Accueil » plante sauvage » La ronce sauvage

La ronce sauvage

PRÉSENTATION

imgserver (6)La ronce sauvage est une plante très résistante aux hivers très froids pouvant atteindre des températures jusqu’à -25°. Elle est très facile à cultiver et à entretenir. Son besoin en eau est faible. C’est certainement la plante la plus détestée des jardiniers. Pourquoi ne pas la considérer comme une amie au lieu de lui déclarer la guerre ?

Toutes les plantes sauvages sont utiles à votre jardin potager comme je l’explique dans cette publication  Tout ou presque sur les plantes sauvages Il y a des avantages pour certaines ronces. Vous cueillerez de délicieuses mûres sauvages qui vous permettront de faire de bonnes confitures sans oublier de très bonnes tartes et bien d’autres choses.

PLANTATION

imgserver (7)Choisissez-lui un emplacement ensoleillé ou éventuellement à mi-ombre sur un sol léger, humifère, profond et très bien drainé. Mais cela n’empêche pas de la planter sur d’autres sols du moment qu’ils soient bien drainés. Vous pourrez aussi bien la planter en haie, en lisière de votre jardin potager, au sein de votre jardin d’ornement ou tout simplement dans votre verger si vous en possédez un. A SAVOIR Les muriers ronces sans épines sont plus productifs si vous en plantez deux pas trop loin l’un de l’autre. La plantation doit s’effectuer de l’automne au printemps en dehors des périodes de gel. Si vous habitez dans une région aux hivers très froids préférez une plantation dans le courant du mois de septembre pour permettre un bon enracinement avant les gelées. Prévoyez 2 à 3 mètres minimum entre chaque pied. Vous devrez prévoir un support afin de palisser les rameaux à l’aide d’un grillage par exemple ou tout autre système qui permettra à vos ronces de grimper en les attachant dès le début en continuant de le faire à mesure de leur développement. CaptureArroser uniquement à la plantation. Paillez leur pied afin de maintenir le sol propre en fin de printemps voire au tout début de l’été. Apportez-leur un peu de compost bien décomposé en début de chaque automne. Vous devrez rabattre au ras du sol toutes les branches ayant produit des fruits afin de favoriser la venue de nouvelles pousses au printemps suivant. Afin d’obtenir des plants plus robustes et une meilleure fructification conservez que 4 ou 5 jeunes rameaux au printemps de l’année suivante. Les éventuelles tiges qui vous sembleront un peu frêle seront à supprimer ainsi que tout le bois mort. Pour en savoir plus cliquez sur ce lien

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo Rustica l’hebdo jardin


21 commentaires

  1. Aphadolie dit :

    Est-ce des groseilles Jean-Claude ?

    Aimé par 1 personne

  2. Un des trois piliers de la randonnée en Ardenne avec la boue et les côtes. En un an, un sentier non pratiqué, parce que des arbres sont tombés suite à une tempête, est envahi par des ronces infranchissables ! L’homme n’est rien devant la ronce … alors que la chèvre s’en délecte !

    Aimé par 1 personne

  3. mpdeco dit :

    Oupss ! J’adorais les ramasser étant petite 🙂

    Aimé par 1 personne

  4. roijoyeux dit :

    j’adore manger les mûres sauvages, vive les ronces et merci pour ces infos Jean-Claude !

    Aimé par 1 personne

  5. […] et avoir un regard très bienveillant envers certaines plantes comme par exemple les orties, les ronces, la tanaisie le lierre ou  bien la consoude et bien d’autres encore. Notre mère nature […]

    Aimé par 1 personne

  6. Lunesoleil dit :

    Pour manger des mures, c’est un peu tard, snif

    Aimé par 1 personne

  7. entresoi dit :

    Elles ont toutes disparu avec la coupe de la haie 😦

    Aimé par 1 personne

Ce n'est que par l'échange et le partage que nous pourrons avancer pour faire changer les choses. Apportez votre pierre en laissant une trace de votre passage. Merci !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :