Le kaki

PRÉSENTATION Le kaki est un arbre fruitier faisant partie des Ebénacées et qui produit des fruits rouges qui sont très juteux à maturité. Ils ont un air de ressemblance avec la tomate en pleine saison hivernale. On l’appelle également Plaqueminier ou bien encore Diospyros kaki qui est son nom scientifique. Sa hauteur ira de 5 mètres pour les plus petits sujets à une dizaine de mètres environ pour les plus grands.

 

Son entretien sera très facile et son besoin en eau sera très moyen. Il se développe en règle générale dans les régions méridionales mais peut également être cultivé dans des régions où vous trouvez le figuier. Il pourra résister à des gelées brèves pouvant atteindre -15° voire -18° pour l’espèce type le plaqueminier de Chine.  Sa floraison tardive sera un atout car les gelées ne seront plus à craindre lors de de son fleurissement. Vous pourrez le planter sur des sols argileux, calcaire, sableux ou caillouteux. Mais il préfèrera un sol plutôt humifère, légèrement acide et surtout bien drainé.

CULTURE Choisissez-lui un emplacement bien ensoleillé et à l’abri des grands vents. Il se plantera en règle générale soit à la saison automnale de préférence ou bien à la saison printanière. Pour le planter faites un trou de 50 centimètres de coté et de 40 centimètres de profondeur et amendez le fond du trou avec du compost bien décomposé ou du fumier. Plantez un tuteur et positionnez votre kaki tout autour en laissant le collet juste au dessus de la surface du sol. Rebouchez avec la terre extraite, tassez un peu avec vos pieds pour que les racines soient bien au contact de la terre. Arrosez-le copieusement ce qui permettra d’éliminer d’éventuelles poches d’air qui empêcheraient un bon enracinement de votre arbre. Et pour finir paillez-le. En cas de fortes chaleurs renouvelez l’arrosage sur le paillage. Mais pour ça attendez de voir les premiers symptômes de déshydratation de votre kaki. La croissance de cet arbre fruitier est très lente et sa fructification n’intervient que la septième voire la huitième année. 

ENTRETIEN Arrosez-le assez copieusement pendant sa période de développement surtout pendant les grosses chaleurs de la saison estivale. Le kaki n’aura pas besoin d’une taille étant donné que sa croissance sera lente.

PARASITES & MALADIES Le kaki sera en règle générale très résistant aux parasites et aux maladies. Toutefois il pourrait être attaqué par la cochenille.

ASSOCIATIONS Le kaki pourra être associé avec le lyciet commun, le poirier William’s bon chrétien, le pommier Fuji, le lyciet commun et le goyavier.

Et pour finir je vous propose cette vidéo  André Abrahami

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

26 réflexions au sujet de “Le kaki”

N'hésitez pas à laisser un commentaire pour partager votre expérience ou tout simplement échanger. A bientot !!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :