Le tussilage

tussilageComme chaque semaine, voici un autre article que je tiens à vous faire partager de notre regrettée Cathy afin de faire vivre ses écrits en son souvenir. On l’appelle aussi pas d’âne, le tussilageTussilago farfera : herbacée vivace de la famille des Asteraceae, très commune en France, pouvant croître des bords du littoral jusqu’à 2400 mètres d’altitude. Le tussilage aime les pentes sablonneuse ou glaiseuse, un peu humides et exposées au soleil.

Le nom de « tussilago » provient du latin « tussim agere » , qui agit dans la toux !

Le nom de « pas d’âne » vient du fait que la feuille ressemble vaguement à la forme que laisse un sabot d’âne sur le sol.

Clin d’œil : quand les fleurs apparaissent, la plante est « toute nue », elle ne met les feuilles qu’après la floraison. Comme les fleurs sont mellifères, du fait de leur précocité, les abeilles dès le début avril vont butiner cette fleur discrète … sans être choquées de son strip-tease.

Le tussilage doit sa célébrité à l’utilisation médicinale. Dioscoride, Pline, Hippocrate avaient énoncé que cette plante était très favorable dans les affections du poumon. Ils trouvaient que la fumigation de ses feuilles apaisait la toux, que sa racine aidait à la cicatrisation des ulcérations pulmonaires. Si encore dans l’Antiquité on faisait aspirer la fumée de la plante  aux « pulmonaires », de nos jours certaines peuplades ont encore l’habitude de fumer les feuilles pour calmer la toux et les crises d’asthme. Lire la suite de l’article

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

3 réflexions au sujet de “Le tussilage”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :