Accueil » Arbres et arbustes » Le tulipier de Virginie

Le tulipier de Virginie

PRÉSENTATION

imgserver.jpgLe tulipier de Virginie est un très bel arbre qui fera sensation par son feuillage doré voire jaune d’or à l’automne pour peu que vous lui accordiez l’espace nécessaire pour son bon développement. Il faut savoir que ce genre d’arbre peut atteindre à l’âge adulte une hauteur de 25 mètres voire plus quand il atteindra la quarantaine d’années et de 15 mètres de large lui donnant un aspect majestueux.

Après si vous n’avez pas la place nécessaire vous pourrez vous rabattre sur une espèce moins imposante. N’hésitez pas à vous renseigner dans votre jardinerie habituelle afin de choisir la variété la plus adéquate à votre jardin. Son entretien est facile et son besoin en eau est moyen. Sa croissance est rapide. Alors si vous voulez un arbre qui vous fasse de l’ombre très rapidement le tulipier de Virginie ne manquera pas de vous satisfaire. imgserver (1)

Photo Jardinage – Ooreka

Il s’agit d’un arbre très rustique qui résiste à des températures pouvant atteindre jusqu’à -30°. Ses premières fleurs seront produites quand il aura une quinzaine d’années environ. Mais il vaut surtout par son éclatant feuillage. Sa floraison passe un peu en arrière plan car elle est cachée par son magnifique feuillage.

PLANTATION

imgserver

Photo Futura-Sciences

Choisissez-lui un emplacement lumineux à mi-ombre très légère. Le plein soleil est à éviter afin que son feuillage ne grille. Je vous conseille de le planter loin des habitations et des fils électriques de haute tension pour la bonne raison qu’il s’agit d’un arbre dont le bois est très cassant. Un emplacement à l’abri des vents est donc souhaitable. Le sol devra être frais, profond, fertile et surtout bien drainé. Le tulipier de Virginie a une préférence pour les sols acides. A noter qu’il tolère le calcaire très faiblement. Pour sa plantation cliquez sur ce lien Plantez-le directement sur son emplacement définitif. N’essayez surtout pas de le changer d’emplacement car il supporte mal les transplantations étant donné son système racinaire pivotant qui a tendance à s’enfoncer profondément. Vous pourrez le planter de l’automne au printemps hors période de gel, de pluies importantes ou bien de neige. Si vous habitez une région aux hivers froids je vous conseille une plantation en fin d’hiver voire au tout début du printemps dès que les gelées ne sont plus à craindre. imgserver (2)

Photo Jardin des Gazelles

Il s’agit d’un arbre qui n’affectionne pas que l’on l’élague. Alors prévoyez suffisamment de place afin de respecter son ossature imposante comme indiqué ci-dessus. Dans le trou que vous ferez (3 fois le volume de sa motte minimum) prévoyez les différents éléments nécessaires pour que votre tulipier de Virginie se mette le plus facilement possible en place (graviers, compost bien décomposé et éventuellement du sable grossier). Toutes sortes de fumures organiques bien décomposées seront les bienvenues. Je vous ai précisé plus haut que les emplacements venteux n’étaient pas conseillés. tulipier-de-virginie

Photo Jardin du Pic Vert

Si c’était le cas, prévoyez un tuteur très robuste. Après votre arrosage, installez-lui un bon paillage afin de garder le sol frais à son pied. Durant les deux premiers étés qui suivent sa plantation maintenez le sol frais pour favoriser son enracinement. Par la suite son système racinaire profond par pivot lui permettra de résister à des moments de sècheresse sur une période assez courte. IMPORTANT Si vous remarquez que votre tulipier perd ses feuilles c’est qu’il a besoin d’un apport d’eau. Si toutefois une branche d’un diamètre de 3 à 5 centimètres de diamètre environ se cassait, pas de panique. Avec une petite scie coupez le bout déchiqueté pour que la coupe soit nette et appliquez-lui un goudron végétal afin d’éviter que se forment toutes sortes de spores ou de champignons En principe le tulipier de Virginie n’a pas vraiment de maladies connues. Toutefois si les conditions de plantation n’ont pas été respectées il se pourrait qu’il puisse attraper des maladies cryptogamiques comme la  Verticilliose Si jamais c’était le cas, supprimez les parties atteintes et brulez-les. Je vous conseille de pulvériser en préventif, du moins pendant les trois ou quatre premières années soit du bicarbonate de potassium ou encore mieux du purin de prêle et ceci en début et en fin d’hiver. Pour en savoir plus cliquez sur ce lien

imgserver (1)

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo Nicolas Younes


7 commentaires

  1. J’en ai un magnifique et imposant en face de chez moi. J’en admire régulièrement sur la rive nord et sud de Montréal (Québec-Canada) , mais rarement plus au nord du coté de Québec.

    Aimé par 1 personne

  2. Magnifique ! Une découverte ! passez tous de très belles fêtes ; )

    Aimé par 1 personne

  3. entresoi dit :

    Je prends note. Merci et bonnes fêtes. 🙂

    Aimé par 1 personne

Ce n'est que par l'échange et le partage que nous pourrons avancer pour faire changer les choses. Apportez votre pierre en laissant une trace de votre passage. Merci !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :