Accueil » potager » Et si on parlait encore des limaces ?

Et si on parlait encore des limaces ?

slug-1535140__340Après mon article sur Les limaces agrémenté par la très belle vidéo d’Hervé COVES et de mon autre article La vie secrète des limaces , je reviens vers vous pour vous en causer une nouvelle fois car trop de personnes considèrent les limaces comme un ennemi à éradiquer coûte que coûte.

hedgehogs-206407__340.jpgBen non, les limaces, au risque de me répéter font partie de l’écosystème et de la chaine alimentaire pour ces prédateurs comme le carabe ou le hérisson. Si vous les supprimez vous n’aurez jamais ce genre de prédateurs dans votre potager. Le but est que toute cette faune s’équilibre entre elle. Quand votre écosystème sera à nouveau ce qu’il était, vous ne parlerez plus du tout de vos ennuis avec les limaces ou d’ailleurs avec d’autres insectes. Il faut juste avoir cette patience, nécessaire à tous les jardiniers, pour reconstruire ce que l’homme a détruit depuis une cinquantaine d’années. En attendant que l’écosystème joue à nouveau sont rôle avec toute cette faune qui gravite tout autour, il existe des moyens très simples pour éloigner les limaces sans utiliser de produits chimiques. Tout d’abord il y a le ramassage manuellement, ce que moi  je fais (Munissez-vous de gants jetables à cause de la bave). J’ai de la chance d’être un lève tôt. Ça me permet d’aller dans mon potager dés que le jour se lève faire ma cueillette de limaces que je remets ensuite dans un coin de mon jardin. slug-3441015__340.jpgVous allez peut être me prendre pour un fou. Alors pourquoi les ramasser pour les remettre dans son potager ? Je ne les dépose pas au hasard. Je leur ai aménagé deux ou trois portions de terrain que je laisse à l’état sauvage donc elles ont de quoi se nourrir sans venir me grignoter mes plants de légumes. C’est donc là que je les dépose. En plus ça pourra servir d’abris aux carabes et aux hérissons. Par temps de pluie je fais également un tour le soir avant d’aller me coucher. Je peux vous dire que le ramassage manuel et très efficace. Ça va durer environ 3 semaines le temps que vos plantes potagères soient assez robustes pour que les limaces n’y touchent plus. Cette année j’ai planté mes tomates, poivrons et aubergines à deux endroits différents. Tout d’abord j’ai fait une série de plantations sur un sol paillé et l’autre série de plantations je l’ai effectuée sur une parcelle laissée volontairement à l’état sauvage. Alors là il y a une très grosse différence. Les plants de la parcelle paillée ont d’avantage souffert des grignotages des limaces pendant que l’autre parcelle laissée à l’état sauvage a beaucoup moins souffert. Capture 22.PNGAlors pourquoi une telle différence ? Tout simplement parce que les limaces pouvaient se rabattre sur les plantes accompagnatrices qui constituaient ce coin sauvage. Quand mes plants seront assez robustes je n’aurai plus qu’à raser ces plantes sauvages. Et ensuite je paillerai (avec de la tonte sèche ou tout autre matériau comme du BRF ou de la paille) sur une épaisseur minimum de 15 centimètres. Dans le temps les racines se décomposeront vu qu’elles seront privées d’oxygène. Vu le résultat obtenu cette année je pense que je vais renouveler cette expérience l’année prochaine sur tout mon potager. Mais attention il faut au départ accepter d’avoir un jardin pas très joli pendant un mois environ. Après vous verrez en deux ou trois jours votre potager va vite changer d’allure. Si vous voulez renforcer le ramassage manuel des limaces vous pouvez faire des cordons de cendre autour des plantes à protéger. En cas de pluie je ne vous conseille pas car il faudra recommencer. Par contre par temps pluvieux je préfère déposer le long de mes cultures de la tonte fraiche, des épluchures que vous n’aurez pas besoin d’humidifier car il pleuvra. Les limaces préfèreront ce genre de nourriture que grimper sur vos jeunes plants de légumes. Capture.PNGUne autre astuce, déposez des bout de bois un peu partout dans votre potager et encore mieux sous le paillage afin de garder un peu plus  la fraicheur. Le bois en se décomposant formera des champignons qui correspond au repas de prédilection des limaces. Pendant ce temps elles laisseront tranquilles vos jeunes plantations. Et pour terminer je tiens à vous faire partager un article de mon amie Ana du site Plus z’aine  ou elle explique la gestion des limaces au jardin. Je partage entièrement son point de vue. Merci Ana pour cette publication pleine de bon sens.

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

monster-1297726__340.png


19 commentaires

  1. Aphadolie dit :

    C’est une symbiose. La rompre ne serait pas logique à mon avis. Chacun a sa place et son rôle dans l’écosystème.

    Aimé par 2 personnes

    • C’est tout à fait ça Éric. Tu as tout compris. J’arrive de mon potager. J’ai fait ma cueillette de limaces. Une quinzaine ramassées maximum sur mes jeunes plantations. C’est là que tu t’aperçois que c’est efficace le fait d’avoir répandu hier soir de la tonte fraiche tout le long de mes cultures. Si je ne fais pas ça c’est une centaines de limaces que j’aurai récupéré.

      J'aime

    • Aphadolie dit :

      J’ai répondu à ton commentaire sur Poutine mais je ne suis pas sûr qu’il fut validé car j’utilise actuellement ma tablette. Grosse erreur de ma part, je ne sais quasiment pas m’en servir / lol

      Aimé par 1 personne

    • Ton commentaire est bien passé.

      J'aime

    • Aphadolie dit :

      Curieux, je ne le vois pas. Je regarderai un peu plus tard sur mon PC. Merci pour ta réponse.

      Aimé par 1 personne

  2. Claire dit :

    Salut Jean-Claude, je ramasse moi aussi les limaces à la main, afin qu’elles ne grignotent pas mes fraises. Donc non tu n’es ni fou ni le seul à faire comme ça 😉 Bises !

    Aimé par 1 personne

  3. entresoi dit :

    Les seuls que j’éradique se sont les loches !

    Aimé par 1 personne

  4. Annawenn dit :

    😂😂😂 je fais comme toi….sauf que je donne quelques escargots à mes poules qui en raffolent 😋

    Aimé par 1 personne

  5. Plus z'aine dit :

    Merci pour cet excellent article ainsi que le lien vers le mien ! Et oui les limaces font partie de la biodiversité et du mini écosystème de notre jardin. S’il y en a en surnombre ou pas assez c’est qu’il y a un déséquilibre quelque part.

    Aimé par 1 personne

Ce n'est que par l'échange et le partage que nous pourrons avancer pour faire changer les choses. Apportez votre pierre en laissant une trace de votre passage. Merci !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :