Home » Outils » La fourche-bêche et la bêche-plate

La fourche-bêche et la bêche-plate

Capture 20La fourche-bêche possède quatre dents plates de 25 à 30 centimètres de hauteur environ (Tout dépend du modèle). Elle est encore nommée fourche à bêcher, Cet outil est à bannir pour travailler le sol qui en aucun cas ne doit être retourné mais plutôt aéré pour éviter de perturber l’écho système du sol de votre jardin ce qui est essentiel en culture naturelle ou bien dans la culture biologique.

Pour effectuer cette tâche il faudra vous procurer une grelinette qui est un outil génial et qui vous permettra d’effectuer beaucoup plus de travail qu’avec une bêche et en plus elle économisera votre dos et en particulier vos lombaires. Par contre la fourche-bêche vous permettra de casser les mottes de terre avec le plat des dents. Cet outil s’utilise également pour arracher certaines herbes accompagnatrices dites « Indésirables » qui possèdent des racines enfoncées très profondément dans le sol. En principe ça vous évitera de les couper. A noter que le croc est plus pratique que la fourche-bêche pour casser les mottes.

Capture 22Quant à la bêche-plate qui n’est donc pas munie de dents comme sa sœur la fourche bêche décrite ci-dessus, elle est munie d’un fer plat suffisamment tranchant pour vous permette de faire des trous pour vos plantations et éventuellement effectuer une tranchée pour planter par exemple des asperges 

Et pour terminer je vous propose cette vidéo Télé Dobbit

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.


28 commentaires

      • Jeudi dernier j’ai eu un entretien téléphonique avec ma psychologue. En fait c’était seulement une discussion parce que je ne ressentais plus le besoin de continuer le suivis. Elle m’a demandé entre-autres si j’avais recommencé, ou avais continué d’écrire des articles pour mon blog. Elle m’a aussi demandé si je comptais faire publier mes articles sous forme de livre. La discussion s’est terminée par elle qui me conseillait de bien prendre soin de moi. 🙂

        Si je réussissais à faire publier mes écrits de mon blog sur papier, ça serait principalement pour avoir une version papier de tout cela. Si ça se vendait bien je pourrais peut-être gagner un peu d’argent grâce à ça, mais ce n’est pas ma motivation pour vouloir que cela soit publié.

        Nous ne sommes plus dans l’ancien temps. Le changement de paradigme a atteint sa vitesse de croisière, je crois.

        Si je trouve un éditeur, quelqu’un pour publier le blog leresiduedesante, ce que je pense c’est que mes articles devraient être présentés dans le livre sous forme chronologique, c’est à dire que le premier article que j’ai écrit en novembre 2017 soit le premier que les lecteurs verront en tournant les pages. J’ai aussi publié des choses de ma part qui ne sont pas vraiment publiables, disons. Pour ça, je n’ai pas de problème ‘at all’ que ces choses soient omises. Je partage aussi beaucoup d’articles qui viennent d’ailleurs, surtout d’autres blogs wordpress. Pour ça, je crois que le plus prudent pour l’éditeur serait de faire une compilation de ces articles à la fin du livre, une liste, et pour chaque article il y aurait le nom que j’ai donné dans ma publication, l’adresse internet de l’article, et la date où j’ai partagé l’article. Pour les commentaires, là l’éditeur va devoir communiquer avec chaque personne pour leur demander la permission. C’est chronophage, mais c’est comme ça. 😀

        Je ne sais pas ce que tu en penses, mais si tu publiais ton blog sur papier un peu de la manière que moi j’aimerais me faire publier, tu peux avoir la garantie que je vais acheter ton livre (en fait j’achetais un livre de toi (en collaboration avec d’autres peut-être aussi?) peu importe comment il se présentera). Et pas sur Amazon! Je vais l’acheter dans une librairie Montréalaise en bonne et due forme! Je sors très peu de chez moi, mais je trouve que ça serait important pour moi de me procurer cela en personne, de manière physique. 🙂

    • C’est une excellente idée. Faut que je prenne le temps pour y réfléchir et puis je n’ai pas fini de mettre en ligne des articles. Le jardinage c’est quasiment à l’infini. J’ai encore pleins d’idées d’articles en tête. La semaine prochaine j’ai en principe un interview de prévu qui sortira en vidéo. Comme tu vois je ne chôme pas.

  1. […] commencent à griller aux premières gelées arrachez vos rhizomes. Prenez assez large avec votre fourche-bêche afin d’éviter de les blesser. Secouez-les afin de faire tomber le surplus de terre. Veuillez […]

  2. […] de mi-juillet. ASTUCE Afin de faciliter l’arrachage des rhizomes et des bulbes avec votre fourche-bêche il est préférable de les arroser 2 ou 3 jours auparavant. Choisissez une touffe très épaisse ou […]

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *