Le citronnier

PRÉSENTATION Le citronnier est un arbre fruitier qui n’est pas du tout rustique. Donc il ne sera pas planté en pleine terre dans les régions dont les températures sont négatives pendant la saison hivernale. Il sera d’un entretien très modéré. Son besoin en eau sera très moyen. Cet arbre fruitier a une particularité de donner des fruits plusieurs fois dans l’année.

Il fait partie de la famille des Rutacées. Il existe une variété le Citrus limon « Meyer » qui est un peu plus rustique que les autres car il supportera des températures hivernales pouvant atteindre -6 à -8°. On l’appelle également Citrus limon qui est son nom scientifique. Vous pourrez l’utiliser en potée sur votre terrasse ou sur votre balcon, dans votre verger ou bien en isolé. Dans ces deux derniers cas, vous devrez habiter une région douce.

PLANTATION * ENTRETIEN * RÉCOLTE La culture en pleine terre du citronnier en France se situe essentiellement sur la Cote d’Azur. Dans les autres régions vous devrez le planter en pot ou bien en bac. Si vous habitez dans une région méridionale vous pourrez donc cultiver votre citronnier en pleine terre en prévoyant tout de même un voile de protection en cas de gelées exceptionnelles. Il préfèrera les terres légères du style sablonneuse mais vous pourrez tout de même le planter dans des sols dont la terre sera plus lourde. Je vous conseille sa plantation à la saison printanière pour avoir le meilleur enracinement possible avant l’arrivée du froid hivernal. Cela ne vous empêchera pas de faire votre trou à la saison automnale que vous fignolerez à la saison printanière quand ce sera le moment de le mettre en place. Faites un trou de 60 centimètres minimum de coté et autant en profondeur. Si votre terre est trop lourde il est impératif de déposer une bonne quantité de graviers au fond de ce dernier pour éviter la stagnation d’eau qui serait préjudiciable à votre citronnier. Sur ce lit de gravier étalez une couche de compost bien décomposé. Pensez à tailler les racines endommagées car lors de l’arrachage il pourrait avoir subi quelques dommages. C’est dans le cas que vous l’ayez acheté à racines nues. Mais en règle générale les citronniers sont vendus en containers ce qui permet une reprise plus rapide. Déposez votre citronnier au centre du trou et rebouchez tout autour de l’arbre en y mélangeant du sable si vous avez une terre trop argileuse. Tassez un petit peu afin de faire descendre la terre tout autour du système racinaire de votre arbre pour supprimer d’éventuelles poches d’air qui nuiraient à son bon enracinement. Le collet devra se trouver juste au niveau de la surface du sol. Prévoyez une cuvette pour l’arrosage en cas de très fortes chaleurs. Paillez-le pour garder un peu d’humidité. Pour les régions plus froides la plantation devra se faire en pot ou en bac que vous devrez rentrer en hiver dans une pièce hors gel. Ressortez-le au printemps, c’est à dire mi-mai quand il n’y a plus de risques de gelées. Installez-le sur un emplacement très ensoleillé. Prévoyez un pot de 35 à 40 centimètres minimum de diamètre ou un bac avec les mêmes dimensions. Au fond déposez une bonne couche de graviers grossiers ou de billes d’argile pour que vous ayez un très bon drainage. Faites un mélange d’1/3 de terreau, 1/3 de sable et 1/3 de terre de jardin tamisée. Déposez sur vos graviers ou vos billes d’argile une partie de ce substrat jusqu’à la moitié du pot ou du bac. Faites tremper la motte de votre citronnier pendant quelques instants dans un seau rempli de préférence d’eau de pluie. Avec vos mains séparer très délicatement les racines en cassant un peu la motte. Maintenant vous pourrez déposer la motte au centre de votre contenant sur le substrat que vous avez déposé précédemment. Complétez tout autour de votre citronnier avec le reste de votre mélange en tassant légèrement avec vos mains. Veillez également à ce que le collet soit bien au niveau de votre substrat. Arrosez-le copieusement.

ENTRETIEN Le citronnier ne vous demandera pas énormément d’entretien. Vous devrez être attentif à ce que vos potées ne manque pas d’eau surtout pendant les périodes chaudes de la saison estivale. S’il manque d’eau il risquerait d’entrer dans une période de dormance qui pourrait nuire à sa production. Pour une culture en pleine terre les apports d’eau seront primordial pour une bonne installation de son système racinaire. Pour cela, je vous conseille de réaliser une belle cuvette tout autour de l’arbre afin que les arrosages arrivent bien où se trouvent les racines de ce dernier. Utilisez de préférence de l’eau de pluie car certaines espèces n’apprécient pas le chlore comme par exemple le Poncirus trifoliata. Les potées devront être rentrées dans un local bien ajouré et surtout non chauffé. Une température comprise entre 2 et 8° sera un bon compromis. Pour sa taille vous devrez patienter 3 ans avant d’effectuer cette opération qui se pratiquera à la fin de la saison hivernale hors période de gel. Pour cela la première année de taille vous devrez déterminer la forme que vous voulez lui donner en sélectionnant 3 charpentières voire 4 qui devront être d’égale vigueur. Tout au long de son développement vous devrez pincer les jeunes pousses afin qu’il s’étoffe tout au long de la saison pour former un ensemble foliaire arrondi comme une sphère ce qui protègera l’écorce du froid hivernal. Profitez-en pour supprimer les rameaux qui s’entrecroisent, ceux qui sont abimés ainsi que le vieux bois qui n’aura pas une production extraordinaire. Attention, la taille devra s’effectuer légère sur un sujet vigoureux et plutôt sévère sur un sujet chétif afin de le faire fortifier.

PARASITES & MALADIES Le citronnier sera souvent victime d’attaque de la cochenille. Vous devrez vérifier régulièrement les rameaux ainsi que le dessous des feuilles. Les rameaux devront être pincés régulièrement. Une pulvérisation d’huile blanche sera nécessaire en dehors de la floraison afin d’asphyxier le parasite. La plupart du temps l’attaque de la cochenille ira de pair avec la propagation de la fumagine qui est une maladie cryptogamique qui noircira le feuillage. Un nettoyage de ce dernier avec de l’eau savonneuse sera le bienvenu. Vous devrez également agir pour éloigner les pucerons qui recroquevilleront le feuillage.

ASSOCIATIONS Le citronnier pourra s’associer avec la lavande, le ciste, la santoline et la sauge de Jérusalem.

Pour terminer je vous propose cette vidéo  TRUFFAUT

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

6 réflexions au sujet de “Le citronnier”

  1. Jean-Claude… Je pensais à toi et j’espère être au bon endroit. Voilà… Essaye de trouver une personne qui puisse te prêter (ou louer si possible) un gaussmètre. Cet appareil est simple d’utilisation et mesure les champs électromagnétiques. Tu risques d’être fort surpris par des appareils électroménagers soit-disant ‘sans danger’. Par ailleurs, cet appareil te permettra une lecture des champs électromagnétiques dans ton salon. Bonne journée.

    Répondre

N'hésitez pas à laisser un commentaire pour partager votre expérience ou tout simplement échanger. A bientot !!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :