Une armée de coccinelles

-Rapport à envoyer en priorité au Haut-Commandement du jardin ouest (sous les tuiles de la première remise)-

« La mission est un réel succès !!

ladybug-1694484__340Conformément à vos ordres nous avons su, par une brillante tactique et une motivation sans faille, juguler l’invasion des pucerons verts et noirs sur les Brassicas et les Fabas sus-nommés et le restant des plantes de la S.P. (Surface Potagère). Hélas, certains de nos meilleurs éléments se sont fait attaquer par une frappe aérienne menée par nos ennemis, les infâmes mésanges. Ils sont toujours portés disparus mais il ne fait aucun doute qu’ils ont été mangés. Bien qu’étant assez septique au sujet du contingent asiatique que le haut-commandement nous avait envoyé en renfort, ces derniers se révélèrent finalement aussi précieux que nos soldats autochtones.

Nous sommes désormais persuadés que nous pourrons travailler de concert à l’éradication de nos adversaires.  Quelques plaintes ont été néanmoins portées les concernant au sujet d’hypothétiques consommations de jeunes larves, enfants de nos soldats. Sans réelle preuve jusqu’ici, nous préférons classer sans suite ces plaintes. Nous avons déjà fort à faire avec nos ennemis sans nous en ajouter au sein même de nos forces armées.imgserver

En parlant des jeunes recrues larvaires, celles-ci, conformément à leur habitude, ont été redoutablement efficaces sur les pucerons d’abord, mais aussi sur divers soldats ennemis, notamment les acariens, les cicadelles ou les cochenilles. Leur ratio concernant les pucerons est d’environ 150 ennemis abattus contre à peine une soixantaine pour nos vétérans. Bravo à eux !!

imgserver (1)L’utilisation de nombreuses BBT (Boites en Bois avec des Trous) disséminées sur la surface de combat apparurent salutaires lors de nos phases de replis. Je préconise d’en placer désormais un peu partout, histoire de posséder un proche lieu d’accueil où que nous soyons déployés. Mais j’aimerais aborder le fait aussi que la plantation d’arbustes et la création d’une zone de type H.F. (Herbes Folles) pourraient grandement nous faciliter la tâche. Nous devrions en toucher un mot à nos alliés, les Humains. Après tout, nous travaillons beaucoup pour eux, il serait temps qu’ils nous rendent la pareille…

Je terminerai par ces mots « Coccinella vici ! » (les Coccinelles vaincront !)

Capitaine Cox, deuxième compagnie de l’armée des sept points. »

n.d.l.r  On a dit beaucoup de bêtises concernant les coccinelles asiatiques. Premièrement Les larves d’asiatiques mangent celles de nos indigènes. Oui… et non !! Elles ne s’attaqueront aux nôtres que s’il n’y a plus rien à manger. Donc si votre jardin est naturel et bien équilibré, toutes les espèces de coccinelles vivront en (presque) parfaite harmonie.

Deuxièmement Les coccinelles asiatiques ne sont pas dangereuses ni pour l’Homme ni pour d’autres mammifères. Je ne sais pas d’où provient cette information ridicule mais Harmonia axyridis n’est qu’une coccinelle et rien de plus !! (la seule Cox qui peut être dangereuse est une Volkswagen…). En revanche, ce qui est vrai c’est qu’elle est invasive (exotique et prenant la niche écologique de nos indigènes) et envahissante dans nos maisons aux alentours de l’automne. Et oui, cette dernière est moins adaptée au froid que les nôtres donc elle cherche à se réfugier dans nos douillets logis (et ça pue, il faut bien le reconnaître).

imgserver (2)De plus, différencier les indigènes des asiatiques n’est pas chose aisée et n’écoutez pas les pseudos conseils généralistes de certains les concernant du style « pattes oranges = coccinelle asiatique ou « W » blanc sur le prothorax = coccinelle asiatique. Non !! C’est souvent plus compliqué que cela et vous risquez fort de tuer une coccinelle bien indigène mais plus rare.  Et c’est encore pire lorsque ces petites bêtes sont encore au stade larvaire. Donc ne vous transformez pas en vengeur masqué vous risquez de faire plus de mal que de bien !! Dites-vous que si on écrit des livres entiers sur l’identification des coccinelles ce n’est pas pour rien.

D’ailleurs en voici un exemple très bien réalisé. Mais désolé, c’est du belge.

http://www.cercles-naturalistes.be/Publications/Nospublicationspages/livretcoccinelles.html

ou celui-ci qui vous parlera aussi de sa biologie 

http://www.delachauxetniestle.com/ouvrage/les-coccinelles/9782603013281

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

ladybug-476344__340

Et pour terminer je vous propose cette vidéo Passion Animale et végétale

 

 

39 réflexions au sujet de “Une armée de coccinelles”

  1. Bé voilà ça commençait bien et ça finit en X 😀 Comme toujours un super article intéressant et traité de façon à la fois ludique et humoristique.
    Mais je rajoute quand même pour en avoir été témoin, ça pique-mort ou je ne sais quoi et ça fait des réactions parfois un peu moche genre grosse pièce de monnaie rouge sur la peau.

    Répondre
    • Mais surtout,contrairement aux frelons qui sont devenus invasifs chez nous principalement en raison du réchauffement climatique, les coccinelles asiatiques ne sont pas venues d’elles-mêmes. C’est l’Homme qui les a amené vers les années 1980′ dans le but de contrer efficacement les ravages des pucerons (car les coccinelles asiatiques sont plus voraces que les nôtres) dans le cadre de… (accrochez-vous bien !) la lutte biologique…

      Répondre
  2. J’ai vu la première hier sur une fleur de raifort, je l’ai délocalisée vers le rosier dont les boutons étaient habités et pour lesquels je ne m’étais pas encore baissée vers le savon noir et le pulvérisateur… 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :