Accueil » potager » L’ail

L’ail

garlic-3419544__340.jpgPRÉSENTATION L’ail est très riche en vitamines et donc essentiel pour notre santé. Sa culture est très facile et son besoin en eau est vraiment minime. Ne jamais les pailler comme toutes les autres variétés de bulbes que ce soit les oignons, les échalotes ou encore les bulbes à fleurs.

Pourquoi cela ? Tout simplement pour éviter le trop d’humidité en cas de saison trop pluvieuse. Sont entretien est très facile et il est très résistant aux gelées.

garlic-25382__340.pngPLANTATION Tout d’abord préparez lui bien son emplacement qui devra être ensoleillé. Pour cela utilisez votre grelinette Ensuite avec une petite binette tracez une raie de telle manière à ce que vous formiez une petite butte de 8 à 10 cm voire 12 de haut afin de faciliter l’écoulement de l’eau en cas de fortes pluies. Je vous déconseille donc de planter votre ail à plat. Plantez vos gousses d’ail le germe vers le haut, enterrés d’environ 5 cm en sol léger, le cas échéant mélangé avec du sable ou à peine ­recouverts si le sol est lourd. Les espacer de 10 cm sur le rang et de 25 à 30 cm entre les rangs. Le sol ne devra pas être fumé l’année de plantation mais plutôt l’année précédente et attention, je rappelle que l’ail craint l’excès d’humidité comme indiqué ci-dessus. 1- Plantez les caïeux d’ail en février/mars pour l’ail rose et en octobre/novembre pour l’ail blanc. 2- Les autres catégories d’ail en mars. Et tout cela hors période de gel.

bulb-1239422__340.jpgENTRETIEN Binez les régulièrement car ils détestent la concurrence avec les mauvaises herbes, du moins au début de leur croissance. A part ce désherbage, ils ne demandent que très peu de soin. Les arroser uniquement en cas de forte sécheresse. BON A SAVOIR  Courant juin voire juillet, déchaussez vos têtes d’ail afin qu’elles grossissent d’avantage. Pour en savoir plus et notamment sur les maladies cliquez sur ce lien

RÉCOLTE

Une fois que  le feuillage de votre ail est complètement desséché, il est temps de les arracher. Laissez-les ressuyer 48h00 sur le sol et ensuite rentrez-les dans votre cave ou dans votre garage bien ventilé et sans les peler. Laissez les tels quels. Pour les bienfaits de l’ail pour votre jardin potager cliquez sur ce lien

Et pour terminer je vous propose cette vidéo Rustica l’hebdo jardin

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.


14 commentaires

  1. Claire dit :

    Bonjour Jean-Claude, merci pour toutes ces infos!! Je comprends maintenant pourquoi mon essai n’avait pas marché 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Claire dit :

    Et bien, j’avais planté les gousses sur une parcelle que j’avais bien paillée, et avec toute la pluie qui est tombée ce printemps + le froid qui est resté tard chez moi, tout a dû pourrir ou être mangé par les innombrables limaces qui étaient bien au chaud sous la paille…

    Aimé par 1 personne

Ce n'est que par l'échange et le partage que nous pourrons avancer pour faire changer les choses. Apportez votre pierre en laissant une trace de votre passage. Merci !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :