Accueil » Permaculture » Les pois

Les pois

peas-2341718__340PRÉSENTATION Les pois étaient jadis les légumes préférés de Louis XIV, doux, sucrés, tendres, savoureux. Ils ont tout pour plaire aussi bien aux petits qu’aux grands.

Dans la catégorie des pois, il y a les petits pois nains ou à rames (Grimpants) dans lesquels on retrouve plusieurs variétés essentielles.

1- Les pois à écosser à grains ronds ou dits « lisses » .

2- Les pois à écosser « à grains ridés ». Plus gros et plus sucrés, ils sont meilleurs en qualité gustative. Leurs grains à l’état sec ont un aspect ridé. Ils peuvent rester tendres plus longtemps. Toutefois ils sont moins adaptés à la culture précoce. Ils résistent par contre mieux à la chaleur.

3- les pois mange-tout ou pois gourmands. Il s’agit d’une variété dont on consomme les jeunes gousses entières avant que les grains ne soient développés. Dans les régions clémentes, vous pourrez les semer à l’automne. Les semis d’automne vous donneront une récolte tout au début du printemps.

Les petits pois lisses ne gèlent pas mais ils n’aiment pas les grosses chaleurs et plus que tout ils redoutent la sécheresse. Semez-les donc en fin d’hiver voire au début du printemps février-mars dans les régions méridionales. Fin mars, début avril dans les régions plus froides quand le sol n’est plus gelé « Veux-tu oignons, carottes, seigle, petit-pois, sème-les à la St Benoît ». Pour les pois ridés et les mange-tout plus frileux, on attendra fin avril voire début mai. Il est important de faire profiter d’un maximum d’ensoleillement aux pois d’où un semis dans le sens nord-sud préconisé.

hand-271756__340.jpgPRÉPARATION DU SOL Au moment du binage, enrichissez  la terre de votre carré, au moyen de compost. Pour économiser votre compost ou votre terreau enrichi, je vous conseille d’en épandre uniquement où vous allez semer vos pois. En clair, si vous choisissez le semis en ligne, mettez votre compost tout le long de votre sillon avant de semer vos pois. Et si vous choisissez de semer en poquets, déposez votre compost au fond des trous et semez vos poquets ensuite. En cas de sécheresse, il est primordial d’arroser vos pois, surtout pendant la période de floraison et toujours au pied pour éviter de mouiller le feuillage afin de ne pas risquer une attaque d’oïdium par exemple. Pour maintenir les pieds de vos pois au frais surtout pendant la saison chaude paillez.

SEMIS En région douce effectuez votre semis de mi-octobre à fin novembre pour les récolter au printemps. Dans les régions aux hivers plus vigoureux, faites votre semis à partir du début du mois de février jusqu’à fin avril (Hors période de gel). Dans les deux cas protégez les d’un voile d’hivernage que vous maintiendrez à l’aide d’arceaux et ce-ci en cas de fortes gelées. En journée ensoleillée ou non sans gel, ouvrez votre voile d’hivernage pour donner un peu d’air à votre semis. Enlevez cette protection dès que les températures le permettent. Binez un coin de votre jardin ou encore mieux, utilisez pour ça la grelinetteJe vous déconseille fortement le labour qui est un non-sens total. Le motoculteur va vous couper les racines en plusieurs morceaux, ce qui va multiplier les pousses de ces herbes accompagnatrices dites « Indésirables ». Et d’autre part vous allez chambouler l’écosystème du sol de votre jardin qu’il soit potager ou d’ornement. Il vaut mieux et de loin le travail manuel de la terre à l’aide d’une petite binette ou d’une grelinette afin de mieux éliminer ces plantes accompagnatrices et qui, en même temps permettra d’aérer votre sol ce qui est essentiel dans la culture naturelle que je pratique. Quand vous aurez terminé ce travail installez des rames pour ceux qui sont grimpants  Branches de noisetiers, bambous, roseaux suffiront pour que vos haricots puissent grimper dans de bonnes conditions. Un grillage à mouton peut également être  tendu entre des piquets voire un filet à ramer mais pas très pratique. Ensuite tracez un sillon de 5 cm environ de profondeur à l’aide de la langue de chat de votre serfouette. Semez un pois tous les 2 ou 3 centimètres. Inutile de semer plus serré. Les plants auront besoin d’espace et d’air pour bien se développer. Recouvrez les graines et tassez la terre avec le dos de votre râteau. Espacez les rangs de 30 à 40 centimètres pour les nains et de 60 à 70 centimètres pour ceux à rames.

Il y a une autre méthode (Comme pour les haricots) qui consiste à installer vos tuteurs en tipi. Et dans ce cas vous sèmerez en poquets de 5 à 7 graines (petits groupes ou tas de graines)  au pied des tuteurs.  Enterrez vos poquets de 5 centimètres de profondeur et espacez-les de 60 centimètres environ voire plus si vous le souhaitez. Ce procédé vous évitera d’utiliser une grille ou un filet et ce sera plus pratique pour la cueillette.

Et pour finir, vous pourrez faire un paillage avec la tonte de votre pelouse, de la paille, vos épluchures et/ou des fougères ramassées en forêt  au pied de vos pois afin de limiter la pousse des mauvaises herbes, limitez l’arrosage en gardant la terre fraîche. Une chose que vous pourrez faire sur la plupart de vos plants de légumes. Le paillage va se décomposer et cela va participer à améliorer l’amendement de la terre de votre jardin et apporter des nutriments pour les légumes. Une fois que les plants auront levé pour ce qui est des nains soit 3 semaines environ après le semis, il sera temps de les butter, c’est-à-dire de ramener la terre de chaque coté des plants. Pour cela utilisez votre serfouette ou votre houe.

RÉCOLTE La récolte des pois à écosser se fera environ 3 à 4 mois après le semis. Dès que les gousses seront bombées, vous pourrez les cueillir avec précaution afin de ne pas déraciner le pied et empêcher ainsi la maturité des autres pois. Il vous faudra les écosser comme son nom l’indique. Pour les pois gourmands ou mange-tout, les gousses se récoltent bien vertes avec des grains qui commencent tout juste à se former. On les mange tels quels, crus ou cuits. Pensez à enlever les fils en sectionnant les deux extrémités des gousses. Les petits pois tout secs sont des pois cassés dont vous pourrez faire d’excellentes soupes accompagnées de lardons. Les pois comme les fèves ont ceci de particulier, ils enrichissent le sol en azote. Il est donc important de ne pas replanter au même endroit dans les 5 ans qui suivent. Pour les petits jardins, ce n’est pas évident. 2 à 3 ans peuvent suffire.

ASSOCIATIONS DE PLANTES Pas d’ail, pas d’échalotes, pas d’oignons et pas de ciboulette à proximité des pois. Ils ralentiraient leur croissance. Par contre il est judicieux de semer les petits pois à côté des tomates, des radis et des laituesNe pas semer de haricots après les pois. Par contre planter ou semer des poireaux, des navets, des épinards, des salades, des choux, des fraisiers après les pois est conseillé.

peas-in-a-pod-3425888__340LES BIENFAITS DES POIS SUR LA SANTÉ Les petits pois sont un très bon diurétique et permettent de réguler les problèmes d’œdèmes au niveau des membres inférieurs et de faire diminuer l’ascite. Il tonifie la rate et le pancréas. Les petits pois contiennent de nombreux antioxydants, dont la lutéine et la zéaxanthine qui protègent les cellules du corps contre les dommages causés par les radicaux libres. Les petits pois écossés contiennent une très grande quantité de protéines, deux fois plus que les mange-tout dont les graines sont plus petites. Par contre les « mange-tout » contiennent beaucoup plus de fibres longues. C’est une excellente source de vitamine C et de vitamine K qui régule la coagulation sanguine. Ils contiennent une grande quantité de fer, mais aussi d’autres oligo-éléments tels que du magnésium, du phosphore, du cuivre et du manganèse.

RAVAGEURS ET MALADIES Plusieurs insectes parasites peuvent envahir vos petits pois. Tout d’abord les pucerons (Noirs ou verts) qui aspirent la sève ce qui provoque l’enroulement du feuillage et des jeunes pousses ce qui empêche la fructification. La sitone appelé sitone du pois, sitone linéaire ou encore charançon rayé du pois ronge les feuilles très jeunes c’est à dire au stade de 2 à 6 feuilles. Il s’agit d’un coléoptère qui fait partie de la famille des Curculionidae. En préventif je vous conseille de bien travailler votre sol sol avec votre grelinette et émiettez le plus possible les mottes à l’aide ce votre croc. Si vos petits pois sont malgré tout victime de la sitone je vous préconise une pulvérisation d’une infusion d’absinthe ou bien d’une infusion de tanaisie. Faites le en fin de journée car les sitones sortent la nuit. La tordeuse du pois dont les petites chenilles mangent les cosses de l’intérieur et les perforent pour en sortir. Ce phénomène se produit en principe courant juin/juillet quand la tordeuse dépose ses œufs sur les feuilles. Pour limiter les risques je vous invite à effectuer vos semis le plus tôt possible. Ce n’est vraiment pas évident de repérer les chenilles responsables de ces dégâts. Dès le début de la floraison il est plus prudent d’installer des filets anti-insectes et de pulvériser du  pyrèthre une dizaine de jours environ après le début de la floraison. Renouvelez ce traitement à la fin de la floraison. La bruche du pois Ce sont des larves qui se développent en dévorant les graines. De bonnes conditions de culture permettent d’éviter la majorité de ces attaques. En prévention vous pourrez pulvériser une décoction de prèle qui aura un rôle dissuasif pour ces coléoptère.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo Rustica l’hebdo jardin

Merci à Brigitte (Pestoune) pour son aide à la création de certains sujets et

à Séverine (Sev28) pour les corrections de tous les sujets. Une petite visite sur leur blog serait la bienvenue. Merci pour elles Blog de Brigitte Image Blog de Séverine Image

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.


25 commentaires

  1. Aphadolie dit :

    J’ai pu goûter la différence entre ceux d’un jardin et ceux en conserve : rien à voir.

    Excellent pour la santé…

    Bonne journée Jean-Claude.

    Aimé par 2 personnes

  2. […] les pois, les haricots fixent l’azote au sol et donc après (ou l’année suivante) vous pouvez y semer […]

    Aimé par 1 personne

  3. belhouari dit :

    chaque année je sème des petit a la st catherine 25 nov pas dans différente endroit et pour une précocité je l’ai pince sur la tige principale .

    Aimé par 1 personne

  4. belhouari dit :

    quand les pois en quatre étage de fleurs

    Aimé par 1 personne

  5. […] a un intérêt écologique de semer des fèves. D’abord, comme toutes les légumineuses (haricots,pois), elles fixent l’azote et l’amènent au sol. « La fève fertilise le sol où on l’a semée […]

    Aimé par 1 personne

  6. claude vaugeois dit :

    à quelles périodes planter les petits pois maintenant je crois merci pour la réponse bonne journée

    Aimé par 2 personnes

Ce n'est que par l'échange et le partage que nous pourrons avancer pour faire changer les choses. Apportez votre pierre en laissant une trace de votre passage. Merci !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :