Bonsoir.
J’habite un petit village du Calvados, dans une ancienne ferme avec pas mal de bâtiments et un grand jardin (3000 m²). Je cultive surtout le potager (environ 400 m²), c’est ma passion depuis longtemps et j’ai dû supprimer beaucoup de massifs de fleurs car je vieillis et ne peux plus tout entretenir. Il y a aussi un verger et deux serres. Une serre en verre et un tunnel de 27 m².

J’ai quelques animaux : une chienne colley, une chatte, 3 poules, 2 canes et un canard (colverts), des cailles et bien sûr, comme mon pseudo l’indique, des abeilles.
Mes loisirs : balades en camping-car avec mon mari et la chienne, les autres animaux restent la maison et sont confiés à une de mes filles qui habite à 800 m, et faire du bateau, en fait, surtout piloter le bateau.
Ce qui m’amène sur ce forum : j’ai essayé de passer en non travail du sol, mais c’est un échec, le paillis souvent aussi et pour tout arranger, cela fait 2 ou 3 fois que je lis qu’avec une terre comme la mienne, il vaudrait mieux éviter les engrais verts. Du coup, j’ai l’impression d’être revenue à la case départ, c’est même pire car je ne sais plus dans quel sens aller. Mais vous êtes là, n’est-ce pas ?


21 commentaires

  1. lapinbleu2 dit :

    Commentaire Pestoune

    Bonsoir et bienvenue Maya. Nous espérons répondre à tes attentes. Tu parles de ton type
    de sol qui ne supporterait pas les engrais vert. Dis-nous en plus. Comment est-ta terre ?

    J'aime

  2. lapinbleu2 dit :

    Bienvenu parmi nous Maya !!
    Mais non, tu n’as pas dû revenir à la case départ. Il doit te manquer juste un détail qui permettra d’améliorer
    la terre de ton jardin. Comme dit Pestoune dis nous en plus sur ta terre. Tu vas certainement trouver une solution.
    Ce n’est que par le partage et l’échange que nous avancerons vers une planète
    propre donc sans pesticide. Les expériences de chacun seront bénéfiques pour
    tout le monde.
    N’hésite pas à nous poser des questions à la suite des publications déjà en
    ligne. Au plaisir d’échanger avec toi. Très cordialement à toi. Jean Claude.

    J'aime

  3. lapinbleu2 dit :

    Commentaire Maya

    Pestoune, ma terre est pauvre, et j’ai lu que les E.V. peuvent nuire à une terre pauvre car ils prélèveraient plus qu’ils ne fourniraient. Je n’ai pas très bien compris comment ou pourquoi. Je continue à chercher.
    Alors, pour expliquer ma terre : elle est sableuse caillouteuse, noire, pas profonde (même pas un fer de bêche). Dessous, il y a des cailloux, beaucoup de cailloux qui remontent sans cesse et encore en dessous, mais assez profond pour que les racines des plantes ne l’atteignent pas, il y a de l’argile. Ce qui fait que quand il pleut beaucoup, ça inonde (c’est assez rare car il y a une bonne épaisseur de cailloux), sinon, ça draine bien. Avantages : se réchauffe vite et tôt au printemps et est très facile à travailler, même peu de temps après une averse. inconvénient, sèche très (trop) vite. Le climat entre aussi en ligne de compte. Je suis en zone littorale, en bordure de plateau très venteux, dans la région la plus froide de France pendant l’été. Je peux donc commencer mes semis dehors dès février et toute la végétation a de l’avance, mais nous perdons cette avance dès mai pour ne jamais rattraper ensuite notre retard sur les autres régions de tout l’été. En résumé, ici, il fait bon toute l’année, ni trop froid l’hiver, ni trop chaud l’été. Désolée, je me suis un peu étendue….

    J'aime

  4. lapinbleu2 dit :

    Salut Maya.
    Il faudrait que tu commences par analyser ton sol comme expliqué Ici https://spotjardin.wordpress.com/2016/09/16/comment-tester-votre-sol/

    J'aime

  5. lapinbleu2 dit :

    Commentaire Jubei

    Bienvenue Maya !!

    J'aime

  6. lapinbleu2 dit :

    Commentaire Pestoune

    Maya. Comme dit JC il faut que tu connaisses le pH de ton sol. Il y a toujours un engrais vert qui correspond à un sol mais effectivement tous les engrais verts ne sont pas adaptés. Tout dépend de l’acidité de ta terre. Ce que tu peux faire c’est apporter beaucoup de compost, fumer ton jardin. Si tu as de la place pour recevoir un tas de fumier, laisse-le mûrir une année et incorpore-le en petite quantité. Tous les automnes, couvre avec une bonne couche abondante de feuilles mortes. Si tu as une forêt à proximité, bien que ce soit interdit, récupère quelques sacs de feuilles, c’est encore possible, elles ne sont pas toutes décomposées. Pour ce qui est du paillage, il faut savoir que ce qui fait de l’humus ce sont les paillages verts et non pas les secs. Donc régulièrement rajoute une fine couche de gazon vert après ta tonte. Pas trop épais sinon tu auras un pourrissement avec un dégagement de chaleur, et ça ce n’est pas bon. Voilà à 1ère vue, ce que je peux te dire. Pour le choix de l’engrais vert, il faut attendre de connaître le degré d’acidité de ton sol. Mais pour toi ce qui est primordiale c’est l’apport d’humus.

    J'aime

  7. lapinbleu2 dit :

    Commentaire Maya

    Bon, j’ai retrouvé où j’ai lu la dernière fois que pour certains sols, l’engrais vert n’est pas bon ! C’est Gilles qui l’écrit, sur ce blog https://spotjardin.wordpress.com/2016/04/25/engrais-et-amendements-naturels/comment-page-1/#comments Mais je l’avais aussi lu ailleurs auparavant.
    J’ai oublié de préciser que ma terre est calcaire. J’habite en bordure d’un plateau qui est une ancienne carrière à pierre à chaux, les anciens fours à chaux sont à 50 m de chez moi, à vol d’oiseau.
    J’apporte tous les ans beaucoup de compost à ma terre, et quand je peux m’en procurer, j’y mets aussi du fumier (bien composté). Un agriculteur pas loin de chez moi dit « ma terre est gourmande en fumier ». Je suis ses conseils…. car c’est vrai que la terre, ici, digère très vite ce qu’on lui donne.

    J'aime

  8. lapinbleu2 dit :

    Je me souviens de ce sujet où Gilles avait apporté quelques précisions. Tu l’as retrouvé, c’est tant mieux.
    Je pense que ton agriculteur a certainement raison. Si ton sol est gourmand en fumier il te faut toujours de la matière pour l’alimenter.

    J'aime

  9. lapinbleu2 dit :

    Commentaire Pestoune

    Ton sol a besoin donc de beaucoup d’azote. Ton voisin a un savoir de la terre et a raison de te dire qu’il a besoin de fumier. Alors attention au BRF, celui-ci est gourmand en azote. Donc je n’en mettrais pas chez toi.
    Dans les sols pauvres et calcaires, comme engrais vert tu peux te tourner vers la luzerne et l’orge. Tu apporteras de l’azote en plantant des haricots, fèves, petits pois qui synthétisent l’azote de l’air et l’apportent au sol. Et beaucoup de matières organiques : épluchures, tontes…. bref des déchets verts. Tu mettras le paillage sec par-dessus les déchets verts.
    Ah et si tu as des orties dans ton coin, surtout pas de complexe, tu fauches et tu le mets sur le jardin.

    J'aime

  10. lapinbleu2 dit :

    Commentaire Maya

    T’inquiète, Pestoune, j’en mets, du compost, j’en fais beaucoup et je récupère aussi les déchets verts des voisins. J’ai même failli transformer mon jardin en forêt de chênes avec mes récupérations à tout va. Au total, mes silos font 12 M3. Evidemment, ça ne fait pas autant de compost, parce que ça se tasse au fil des retournements.
    J’ai essayé le BRF aussi, pendant quelques années. La cata ! D’abord la terre ne s’est pas réchauffée rapidement et ensuite, comme il ne fait pas très chaud l’été chez moi, les cultures n’ont pas rattrapé. Et j’ai eu l’impression d’avoir stérilisé la terre, même en semant des pois, haricots…. Il y a même une planche qui en souffre encore.
    Non, ce qui m’ennuie, c’est que j’ai essayé le non travail du sol et que ça n’a pas marché car je suis envahie par les renoncules et le liseron (le grand, celui qui pousse de plusieurs mètres en une saison) , plus d’autres adventices qui se moquent pas mal du paillis et poussent au travers, à tel point que l’été dernier, ça m’a étouffé des cultures. Les planches qui ont été travaillées (PdT par ex) ont eu beaucoup moins de problèmes. C’est ce qui me fait dire que je suis revenue à la case départ, en tout cas pour cet hiver où dès que le temps le permet, j’arrache les renoncules, sans retourner la terre mais en la soulevant à la fourche-bêche, et mon pauvre dos en a marre. Et cette année, je vais reprendre la binette et supprimer le paillis pour ne pas que les renoncules s’amusent de nouveau à faire ramper leurs tentacules par en dessous

    J'aime

  11. lapinbleu2 dit :

    Commentaire Pestoune

    Ce qui est bizarre, c’est que le liseron va sur les sols riches en azote donc ça voudrait dire que ma 1ère analyse est fausse. Ton sol a assez d’azote.
    Pour ce qui est du réchauffement du sol, dans ta région comme dans la mienne, il faut écarter le paillage au printemps avant les semis pour laisser le sol se réchauffer car en effet les paillis empêchent ce réchauffement de se faire. La pomme de terre travaille le sol en profondeur donc c’est un des moyens les plus efficaces pour « désherber » une planche.
    Un truc à essayer dans les parties les plus atteintes : les œillets d’Inde en engrais vert estival. Il parait que c’est un bon moyen de se débarrasser de certains adventices.
    Pour les boutons d’or ou renoncules, c’est particulièrement enquiquinant et moi aussi j’ai ce problème. En général, elles poussent dans les sols lourds et je n’ai pas trouvé mieux que l’huile de coude pour m’en débarrasser. Même si le carton pose problème, j’entoure la parcelle de mon jardin d’une bande de carton parce que la renoncule gagne souvent depuis le pré alentours dans mon potager. ça limite donc un peu.

    J'aime

  12. lapinbleu2 dit :

    Commentaire Pestoune

    Je reviens parce que j’ai fait quelques recherches sur le liseron et voici les infos que j’ai trouvé montrant que le liseron a son utilité à dose modérée bien sûr :
    Le liseron pousse sur un sous-sol tassé, riche en azote mais carencé en silice. Par ses racines profondes, il va décompacter le sol et lui apporter de la silice. De plus c’est une plante mellifère très appréciée des abeilles et des syrphes. Si ta parcelle est particulièrement envahie, un semis automnal d’un mélange de seigle et de vesce permet de le limiter.
    Par contre le liseron que tu auras arraché est un trésor pour ton compost.

    J'aime

  13. lapinbleu2 dit :

    Commentaire Philippe88

    Bonjour, Maya, et bienvenue !!
    Pour ta terre pauvre, le concept des planches de cultures surélevées ( appelées aussi carrés de potager) serait un choix judicieux. En effet, les carrés permettent d’amener de la terre « bonne » sur un terrain difficile. Dans ton cas, des planches de 40 cm de hauteur seraient bien.
    Il faut, bien sur, avoir de la bonne terre, et pouvoir fabriquer les carrés (tu trouverais difficilement des carrés de cette hauteur, solides, ou alors ils seront chers. Le mieux serait de les faire toi-même, ou les faire faire).
    Si çà t’intéresse, je te donne le lien d’un blog qui parle de ça. (Ce n’est pas mon blog et je n’ai aucun intérêt personnel en ce blog).
    http://mon-potager-en-carre.fr/
    Bonne soirée, et, surtout, ne jamais désespérer avec la nature. Je suis convaincu, avec du temps, que tu peux avoir un potager productif et sain. Philippe, un jardineur des Vosges.

    J'aime

  14. lapinbleu2 dit :

    Commentaire Maya

    Bonsoir.
    Hou là là, on dérape par rapport à mon premier post où je disais voir lu que je ne peux pas faire pousser d’engrais vert car ma terre est pauvre. Ca ne me dérange pas qu’elle soit pauvre car je récolte bien assez pour nous deux, je suis quasiment autonome au niveau légumes. Ca me dérange uniquement pour cette histoire d’engrais verts.
    Mon souci au niveau jardin, c’est que j’ai voulu cultiver en non travail du sol. Si je compare les planches qui ont été travaillées et celles en non travail du sol depuis quelques années, il n’y a pas photo. Celles en non travail du sol ont été tellement envahies par les adventices que mes cultures ont été étouffées, et j’en bave beaucoup plus que quand je bine.
    Pourtant, ça me fait rêver tout ça, le jardin couvert de paille avec une végétation luxuriante, l’énorme biomasse des mélanges d’EV. J’ai regardé plein de photos et de vidéos…..
    Merci Philippe pour le lien sur les potagers en carré, je trouve toujours ça très joli et je ne sais pas si je ne vais pas tenter l’expérience. Ce que je n’aime pas, ce sont les carrés en rectangle, ça ressemble à des tombes. Tu es dans quel coin, dans les Vosges ? Une de mes filles habitait à côté de Rambervillers et est maintenant partie dans la montagne, elle n’a même plus de téléphone !
    Pestoune, j’ai eu beaucoup (trop) d’œillets d’inde dans ma serre, un semis spontané, mais ils n’ont pas empêché les autres adventices de se développer. J’ai fait des heureux avec, j’étais obligée de les arracher pour qu’ils n’étouffent pas mes cultures. Pour le liseron, je fais de même avec le chiendent, tout ce que j’arrache, je le mets dans un sac dans un coin sec de la serre et l’année suivante, ça repart en paillis ou au compost quand c’est assez sec pour ne pas risquer de se ré-enraciner.

    J'aime

  15. lapinbleu2 dit :

    Commentaire Philippe88

    Bonjour, Maya.
    J’habite à Pouxeux, entre Remiremont et Épinal.
    Concernant l’invasion de tes planches non retournées par beaucoup d’adventices, laisses-tu la terre nue ou pailles-la tu en permanence ? Normalement, le paillage empêche la germination de beaucoup d’adventices…. sauf si tu mets des herbes sèches en graines. Bonne journée.

    J'aime

  16. lapinbleu2 dit :

    Commentaire Maya

    Bonjour Philippe, non, je ne laisse pas la terre nue, mais elle s’y retrouve parfois à cause des oiseaux (l’an dernier j’ai été envahie de pigeons) qui grattent ou du vent très fort souvent chez moi. Les renoncules ont fait courir leurs stolons sous le paillis. J’ai bien vu qu’il y en avait par ci par là mais je n’avais pas fait attention qu’il y en avait autant, et elles ont grandi et se sont développées. L’ennui avec elles, c’est qu’elles sont bien ancrées dans le sol, même dans une terre légère. Là où je n’avais pas paillé, il y en a très peu.

    J'aime

  17. lapinbleu2 dit :

    Maya, les oiseaux sont bien beaux mais peuvent aussi nous ennuyer, comme c’est chez toi. La solution, pour les périodes où tes planches ne sont pas cultivées (automne, hiver) est de placer sur le paillage des filets ou des tissus poreux qu’on trouve en jardinerie. C’est ce que j’ai mis chez moi, comme tu peux voir sur la photo ci-dessous. Ainsi, tant le vent que les oiseaux ne pourront pas enlever le paillage.

    Courage, patience, humilité et persévérance sont les mamelles du jardinier.
    Philippe, un jardineur des Vosges.

    J'aime

  18. lapinbleu2 dit :

    Commentaire Pestoune

    Philippe88 a écrit :
    Source du message Courage, patience, humilité et persévérance sont les mamelles du jardinier.

    Sully, sors du corps de Phil. Ok, je sors.

    J'aime

  19. lapinbleu2 dit :

    Commentaire Maya

    Bonne idée, Philippe, c’est exactement ce que je me disais ce matin en remontant le paillis. J’ai lâché les poules dans le potager car j’étais envahie de limaces et elles ont tout retourné, le paillis, le compost, tout est dans les allées.

    J'aime

  20. lapinbleu2 dit :

    Commentaire Sevy28

    Bienvenue !!

    J'aime

  21. lapinbleu2 dit :

    Commentaire Papillon de paradis

    Bienvenue Maya !!

    J'aime

Ce n'est que par l'échange et le partage que nous pourrons avancer pour faire changer les choses. Apportez votre pierre en laissant une trace de votre passage. Merci !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :