Les betteraves rouges

beet-1637440__340PRÉSENTATION La betterave est de la même famille que la blette. Son nom veut dire « racine de blette ». Légume exigeant, il ne peut être semé au même emplacement qu’après 3 ou 4 ans. Sa rusticité et sa résistance à de nombreux parasites en font une des espèces potagères pouvant être cultivée à peu près partout. 

Non seulement sa racine charnue est délicieuse aussi bien crue (râpée) que cuite et en plus les jeunes pousses peuvent faire une salade délicieuse et parfumée mais vous pouvez également les faire sauter dans du beurre pour votre plus grand plaisir gustatif.

beet-304733__340CULTURE C’est un légume facile à cultiver demandant un emplacement ensoleillé et un sol léger et frais enrichi en compost. La période du semis est importante. Inutile de semer trop tôt car les températures trop basses favorisent la montée en graines et l’apparition de taches blanches à l’intérieur du légume qui le déprécient. Les semis trop tardifs, quant à eux, raccourcissent la période de croissance. Semez donc en avril-mai au sud de la Loire et en mai-juin au nord.

Pour la consommation d’été, semez la noire plate d’Égypte et pour celle d’hiver la « noire longue des Vertus » est excellente.

Semez de 2 à 5 graines en poquets tous les 25 cm et espacez vos rangs de 40 cm. Et ensuite arrosez-les. Dès que les jeunes plants auront 4 ou 5 feuilles, vous pourrez commencer à les éclaircir. Repiquez les plants retirés. Pour ça, coupez l’extrémité de la racine et les feuilles au deux tiers de leur longueur afin de faciliter la reprise. Puis sarclez et binez pendant leur durée de croissance, tout au moins au début pour éviter que les mauvaises herbes ne prennent le dessus. Arrosez-les et paillez-les pour garder le sol frais. Pour faciliter la germination vous pourrez faire subir à vos graines une vernalisation et éventuellement une scarification ou bien encore un trempage ou humidification.

JARDINER AVEC LA LUNE Semez en lune ascendante et repiquez en lune descendante. Jour racines.

beet-25383__340ENTRETIEN ET RÉCOLTE Un arrosage régulier favorise une croissance uniforme et évite la montée en graines. Paillez  surtout en temps de sécheresse car la betterave supporte mal la chaleur excessive. Ne conservez que les betteraves récoltées en octobre. Tirez-les avec une bêche en veillant de ne pas les blesser. Coupez les feuilles au ras du collet mais sans les décapiter car le jus sucré qui s’en écoulerait, attirerait les insectes. Laissez un centimètre de queue sur les betteraves cueillies. Étalez-les sur le sol pour les faire ressuyer toute une journée. Puis enterrez-les dans du sable ou de la sciure de bois bien sèche. Entreposez-les dans une cave saine. Si vous n’avez ni sable, ni sciure, vous pouvez envelopper vos betteraves individuellement dans une feuille de papier journal et les ranger dans une caisse laissée ouverte. Ne cuisez pas les betteraves à l’eau bouillante, elles seront certes plus belles mais elles perdront de leur saveur. Cuisez-les plutôt au four.

beetroot-37482__340ASSOCIATIONS La betterave apprécie la proximité du chou-navet, de l’oignon et des haricots nains. Elle tolère celle du chou-rave, de la laitue, mais elle ne supporte pas la présence à ses côtés des haricots grimpants, des pommes de terre, de la tomate, de la carotte,  de l’épinard ou encore du poireau.

PARASITES & MALADIES Comme sa cousine la blette, elle est sensible aux mêmes ravageurs. Altises et pucerons s’en régalent, hélas. Plantez des herbes aromatiques (principalement absinthe et menthe) autour pour l’effet répulsif.Contre l’altise, un bassinage des plants deux fois par jour se révèle être très efficace. La betterave pourra être envahi par les chenilles du papillon sphinx tête de mort. N’intervenez pas afin de protéger les papillons. Éventuellement vous pourrez effectuer un ramassage manuel des chenilles que vous déposerez ensuite sur des plants de tomates ou de pommes de terre que vous cultiverez un peu en retrait de votre jardin potager pour leurs fournir un garde-manger.

Bassinage = Arrosage en pluie fine des feuilles des betteraves.

beet-1299146__340 (1)Un autre ravageur est particulièrement friand des racines de betteraves, c’est le ver blanc du hanneton. De nombreux prédateurs naturels, comme les oiseaux ou les hérissons ainsi que les insectes carnassiers qui se nourrissent de vers, de chenilles et de pucerons. Il faut donc faire en sorte de préserver l’habitat de ces auxiliaires efficaces. Le meilleur moyen de lutter contre ces ravageurs est d’agir en préventif en pratiquant des apports de fumure et de compost. Mildiou, rouille sont les maladies principales des betteraves.

Mais le meilleur moyen d’éviter ce genre de chose est de pratiquer la rotation des cultures. Attendre 3-4 ans avant de replanter au même endroit.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo TRUFFAUT

Merci à Brigitte( Pestoune) pour son aide à la création de certains sujets et à Séverine (Sev28) pour les corrections de tous les sujets. Une petite visite sur leur blog serait la bienvenue. Merci pour elles.

Blog de Brigitte Image Blog de Séverine Image

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

62 réflexions au sujet de “Les betteraves rouges”

    • Oui Agnès c’est encore temps. C’était aujourd’hui le bon jour. Dommage. Si tu veux suivre le calendrier lunaire il faudra attendre la semaine prochaine mardi, mercredi ou jeudi.

      Répondre
  1. Ping : Jardin sauvage

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :