqu’un de cette région nous lit… merci d’assouvir notre
    curiosité !! Coucou le sud-est.

  34. Commentaire Valérie

    Fichtre !!
    Tu te rends compte la différence avec la Savoie !!
    Autre chose… Je viens de te laisser un post dans ton sujet poireaux, dans les légumes traditionnels ; Juste pour un conseil… Et bien-sûr une petite inquiétude ❓

  35. Tu te rends compte la différence avec la Savoie !

    T’as raison. Mais quand eux ils ont presque plus rien, nous on a encore pas mal à récolter.
    Pour les poireaux j’ai vu. Je viens de te répondre.

  36. Commentaire Valérie

    lapinbleu2 a écrit :
    Source du message Mais quand eux ils ont presque plus rien, nous on a encore pas mal à récolter.

    Bien vu effectivement ! 😉

  37. Ici on dit qu’on peut planter les patates après la floraison du lilas

    Et là aussi ce n’est qu’une indication car chez nous en Savoie on dit un peu pareil même que l’on peut les mettre dés leur floraison. ça correspond chez nous vers le 10-15 avril voire encore plus tôt. Elles ont largement le temps de lever jusqu’au 13 mai environ (période des cavaliers) et s’ils sont redoutables, ça gèle. En plus, cette année la végétation a plus d’un mois d’avance. Alors, ça va être pire. Je dirais, méfiance.

  38. Commentaire Valérie

    Bonsoir Pestoune

    pestoune a écrit :
    Source du message Ici on dit qu’on peut planter les patates après la floraison du lilas

    Chez nous aussi !… Mais ils fleurissent plus tôt !

  39. Commentaire Valérie

    Bonjour tout le monde !!
    Journée de joie aujourd’hui ! J’ai ressorti le matériel de jardinage pour les 1ers semis : salades et épinards en alvéoles dans ma serre à semis surélevée. Donc inauguration de la fameuse serre !! Très beau temps, jour « feuilles », idéal quoi.

    Au menu, Gotte Jaune d’Or (pour 15 plans), sur conseil de Pestoune ; Appia (pour 15 plans) encore sur conseil de Pestoune, Rouge Grenobloise (pour 15 plans) sur conseil de Lapinou… et 30 épinards « Matador ».

    Les salades, c’est à la pince à épiler.

    Tassement léger… au bouchon de Champagne, mais oui !!

    Petites étiquettes.

    Un peu d’eau au fond d’une gamatte..

    Les alvéoles dans ce fond d’eau ; l’arrosage se fait par capillarité, cela évite l’arrosage par-dessus qui tasse ou risque, plus tard, d’abimer les plantules ; plus d’eau maintenant jusqu’à la levée ; après, toujours par en-dessous en fonction des besoins.

    Hop !! Dans la jolie serre.

    où il fait 30 degrés à 16 heures. Prochaine série de salades dans un mois. A raison d’une salade consommée par jour, ça devrait être bon. Si je nourris bien les limaces par ailleurs !!

  40. Commentaire Valérie

    A propos de costaud, j’ai mis mes plants de PT à germer (aucun rapport !! Ok, je sors !!.
    S’il faut au moins 6 semaines de germination avant de planter (dixit Hubert le jardinier), pour une plantation prévue début avril, est-ce que ça va ? Je veux dire « c’est pas trop tôt » ? Pièce à 12 degrés, éclairée par une fenêtre.
    Je n’avais pas de boîtes à oeufs vides (les boîtes 😉 ), alors j’ai trouvé un système : barquettes en plastique et papier journal pour caler les PT ; pourquoi pas, n’est-il pas 😉 ?

  41. Commentaire Pestoune

    Bah elles germent bien toutes seules sans salamalecs. Moi je les
    laisse germer tranquillement dans la pièce d’hivernage. Elles ont
    des petits germes bien costauds rouge et vert épissétou. Olé !!

  42. Les salades, c’est à la pince à épiler..

    Tu fais comme moi et tu utilises les mêmes planches de petits godets.

    Un peu d’eau au fond d’une gamatte..

    Moi, j’utilise un pulvérisateur pour éviter de faire des trous ou trop
    taser la terre. Mais ton truc de gamatte, je pense que je vais essayer.
    Je ne vais pas tarder à faire moi aussi mes semis de salade. Certainement
    à la prochaine bonne lune.
    En tout cas bravo à toi Valérie.

  43. Commentaire Valérie

    lapinbleu2 a écrit :
    Source du message Certainement
    à la prochaine bonne lune.

    Vendredi 12 et samedi 13… Le 10 et le 11, c’est un peu tourmenté côté lune 😉

  44. Commentaire Elle jardine

    Félicitations Valérie ! Superbes cultures en lasagne ! C’est une technique que je connais encore
    peu, mais que j’essaye de perfectionner.
    Ton travail est admirable en tous cas, et très prometteur pour le printemps ! Félicitions encore !

    PS Dans le sud aussi nous avons beaucoup d’avance… Les amandiers ont presque finis leur floraison :-(. Ça me fait assez peur car nous ne sommes pas à l’abris d’un coup de gel sur les nouvelles pousses des rosiers (déjà des nouvelles tiges de 5-10 cm), les mimosas en fleurs et autre…
    Mais ceci est un autre sujet…

  45. PS : dans le sud aussi nous avons beaucoup d’avance… Les amandiers ont presque finis leur floraison :-(. Ça me fait assez peur car nous ne sommes pas à l’abris d’un coup de gel sur les nouvelles pousses des rosiers (déjà des nouvelles tiges de 5-10 cm), les mimosas en fleurs et autre… Mais ceci est un autre sujet…

    Je te rassure, chez nous en Savoie qui a des hivers plus rudes que dans le midi, c’est un peu pareil.

  46. Commentaire Madorre

    Effectivement, pain de Sucre et sucrine sont bien 2 variétés différentes.
    Concernant mes semis de sucrine, elle se sème normalement de novembre à avril sous abri et d’avril à août en plein champ. Du semis à l’obtention du plant, il faut 3 à 7 semaines. Donc on verra bien lorsque je les repiquerai en pleine terre 😉

  47. Pestoune c’est une salade qui est beaucoup utilisée dans le midi. C’est certainement pour ça que tu ne la connais pas. Il faut sortir le dimanche modame !! .. Hi.. Hi..

  48. Commentaire Valérie

    lapinbleu2 a écrit :
    Source du message l faut sortir le dimanche modame !!

    Pestoune, tu veux que je lui envoie quelque chose ?
    Pour la sucrine, c’est plutôt une petite salade, avec les feuilles bien serrées et bien croquantes… Bon c’est vrai qu’on la trouve surtout dans le sud, mais c’est peut-être simplement une question d’habitude, car je ne vois pas pourquoi elle ne pousserait pas chez toi…

  49. Bon c’est vrai qu’on la trouve surtout dans le sud,

    Faut pas oublier que je suis méridional d’origine, donc foi de Nîmois.. Hi.. Hi..
    Chez nous en Savoie à ma connaissance, je ne connais pas de jardinier qui en mettent.

  50. Et tu sais pourquoi ?

    La sucrine a une saison très courte. Chez nous (sauf en ce moment) il fait très froid. La sucrine aime pousser à l’air. C’est une salade qu’il faut éviter de faire pousser sous tunnel. Et chez nous du très froid on va directement sur le très chaud. Et la sucrine n’aime pas et montent en graines très facilement. Je ne vois pas d’autre explication.

  51. Commentaire Pestoune

    Merci à tous les deux et même au lapin de mauvais esprit. Continue comme ça et je vais tellement tirer sur tes oreilles que tu vas pouvoir relier la Bretagne à la Savoie avec

  52. Commentaire Valérie

    Merci pour elles ! Mais elles sont trop modestes pour se montrer en public…,
    et si jeunes… Déjà je vais prendre des gants pour leur annoncer.. Hi.. Hi..

  53. Commentaire Valérie

    J’ai effectivement beaucoup pensé à toi Lapinou quand j’ai vu les petites têtes sortir du terreau ; ça m’a incité à poster ce grand événement !! 😉

  54. Commentaire Valérie

    Merci beaucoup Soamnestia. Je veux bien te donner une parcelle, mais avant, il faut que tu m’assures que tu as trouvé un appartement en rez de chaussée 😉

  55. Commentaire Valérie

    ça tu as raison !! C’est en plus un assez gros… presque comme un merle ; il s’appelle comme ça car son met le plus fin c’est l’amande des noyaux de cerise… qu’il casse bien entendu pour se délecter de l’intérieur ; qu’est-ce que la nature va pas chercher… Fascinant !!

  56. Commentaire Valérie

    Philippe88 a écrit :
    Source du message Ce matin, dans un miroir, j’ai aperçu un oiseau très courant, un « gros casse pieds »…

    Un bon mot à faire et hop !! Voilà notre

  57. Commentaire Pestoune

    Tournicotis tournicota. C’est un des aspects positifs du jardin : pouvoir gâter les gens.

    L’oiseau le plus bizarre que j’ai eu à l’époque où nous avions notre bois d’épicéas (1999 est passé par là et la tempête avait tout fracassé), c’était le bec croisé des sapins. Son bec lui permet de dénicher les graines dans les pives.

  58. Commentaire Soamnestia

    Je suis désolée Valérie !! L’appartement en rez-de-chaussée ça ne sera pas pour tout de suite parcontre je te promet de pas planter n’importe quoi !!

  59. Commentaire Valérie

    Bonsoir tout le monde.
    aujourd’hui 3ème journée sans pluie sur le Gers ; j’en profite pour faire un brin de toilette au potager ; la serfouette est de sortie pour un enfouissement léger de mon blé-engrais vert coupé le 14 février ; il n’y a que 10 jours, mais il continue de pousser… Alors, je le stoppe ; je dérange à peine un peu (comme on dit par chez nous) les vers de terre… mais sitôt dérangés, sitôt cachés… Les 1ers semis et repiquages sont prévus dans un mois… J’espère que la dégradation sera bien avancée ; quelques photos.

    ici le carré mis en place à l’automne ; la dégradation est bien avancée ; j’ai bon espoir pour le mois prochain.

    Les aromatiques sont reparties.

    Vous voyez cette salade ?

    Et bien c’est la dernière de l’hiver.

    Et vous voyez celles-ci ?… Et bien ce sont les prochaines !! Entre temps… il va falloir brouter l’herbe de la pelouse !!

  60. Commentaire Valérie

    Aujourd’hui le ciel a ouvert ses vannes sur le Gers. Les oiseaux volent dans tous les sens pour accéder aux mangeoires malgré la pluie ; j’ai enfilé le Kway pour ré-approvisionner et je me remets derrière la fenêtre de la cuisine pour profiter de ce poétique carrousel. Soudain, un oiseau éclatant se pose sur une branche sous mes yeux… Joie ! C’est un chardonneret élégant, le 1er de l’année dans mon jardin !!
    Picore quelques graines au sol et reprend son envol ; il reviendra, j’en suis persuadée…

  61. Commentaire Valérie

    Aujourd’hui, petite parenthèse au milieu de ces jours pluvieux (et il paraît que le pire est à venir ces jours-ci) ; belles éclaircies, pas de pluie mais températures frisquettes malgré tout. Mais qu’importe, je brave la froidure ; je ne laisse pas passer ce jour « fleurs » ; donc semis en godets au programme : cosmos, tournesols et indispensables oeillets d’Inde, le tout pour le potager bien entendu.

    œillets d’Inde ; préparation de 20 godets ; j’en re-ferai d’autres
    dans la saison car les limaces adorent ça ; je ne veux pas les priver
    de leur repas préféré… Pendant ce temps-là, elles ne mangent pas
    mes salades.

    Semis bien généreux pour que ça fasse de belles touffes à la saison…
    et la récolte de graines a été bonne à l’automne, comme toujours
    d’ailleurs avec les oeillets d’Inde.

    Je recouvre de terreau.

    Tassement léger avec le dos des doigts.

    Rangement dans une baratte.

    J’enlève un godet pour mettre de l’eau dans la baratte ;
    par capillarité le terreau sera humidifier tout seul.

    Des cosmos roses et blanc, 2 godets de chaque.

    système d’étiquetage : nous consommons pas mal de fromage blanc en faisselles ; ce sont les faisselles que je réutilise pour étiqueter les semis ; simple découpage de languettes.

    Voilà…

    Et voilà….

    Et enfin, semis de tournesol ; ah j’adore les tournesols dans le potager :
    pleins d’oiseaux viennent picorer les graines, et c’est tellement lumineux !!
    D’ailleurs dans le Gers, on en cultive énormément, c’est la plante des paysages de l’été… et le symbole de notre région. Bref ; 2 graines par godet, autrement
    même système que les autres semis.

    Et hop !! Tout le monde dans la serre surélevée… Quand les godets seront
    bien humides par le fait de la capillarité, je viderai le surplus d’eau de la
    baratte, s’il y en a. Ensuite, normalement plus besoin d’eau jusqu’à la
    germination ; pour la suite, même système d’humidification
    jusqu’à plantation.
    Tous les ans, je faisais également des semis de bourrache ; mais l’hiver a été tellement doux, que s’étant ressemée seule, il y aura je pense la quantité un peu partout sans que j’aie besoin d’en produire.

  62. Commentaire Philippe88

    Ah, d’accord. Je vais pouvoir semer des tomates en alvéoles, j’ai une autre mini-serre d’intérieur. Le chat va être content, car il aime entrer et sortir par la porte fenêtre devant laquelle est ma première mini-serre.

  63. Commentaire Pestoune

    Tu sais, je ne sème pas en mini serre. Je coupe une bouteille d’eau en deux, j’y mets mon terreau et je sème. Je garde en intérieur au coin de la cheminée et toujours humide jusqu’à ce que les semis germent. Alors je les expose à la lumière de la véranda le jour et je les rentre la nuit dans une pièce non surchauffée. Aux 1ères feuilles je les repique en godet. Dès l’apparition des 6-8èmes feuilles, je n’hésite pas à les exposer à l’extérieur, aussi bien au soleil qu’au vent sauf les jours de froid et de pluie intense. Lorsque la pluie est douce, les plants sont protégés par un avant-toit.

  64. Commentaire Valérie

    Aujourd’hui, jour « feuille » ; le temps est bien frais avec des éclaircies… c’est ce qui le sauve ; j’en profite
    pour faire des semis en godets et alvéoles qui iront dans la serre surélevée ; tout cela sera pour le potager :
    – Basilic (20 godets)
    – Persil (4 godets)
    – cerfeuil (4 godets)
    – Aneth (2 godets)
    – Oeillets d’Inde (20 godets)
    – Chou-rave (15 alvéoles)
    – Epinards (30 alvéoles)
    – Salades :
    – Chicons d’Auch (10 alvéoles)
    – Laitue « Reine de mai » (10 alvéoles)
    – Laitue « Rouge grenobloise » (10 alvéoles)
    Quelques photos pour illustrer.

    Les plants qu’on voit derrière sont les semis du mois dernier (épinards et salades) ; à cette époque de l’année, la végétation est encore bien lente…
    La moitié des épinards (pourtant Kokopelli) n’ont pas germé ; j’en ai donc refait aujourd’hui.

    Il fait encore froid ; un voile de protection pour passer la nuit…

    Et voilà les 2 serres surélevées… En plein travail !!

    J’ai regardé la vidéo postée par Philippe sur le pliage de petites pochettes à graines ; hier, le temps était pourtant correct mais c’était un jour sans jardin (because of the moon) ; je me suis donc mise à l’origami… Mes graines avaient vraiment besoin de rangement (des boîtes, des flacons, des boîtes, des flacons…) ; c’est vrai que ce système est très efficace.

  65. Bravo Val. ça sent le printemps qui approche. C’est dans 10 jours.

    Valérie a écrit :
    Source du message J’ai regardé la vidéo postée par Philippe sur le pliage de petites pochettes à graines ; hier, le temps était pourtant correct mais c’était un jour sans jardin (because of the moon) ; je me suis donc mise à l’origami… Mes graines avaient vraiment besoin de rangement (des boîtes, des flacons, des boîtes, des flacons…) ; c’est vrai que ce système est très efficace.

    Sitôt la vidéo écoutée, sitôt les pochettes voient le jour. En tout cas bravo à toi.

  66. Commentaire Valérie

    Hier c’était jour « fruit » et la météo était favorable ; donc au programme, il y avait : en place, haricots verts sous tunnel et voile de protection (j’ai semé un rang de radis entre les 2 rangées de haricots ; ce n’était pas le jour, mais je trouvais dommage de ne pas leur faire profité du tunnel et du voile) ; les haricots sont des « Reine des pourpres » de chez Kokopelli ; on les aime beaucoup : ils peuvent être semé précocement, ils sont jolis comme tout avec leur couleur originale, et ils se voient bien dans le feuillage ; à préciser qu’ils redeviennent verts à la cuisson…
    En place aussi : un rang de fèves, 3 rangs de petits pois ; eux aussi sont de chez Koko ; ce sont des pois nains mangetout « Norli » ; entre les rangs de pois, j’ai semé 2 rangs de blé pour leur servir de tuteur ; avec le blé-tuteur, j’ai changé un peu ma manière de procéder par rapport au semis de pois à l’automne ; j’avais mélangé dans les sillons pois et blé mais j’avais semé le blé trop dense, et il étouffe un peu (beaucoup) les pois ; donc là, j’ai semé du blé (clair) entre les sillons de pois ; je persiste avec cette technique car je voudrais que ça réussisse… plus de tuteurs à installer, et amendement naturel du sol… que des avantages… en plus le blé, ça coûte 3 sous en magasin bio, et en vrac…
    Voilà pour les semis directs.
    J’ai également fait mes semis d’aubergines et de poivrons, en bouteilles, selon la technique de Yannick Hirel ; je l’ai pratiqué l’an passé, ça marche très bien, et il n’y a pas de manips après le semis ; c’est vraiment très bien…
    Donc, j’ai prévu 6 pieds de poivrons « corno di toro jaune » de chez Koko (« ole » dirait Pestoune), et 6 pieds d’aubergines, un panaché de chez Koko, « Longue Violette Hâtive » et « Bianca Oval ».
    Voili, voilou. Ne me reste plus qu’à mettre un filet sur mes semis directs, avant que les merles passent avant moi ce matin… j’ai complètement oublié hier soir…
    Quelques photos d’illustration.

    Tunnel pour les haricots.

    A l’intérieur, c’est bien douillet.

    En bordure, j’ai semé un rang de fèves… ça fait un peu décharge publique, mais c’est normal puisque j’ai enlevé le paillage pour réchauffer la terre… Donc on voit les déchets verts qui ne sont plus camouflés… mais c’est provisoire. De toute façon, c’est aussi ça la permaculture…

    1ère moitié de plate-bande, semis de petits pois et blé ; il me reste un chou ; j’ai fait en sorte que le dernier qui reste soit dans le coin, pour ne pas gêner mes semis ; effectivement, il ne m’a pas gêné… de toute façon, il vit ses derniers jours…

    Technique des bouteilles pour les aubergines et poivrons ; arrosage par capillarité, comme d’habitude.

    Ces semis vont passer quelque temps au chaud devant le radiateur et dehors par soleil ; bref, une serre transportable !!

  67. Commentaire Pestoune

    Et bien didon, tu t’es lâchée. Juste une petite erreur dans ton explication, hier nous étions dans les jours fruits et non pas feuilles. Et ça tombe bien tu as semé la bonne catégorie 😀 D’ailleurs chez mon voisin les croqueurs de pommes ont greffé ses arbres puisque c’était le bon jour. La tyte jardival était trop excitée et n’a pu résister à mettre les mimines dans la terre. |g521|

  68. Commentaire Valérie

    pestoune a écrit :
    Source du message La tyte jardival était trop excitée et n’a pu résister à mettre les mimines dans la terre. |g521|

    Hui hui hui hui ! Pas pu… mais c’était bien pile poil…

    pestoune a écrit :
    Source du message hier nous étions dans les jours fruits et non pas feuilles.

    Le public a rectifié de lui-même… c’est le principal… oui bien-sûr, jour fruit (!) ; je rectifie dans mon post.

  69. Commentaire Valérie

    Le jour est levé depuis une heure, et l’arbre à oiseaux a la visite d’un couple bien sympathique : des tourterelles ; elles profitent de la générosité en graines de la maîtresse des lieux .

    Pendant ce temps, un merle attend la place ; il est plus véhément lorsque ce sont des petits oiseaux qui picorent ; mais là, des tourterelles…, c’est gros.

    ça y est : le filet anti-merles est installé dans la planche de culture des petits pois ; ouf, ils n’ont pas eu le temps de venir gratouiller ! !

    Le soleil est déjà là de bon matin ; sortie des aubergines et poivrons au soleil du sud ; pour l’occasion, j’installe un couvercle transparent pour optimiser le soleil.

  70. Commentaire Valérie

    Bien… ça continue ; hier, jour « racine », les carottes et radis étaient à l’honneur : Dans le prolongement des petits pois, semis de 3 rangs de carottes mélangées à des radis. Entre ces rangs, 2 de coriandre (contre la mouche de la carotte… et en plus on adore cet aromate… enfin surtout moi 😉 ). Les graines de carottes ont trempé quelques heures dans l’eau tiède, puis ont été égouttées et séchées sur de l’essuie-tout, avant d’être semées ; ça hâterait la germination, donc je fais l’expérience. Pour les radis, c’est sur le conseil de Guillaume que j’ai fait ce mélange avec les carottes (voir son blog « un potager nature » ; le lien est sur le portail du forum) ; l’idée est intéressante : les radis poussant plus vite que les carottes, ils permettent d’éclaircir le rang et de déguster quelques radis par la même occasion ; vu que c’était la 1ère fois que je pratiquais ainsi, j’ai eu des interrogations sur la proportion du dosage carottes/radis… le proche avenir m’apportera la réponse… J’ai essayé de jouer logique.

    La terre n’est pas assez fine dans mon potager pour accueillir les toutes petites graines sans préparation ; donc, un petit lit de terreau, puis semis, et enfin, une légère couverture de terreau. Tassement léger puis arrosage.

    Afin de hâter la germination qui est toujours un peu plus longue à cette époque de l’année avec risque de pourrissement des graines en terre si c’est trop long), une petite couverture avec un voile de protection.

    Et tunnel.

  71. Commentaire Valérie

    pestoune a écrit :
    Source du message tu es comme les tytes fourmis, tu n’arrêtes pas :d

    Quand c’est le moment, c’est le moment… Et ça va continuer un peu cet aprem.

  72. Commentaire Valérie

    Donc voilà la suite des semis-racines.

    Semis d’une rangée de navets de printemps « Red Round » de chez Koko ; comme hier pour les carottes, vu la grosseur des graines, j’ai fait un sillon au terreau.

    Pas de tunnel mais un voile de protection ; du coup, mon voile protège aussi le rang de fèves ; le rang de fèves et celui de navets sont un peu serrés, mais je ne pouvais pas mettre les navets plus loin car il y a encore des poireaux qui me gênent… et je ne voulais pas les enlever pour un rang de navets.

    30 alvéoles de céleri-rave « Ortho » de chez Koko ; ça germera et grandira dans une serre surélevée.

    Les œillets d’Inde semés mardi commencent à sortir…

    Les tournesols également…

    Et les cosmos aussi.

  73. Commentaire Valérie

    Hier 18 mars, lune favorable pour repiquer salades et épinards… ça c’est fait…

    A quoi reconnaît-on un petit potager en permaculture dans un lotissement ?… Au fait que tout le monde donne ses déchets verts de cuisine… et qu’ils servent de repas aux limaces…

    Les salades sont plantées… et ce ne sont pas les feuilles qu’on voit…

    Elles jouent à cache-cache…

    Il fait encore frisquette le matin, alors un petit tunnel pour les aider à passer le cap…

    [url=http://zupimages.net/viewer.php?id=16/34/11e2.jpg][img]http://zupimages.net/up/16/34/11e2.jpg[/img][/url]

    Vue d’ensemble en ce milieu de mois de mars.

  74. Commentaire Pestoune

    Tu avances bien. Hier, j’ai fait du BRF. 2 remorques d’une contenance de 755 kg pleines mais ça ne suffit pas pour couvrir toute ma surface. Faut que je retourné à la quête de paille.

  75. Commentaire Valérie

    pestoune a écrit :
    Source du message 2 remorques d’une contenance de 755 kg pleines mais ça ne suffit pas pour couvrir toute ma surface.

    Impressionnant ! Une telle quantité ne te suffit pas ?… Là il est clair, qu’en permaculture, c’est la recherche de matériau à mulch qui prend le plus de temps…

  76. Commentaire Philippe88

    En janvier, j’ai fait rentrer 2 m3 de brf… Il m’en reste encore 1 m3 mais je n’ai pas fini. Valérie, je peux semer en godets les cosmos, tournesol, soucis, capucine,…., stp ?

  77. Commentaire Valérie

    Philippe88 a écrit :
    Source du message Valérie, je peux semer en godets les cosmos, tournesol, soucis, capucine,…., stp ?

    Absolument ; je l’ai fait dans la serre surélevée en lune fleurs, montante décroissante ; je n’ai d’ailleurs pas semé uniquement des fleurs ; en lune feuilles, montante croissante, j’ai semé les aromatiques (en godets aussi) : basilic, persil, coriandre, cerfeuil, etc.

  78. Commentaire Philippe88

    Au fait, ta serre surélevée, j’ai vu la même à Amazon… à 99 euros. J’ai lu quelque part que le couvercle était trés fin et léger. Tu confirmes ?

  79. Commentaire Valérie

    Elle est en promo sur le site « la maison du jardin » à 69,90 euros, frais de port gratuits ; oui je confirme, c’est une structure très légère… c’est assez déroutant au départ ; à manipuler avec précautions… c’est sûr que ce n’est pas les châssis qu’avait mon grand-père !… mais ça remplit son office…

  80. Commentaire LaBuche

    Valérie a écrit :

    pestoune a écrit :
    Source du message 2 remorques d’une contenance de 755 kg pleines mais ça ne suffit pas pour couvrir toute ma surface.

    Impressionnant ! Une telle quantité ne te suffit pas ?… Là il est clair, qu’en permaculture, c’est la recherche de matériau à mulch qui prend le plus de temps…
    Oui je confirme. Cette recherche est parfois difficile voire compliquée : pour ma part, et mon besoin en bref est bien moins important que celui de Pestoune, j’ai dû redescendre de la forêt les branches que j’avais laissées lorsque j’ai fait la coupe de bois en automne dernier…

  81. Commentaire LaBuche

    pestoune a écrit :
    Source du message Tu avances bien. Hier, j’ai fait du BRF. 2 remorques d’une contenance de 755 kg pleines mais ça ne suffit pas pour couvrir toute ma surface. Faut que je retourné à la quête de paille.

    Bravo !! Eh bien dis donc la machine a dû chauffer un peu.. Hi.. Hi..

  82. Commentaire Pestoune

    Elle a tourné deux après-midis entières, Labûche. Je ne regrette pas d’avoir acheter le modèle couplé au tracteur, les branches sont entraînées, je peux broyer déjà de gros diamètre. Le plus ennuyeux sont les branches de pommiers toutes biscornues et fines. Comme ça part dans tous les sens et que ce sont les noeuds les plus risqués à passer, je donne un coup de sécateur aux branches latérales, ça fait perdre du temps.

  83. Commentaire Philippe88

    J’ai un petit broyeur à cylindre, mais ca ne broie pas très bien, et seulement une certaine épaisseur. Les fins branchages ne sont pas coupés, juste un peu écrasés.

  84. Commentaire Valérie

    Les carottes semées le 13 mars commencent à sortir ; il leur a fallu 10 jours sous voile plus tunnel ; les graines avaient trempé quelques heures ; les radis semés en mélange aux carottes sont sortis depuis 3 jours ; j’ai l’impression d’avoir semé un peu dru… j’ai éclairci un peu ; la coriandre semée un rang sur 2 n’est pas sortie… mes graines sont un peu anciennes c’est vrai ; j’attends encore quelques jours, et si elles ne sortent toujours pas, je referai des semis avec des graines plus récentes… Pour l’instant, tout semble aller bien au potager, mais les graines de pois et haricots feraient bien de se dépêcher à sortir avant d’être mangées sous terre par les petites limaces (et oui, j’en ai vu faire…) ; d’ailleurs, à propos de limaces, mes repiquages de salades du 18 mars se portent bien… les limaces n’y ont pas goûté… elles sont bien nourries aux déchets ; pour l’instant, le système fonctionne 😉

  85. Commentaire Philippe88

    Moi, mes pois ne sont toujours pas sortis, ni les carottes… ni les fèves… mais l’ail blanc sort, 5 tiges de quelques centimètres, ainsi que les échalottes

  86. Commentaire Valérie

    Phil, quand as-tu semé tes fèves et tes pois… juste pour comparer avec ce qui se dit dans les livres ; sur le guide terre vivante du potager bio, ils disent levée des fèves 8 à 30 jours… la fourchette est large… J’ai semé mes fèves et pois le 12 mars… ça fait donc 11 jours ; j’ai gratouillé la terre et j’ai vu que le germe des fèves était sorti, donc encore un peu de patience… Pour les pois, je crains les limaces qui travaillent en souterrain ; j’ai vu, toujours en gratouillant, des graines dont le germe est sorti mais dont la chair est grignotée ; une course de vitesse est donc engagée entre les limaces et les graines… Je mets des déchets verts en surface mais les chipies ont l’air de préférer rester sous terre pour manger les graines 👿 . Pour les fèves, ça craint moins, les graines sont plus grosses et plus résistantes… d’ailleurs, elles ne sont pas attaquées…
    En octobre, pour les 1ers semis de fèves et pois, la germination avait été rapide avec le sol bien chaud de l’été… en 10 jours, tout était sorti.

  87. Valérie a écrit :
    Source du message En octobre, pour les 1ers semis de fèves et pois, la germination avait été rapide

    Val, c’est normal, en plus que le sol était chaud, les limaces à cette époque de l’année restent à la surface du sol. Par contre en mars, il ne fait pas assez chaud pour qu’elles restent à la surface du sol. Elle préfèrent rester pour l’instant à l’abri sous terre, ce qui explique que tes grains de petit pois sont grignotés.

  88. Commentaire Valérie

    LaBuche a écrit :
    Source du message Malignes comme des limaces.. Hi.. Hi..

    Bon ok, j’ai décidé de ne plus leur faire la guerre, mais il ne faut pas non plus qu’elles me provoquent !… Sinon je ressors mon grand couteau !

  89. Commentaire Pestoune

    Et une petite pancarte leur disant : si vous touchez mes pois, je vous transforme en brochette, ça pourrait être efficace non ? Ok, je sors.

  90. Commentaire Philippe88

    Avant hier j’ai trouvé ma première limace de l’année… Elle a été déplacée dans le composteur, où elle a beaucoup à manger. J’ai décidé d’y mettre les limaces que je trouve, ou alors, de les éloigner de mon jardin…
    Pour les pois, ca doit faire 10-15 jours, je crois, mais si tu dis entre 8 et 30 jours, j’ai du temps alors.

  91. Commentaire Valérie

    Je vous trouve bien moqueurs Lapin et Pestoune… Un kilo en démo par colissimo, ça vous tente ?

    Philippe88 a écrit :
    Source du message Avant hier j’ai trouvé ma première limace de l’année…

    Les départements du sud ont des avantages… mais pas que visiblement…

  92. Commentaire Valérie

    Aujourd’hui, dans mes bouteilles (système Yannick Hirel), une aubergine a pointé ses cotylédons : un petit calcul rapide, temps de germination : 13 jours ; les piments ont tous germé : 11 jours.
    UN haricot est sorti ; il va falloir que je refasse le film pour comprendre ce qui s’est passé… j’ai ma petite idée… mais je patiente encore un peu ; d’autres devraient sortir… je verrai s’il faut que je recommence.

  93. Commentaire Orkine

    Magnifique ton jardin Valérie !! J’aimerai beaucoup en faire autant , mais chez moi , à part ma serre et un petit coin de potager , je n’ai pas la place . Mon grand potager de 350 m² se trouve parmis les jardins familiaux et je ne l’ai que depuis 2 ans . Peut-être que je me lancerai un jour en prenant exemple sur ton jardin . C’est une belle réussite !!

  94. Commentaire Valérie

    Merci Orkine.
    350 m2 de potager en jardins familiaux ! Je ne sais pas si je pourrais m’occuper d’une telle surface ! Tu dois te régaler !
    Je viens de visionner de nouveau les photos que tu as vu ; le jardin a bien changé (heureusement !) depuis mars ; il va falloir que je refasse quelques clichés.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *