Home » potager » Les aubergines

Les aubergines

sx0wGÉNÉRALITÉS L’aubergine fait partie de la même famille que la tomate et les pommes de terre, les solanacées. Originaire d’Inde, elle a commencé à être cultivée en Italie au XVème siècle avant d’arriver en France au XVIIème. Elle a différentes appellations : l’albergine, l’ambergine, la beringène, la brème, la bréhéme, la bringèle, la bringelle, la marignan, la mayenne, la melanzane, la melongène, la mérangène, la méringeane, la verinjeane ou la viadase. Issue d’une espèce sauvage, on retrouve mention de sa culture dans des écrits chinois datant de – 59 avant Jésus Christ.

CULTURE L’aubergine a besoin d’une exposition ensoleillée, d’une température supérieure à 18° et d’un sol fertile, riche en humus et frais. Apportez donc au sol des fumures et du compost bien décomposé. Il vous faudra patienter 5 mois après le semis pour avoir vos premières récoltes. Au nord de la Loire, la variété Violette de Barbentane est à conseiller car elle est plus précoce que les autres.

19ftSEMIS Pour faciliter la germination vous pourrez faire subir à vos graines une vernalisation.

Le semis doit se faire sous abri chauffé à 18° minimum mais la température idéale avoisine les 25°. Il n’y a que dans le Sud de la France qu’on peut les semer en pleine terre. Pour cela, déposez deux ou trois graines tous les 70 cm en tous sens. A la levée, ne laissez que le plus beau plant. Pour les semis sous abri, semez clair dans une terrine. A l’apparition des premières vraies feuilles, repiquez en godets remplis d’un mélange de compost, de terreau de repiquage et de terre de jardin. Arrosez-les bien. A ce stade, les plants ont besoin de lumière pour se développer et ne pas filer.

gyotREPIQUAGE Il faut attendre que les gelées ne soient plus à craindre et que le sol soit suffisamment réchauffé avant de repiquer les aubergines. La température du sol doit avoir au moins 15°. Deux semaines avant la plantation, préparez le sol. Mettez au fond du trou une bonne poignée d’orties fraîches, de compost bien décomposé, recouvrez d’un peu de terre. L’aubergine étant une plante gourmande, apportez-lui de la potasse au moment de la plantation (vinasse de betterave ou patenkali par exemple). Repiquez-les à une distance de 70 cm l’une de l’autre. Ramenez bien la terre au pied pour assurer un bon développement des racines. Arrosez généreusement et recouvrez le sol de feuilles de consoude qui vont stimuler le sol et la végétation tout en faisant office de paillage.

j5n7ENTRETIEN ET TAILLE Tuteurez les pieds d’aubergines qui ont un fort développement. Les aubergines redoutent les sols secs et pauvres. Donc un arrosage régulier de préférence le matin tous les 15 jours, un paillage renouvelé et un apport de compost sont indispensables. Attention à ne jamais mouiller le feuillage pour éviter le mildiou.

Certains taillent les aubergines, d’autres préfèrent la laisser se développer à son gré jugeant que la taille laisserait la porte ouvert aux maladies. Toutefois si vous souhaitez tailler, il vous faudra éliminer les premières pousses latérales. Ne conservez que 3 ou 4 rameaux. Pincez-les une feuille au-dessus de la deuxième fleur. Limitez donc les fruits à 5 au nord de la Loire et à 10 au sud. Vous aurez ainsi de belles aubergines charnues.

JARDINEZ AVEC LA LUNE Semez en lune montante. Repiquez en lune descendante.

ASSOCIATIONS Le haricot nain est le meilleur ami de l’aubergine donc n’hésitez pas à la planter côte à côte. Elle s’accorde également très bien avec sa consœur la tomate ainsi qu’avec les pois. Les Radis et les salades apprécieront de pousser sous son ombre. L’estragon s’associera également très bien avec l’aubergine.

Par contre plantez les aubergines loin des pommes de terre et des oignons.

PARASITES & MALADIES

Le mildiou

1xswComme ses consœurs la tomate et la pomme de terre, l’aubergine est sensible au mildiou. Évitez le fumier et les engrais trop riches en azote et préférez une fertilisation équilibrée à base de compost. L’apport de feuilles d‘orties et de consoudes à la plantation mais également en pulvérisation, renforce la plante.

De même, des arrosages au pied avec une décoction de prêle à raison de 3 fois par semaine protègent préventivement contre les maladies cryptogamiques.

La pourriture grise

L’aubergine peut également être atteinte par la pourriture grise, maladie causée par un champignon. Le collet, ainsi que les fruits pourrissent. Cette maladie est en général due à un excès d’arrosage. Arrosez le matin et aérez vos serres si vous cultivez sous abri. Elle pourra être également contaminée par la verticilliose. Il faut savoir que l’aubergine sera le végétal le plus sensible à cette maladie.

Le doryphore

Il reste le ravageur principal de l’aubergine. Surveillez bien vos pieds d’aubergine et ramassez tous les doryphores que vous verrez. Et si vous trouvez des doryphores adultes, il y a forcément des œufs donc regardez bien sous les feuilles pour les détruire. Les œufs sont jaunes orangés et sont collés sous les feuilles. Les larves sont rouges avec des taches noires. Tanaisie, lin, pois, souci, ricin tiennent les doryphores éloignés donc n’hésitez pas à en cultiver à proximité des aubergines.

Pulvérisez du purin d’ortie à titre préventif. En cas d’infestation massive, il vous reste la solution des insecticides à base de pyrèthre.

AUBERGINE ET SANTE Cuite, l’aubergine est un diurétique, cholérétique, luttant contre les graisses et le cholestérol. Il aide aussi à lutter contre la constipation et entretient la fonction hépatique. Selon les dernières recherches, l’aubergine peut aider dans la lutte contre l’obésité. On conseille d’en consommer cru en début de repas.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo  Rustica

Merci à Brigitte (Pestoune) pour son aide à la création de certains sujets et à Séverine (Sev28) pour les corrections de tous les sujets. Une petite visite sur leur blog serait la bienvenue. Merci pour elles

Blog de Brigitte Image Blog de Séverine Image

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


65 commentaires

  1. […] SEMIS * PLANTATION La plupart des espèces de lin affectionne les sols qui sont surtout bien drainés. Même les sols pauvres lui conviendront. Les semis en pleine terre donnent de très bons résultats souvent associés avec d’autres vivaces ou annuelles qui pourront vous donner des espaces que l’on appelle « Prairies fleuries ». Dans ce cas vous effectuerez votre semis à la saison printanière dés qu’il n’y a plus de risques de gelées.  Autrement vous pourrez également effectuer un semis sous abris surtout si vous habitez dans une région froide. Lorsque vos plants (repiqués une première fois en godets) seront assez robustes ce sera le moment de les mettre en place en pleine terre. Pour cela choisissez un emplacement ensoleillé avec un sol bien drainé. Commencez par bien ameublir le sol avec votre grelinette en supprimant toutes sortes de racines qui se trouveraient sur la parcelle que vous lui aurez choisi. La plantation devra s’effectuer soit à la saison automnale septembre/octobre ou bien encore à la saison printanière en mars/avril voire au mois de mai et ceci hors période de gel. Pour sa plantation je vous propose de consulter cette publication Comment planter les plantes d’extérieur ? Vous pourrez également effectuer des plantations en bacs ou en pots d’un diamètre de 35 centimètres minimum. Pour cela préparez un substrat en mélangeant du terreau et du sable. Les arrosages devront être pratiqués régulièrement jusqu’à la floraison. Pour garder l’humidité aux pieds de chaque sujet et donc de diminuer la fréquence de vos arrosages paillez-les. La culture du lin est un excellent répulsif contre les doryphores. Il est très conseillé d’en cultiver entre vos rangs de pommes de terre et au pied de vos plants d’aubergines. […]

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *