Cueilleur Culteur N°8 – Février 2018 par l’assiette sauvage

arton111-6b430Éditorial

Décidément, l’actualité nous fait faire le grand écart. Avec des nouvelles de plus en plus pressantes sur la raréfaction des espèces d’insectes, d’oiseaux ou de mammifères à une vitesse incroyable. Les nouvelles sur les pesticides de plus en plus glauques et pourtant qui n’empêchent pas les lobbies de gagner la mise chez nos politiques.

Capture 22.PNGLobbies relayés par des professionnels convaincus de bonne foi par leurs propagande éhontée. Oui les pesticides tuent trop d’insectes. Oui nos pratiques agricoles détruisent le sol et ses habitants. Oui, un antifongique des céréales est responsable de maladies chroniques chez l’homme.

Et, malgré tout cela, des films racontent, des expériences se créent, montrant que l’on peut penser autrement. Et qu’il y a urgence !! Pour lire la suite de l’article cliquez sur ce lien

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

Capture.PNG

8 réflexions au sujet de “Cueilleur Culteur N°8 – Février 2018 par l’assiette sauvage”

  1. En promenant le chien, j’ai longé un champ. Je ne sais pas ce que l’agriculteur pulvérisait avec son tracteur mais c’était irrespirable. Par ici c’est quand même rare, le fumier est beaucoup plus utilisé. L’odeur est plus naturelle 😋.
    Quand à moi, j’ai un compost de crottins de cheval que je donne régulièrement, t’as un potager exceptionnel avec ça.
    Bonne journée 😘

    Répondre
    • Oui c’est excellent. Ce matin je suis allé cueillir de la prèle pour faire mon purin. ça se trouve dans un sous-bois. J’ai contemplé la forêt. Qu’es ce qu’elle est belle. Et l’homme n’intervient pas et ça pousse sans problème. C’est comme ça que je conçois mon potager. Je suis toujours émerveillé quand je vais chercher de la prèle. J’ai fait aussi il y a une quinzaine de jours du purin de consoude et d’orties. Au sujet de ton agriculteur, je pense que l’on avancera encore plus rapidement sur l’abandon des pesticides quand les paysans en auront marre d’avoir des cancers.

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :