Le figuier de Barbarie

PRÉSENTATION Le figuier de Barbarie est une plante grasse qui donne de délicieux fruits. Il fait donc partie de la famille des cactacées. Il s’agit d’un arbuste qui peut mesurer dans nos régions jusqu’à trois mètres de hauteur et autant en largeur voire un peu plus dans les régions méridionales. Il peut être considéré comme un excellent arbuste d’agrément.

Il sera très facile d’entretien et son besoin en eau sera faible. On l’appelle également cactus-raquette ou bien encore Opuntia ficus-indica qui est son nom scientifique. Vous pourrez l’utiliser en rocaille, en haie, en isolé ou bien encore en potée afin d’agrémenter votre balcon ou bien votre terrasse. En fonction de l’espèce cultivée, il sera plus ou moins rustique. Les plus frileux supporteront des températures hivernale de -4°/-7° voire -10 pendant que d’autre pourront supporter des gelées pouvant atteindre -15°/-25°. Afin de ne pas avoir de surprise, je vous conseille de vous renseigner auprès de votre jardinerie habituelle afin de vous procurer l’espèce adéquate pour votre région.

CULTURE Le figuier de Barbarie pourra se planter en pleine terre si vous habitez dans une région où les températures ne descendent pas en dessous de -5° sauf si vous vous procurez une espèce plus rustique. L‘idéal serait de le planter sur un sol légèrement en pente pour assurer le meilleur drainage possible. L’emplacement devra être ensoleillé. Évitez les sols sableux qu’il n’apprécie guère. Faites un trou de trois fois environ le volume de sa motte. Faites un mélange d’1/3 de terre de jardin, 1/3 de sable de rivière et 1/3 et de terreau. Si votre terre est trop lourde ajoutez au fond du trou une couche de gros graviers pour assurer un très bon drainage. Sur ces derniers disposez une couche du substrat que vous aurez préparé. Installez votre figuier de Barbarie au centre du trou et rebouchez avec le reste du substrat. Tassez un peu et arrosez. Pour ce qui est des plantations en bac ou en pot (Régions froides) choisissez un contenant qui soit percé au fond pour permettre l’évacuation du surplus d’eau. Au fond de ce dernier déposez une couche de graviers ou de billes d’argile pour faciliter le drainage. Versez sur vos graviers ou sur vos billes d’argile une partie de votre substrat puis déposez votre plante au centre de votre bac ou de votre pot. Rebouchez avec le reste de votre mélange. IMPORTANT Méfiez-vous dans le cas d’une plantation en bac ou en pot que votre mélange ne soit pas trop tourbeux ce qui empêcherait une bonne ré-hydratation de votre substrat. Cela pourrait faire mourir votre figuier de Barbarie. Tassez un peu et arrosez. En ce qui concerne les arrosages que vous prodiguerez laissez dessécher le substrat entre deux apports d’eau. Il vaut mieux arroser copieusement et peu souvent qu’arroser un peu à chaque fois. Vous récolterez vos fruits du mois de juillet au mois de septembre. Attendez qu’ils soient jaunes ou rouges violacés pour les cueillir. Leur conservation est de deux voire trois jours dans le bac de votre frigo.

ENTRETIEN Procurez-vous un sujet exempt de blessure car si c’était le cas il la garderait toute sa vie. Évitez de mouiller le feuillage lors des arrosages et faites attention de ne pas lui donner des coups. Le figuier de Barbarie accepte les emplacements ensoleillés. Si toutefois vous le rentrez pour passer la saison hivernale, il faudra le sortir progressivement à la saison printanière pour qu’il se réhabitue au soleil afin de ne pas risquer d’éventuelles brulures.

PARASITES & MALADIES Le figuier de Barbarie pourra être attaquée par la cochenille farineuse ou à boucliers. Ce sera assez difficile de s’en débarrasser. Si votre plante est dans ce cas, avec un coton-tige que vous imbiberez d’alcool commencez par supprimer toutes traces d’amas blancs cotonneux. Ensuite, effectuez régulièrement une pulvérisation de savon noir additionné d’huile blanche afin d’éliminer les bébés cochenilles ainsi que les œufs. Les acariens pourront également s’attaquer au figuier de Barbarie si votre atmosphère est trop sèche. Vous devrez faire en sorte que l’air soit plus humide en installant des coupelles remplies d’eau à proximité de la plante. Attention aux excès d’eau qui seront fatal au figuier de Barbarie. Si cous constatez le ramollissement de certaines raquettes, n’hésitez pas à supprimer ces dernières et laissez se dessécher le substrat.

MULTIPLICATION Le figuier de Barbarie pourra se multiplier par bouturage soit à la saison printanière ou bien pendant la saison automnale. Pour effectuer ce genre de multiplication, il vous suffira  de prélever des raquettes. Pendant quelques jours vous devrez laisser se cicatriser la plaie. Ensuite enterrez vos raquettes dans un substrat composé d’1/3 de terre de jardin, 1/3 de sable de rivière et d’1/3 de terreau. Toutefois certaines raquettes pourront tomber au sol et s’enraciner. Il vous suffira à l’aide de votre transplantoir d’extraire la motte pour la planter ailleurs soit en pleine terre ou bien en potée.

ASSOCIATION Le figuier de Barbarie pourra être associé avec la vipérine de Russie ou bien celle des Canaries, l’iris germanica caprice de star et l’agave.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo  France 3 Corse ViaStella

Si cet article vous a plu n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

7 réflexions au sujet de “Le figuier de Barbarie”

N'hésitez pas à laisser un commentaire pour partager votre expérience ou tout simplement échanger. A bientot !!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :