Produire ses propres graines, C’est un devoir

imgserver (2)Ça fait plusieurs fois que je vous parle de ce sujet concernant les graines et de sa reproduction. Oui il est possible de produire nos semences. Merci Claudia de l’avoir rappelé avec ton article Les gros trusts semenciers ont la main mise sur la production de graines répertoriées dans un catalogue. Si telle ou telle graine n’y figure pas on serait censé de ne pas utiliser ces graines là car elles ne figurent pas sur ce satané catalogue.

eat-2559490__340Pourquoi me diriez-vous ? Et bien tout simplement pour nous obliger à acheter nos graines chaque année. Je rappelle que Kokopelli est le plus gros distributeur de graines anciennes au monde. Il est en procès depuis plus de dix avec le semencier industriel Baumaux. Je vous invite à consulter cette publication concernant le procès intenté à Kokopelli Kokopelli contre Baumaux  Cela  démontre bien l’acharnement que ces trusts ont envers ses différents producteurs et distributeurs de graines bio et anciennes. C’est pourquoi je vous conseille d’acquérir vos graines dans les différentes enseignes qui sont listées dans cet article  spotjardinmonsite.com/…/ou-acheter-vos-graines  Si ces semenciers sont un jour interdits de commercialiser ces graines reproductibles nous serons nous jardiniers amateurs dans l’incapacité de reproduire nos propres graines. watermelon-154510__340Il ne faut pas oublier que c’est une nécessité et une lutte juste et citoyenne que de vouloir conserver les variétés de graines anciennes qui appartiennent à notre mère nature et qui font partie de notre culture tout simplement. Amis (es) jardiniers (ères) si vous connaissez d’autres grainetiers de vente en ligne (graines bio, graines anciennes) faites-le moi savoir. Je les ajouterai à la liste. Et je terminerai par une vidéo « La guerre des graines » qui est une vidéo très intéressante. imgserverSi vous souhaitez faire vos graines vous-même je vous conseille d’acheter le livre de chez Kokopelli qui est très complet (Plus de 800 pages). Je l’ai acheté et j’en suis très satisfait. Le voici en photo.

Voici une autre vidéo qui est aussi très instructive Le chemin d’une graine chez Kokopelli  que j’ai eu l’occasion de voir dans un village à coté de chez moi le 04 novembre 2016.

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

23 réflexions au sujet de “Produire ses propres graines, C’est un devoir”

  1. Bonjour
    Lorsque j’avais un jardin, la première année j’ai acheté mes graines (j’en ai acheté de légumes anciens en particulier, comme des concombres russes), et l’année suivante, je replantais en ayant utilisé mes propres graines.
    Pour les pommes de terre, j’utilisais celles que j’achetais pour ma consommation et cela fonctionnait parfaitement et j’ai reçu des graines aussi, des plants parfois. Je faisais la même chose avec les échalotes.
    Je ne sais plus quel est le pays qui a un gigantesque conservatoire de graines de toutes les espèces possibles pour pouvoir justement ne pas les « oublier »

    Les trusts obligent bien sur les gens à acheter les graines « autorisées », « legales », »parfaites » ….. il faut désobéir, tout simplement.

    Il faut surtout aussi penser à l’échange des graines. Un voisin n’a pas de concombres russes ? Je lui donne des graines et qui sait l’année suivante il en proposera à d’autres personnes, qui l’année suivante etc …

    Je n’ai plus de jardin à cultiver depuis 15 ans et j’enrage …..

    Si je retrouve le nom (c’etait sur internet et en Belgique, c’etait un producteur Belge -j’habitais la bas- ) je reviendrai le donner ici pour partager.

    Répondre
    • Salut Yoshimiparis Photographie !!
      Oui c’est tout à fait ça. Il faut que ça fasse boule de neige sur toute la planète. Si chacun met sa pierre à l’édifice « Nature » on avancera dans le bon sens. Et pour la désobéissance civique je suis entièrement de ton avis à 400%. J’ai oublié de le préciser dans mon article. Merci beaucoup de l’avoir rappelé.

      Répondre
  2. Super publication !
    Quand j’étais plus jeune j’adorais aider mon papa qui plantait toutes sortes de légumes, de fleurs.
    Nous avions un potager magnifique.
    Avec mon panier j’allais récolter et j’étais contente de ramener nos propres légumes et fleurs
    C’était un immense bonheur !

    Répondre
  3. Je reviens 🙂 Le fait de garder nos graines anciennes est un acte citoyen et révolutionnaire envers tous ces trusts qui veulent tout gérer. Ils veulent décider à notre place de ce que nous devons consommer ou pas. Et tout cela dans un seul but faire de plus en plus d’argent. Ils veulent être les seuls à détenir toutes les graines. C’est comme le site AMOZON qui veut tout détenir et qui bientôt si nous ne sommes pas vigilant nous dictera ce que nous devons lire ou pas. Acheter ou pas. Tout ceci s’appelle de la manipulation de masse.

    Répondre
  4. Un partage culturel et traditionnel s’imposent, un devoir de citoyen responsable pour le devenir des futures générations, merci beaucoup pour cet article;

    Répondre
  5. Je te cite :  » …c’est une nécessité et une lutte juste et citoyenne que de vouloir conserver les variétés de graines anciennes qui appartiennent à notre mère nature et qui font partie de notre culture tout simplement. »,

    …Entièrement d’accord avec tes propos Jean-Claude.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :