Accueil » Permaculture » L’amarante

L’amarante

« la branche d’amarante, symbole de la vertu qui ne se flétrit jamais« 

St Beuve 

PRÉSENTATION
Connue sous le nom Queue-de-Renard ou amarante éléphant elle est à la fois une plante ornementale et une plante potagère dont les jeunes feuilles se consomment de la même manière que les épinards.
Ses graines  contiennent beaucoup de protéines, plus encore que  le blé, le maïs, le riz ou le sorgho.

Elles se consomment grillées, bouillies ou germées. Les diététiciens conseillent d’utiliser les graines moulues d’amarante, mélangées à celles du blé pour faire du pain à qui elles donnent un délicieux goût de noisette.
L’amarante est originaire d’Asie et d’Amérique. Elle était particulièrement vénérée par les Aztèques, les Incas et les Mayas pour qui elle était une plante sacrée. Les Espagnols, dès la conquête du Mexique, ayant interdit sa culture, elle a peu à peu disparu du pays. 
Il existe une soixantaine d’espèces d’amarantes à port droit, à port retombant, de couleurs variées, vivaces (mais pas très rustiques, elles ne supportent qu’une faible gelée) ou annuelles. Elles feront merveilles en massif, voire en potée ou en corbeille. Hormis sa fonction potagère, vous pourrez en faire de beaux bouquets aussi bien frais que secs. 
CULTURE
L’amarante aime les expositions ensoleillées abritées des vents violents. Le sol doit avoir une terre meuble, profonde, riche en humus et humifère (elle ne doit jamais être sèche entre deux arrosages). Pour garder un peu d’humidité paillez.
Elle se sème très clair en avril-mai en rang espacés de 40 cm, en châssis si le printemps est frais et en pleine terre si les températures atteignent les 20°. Au moment de l’éclaircissage, gardez une distance de 40 cm entre deux plants.
Tuteurez les variétés les plus grandes. Paillez surtout si l’été est sec et très chaud. 
RÉCOLTE
Les feuilles se récoltent jeunes et tendres avant la floraison du pied soit 5 semaines environ après le semis.
Les graines, pouvant être selon les variétés de couleurs multiples, se récoltent à maturité et se sèchent sur une toile. Ensuite il faut les battre et les trier avant de les mettre en sachets ou en boites. Elles s’utilisent comme le millet. Chaque plant d’amarante fournit en moyenne 12 000 grains. 
MALADIES ET RAVAGEURS
L’amarante peut voir quelques pucerons (ce sont eux qui transmettent les maladies cryptogamiques) et quelques araignées rouges. Mais elle est très résistante à tout, il suffit d’un tout petit peu de vigilance.
AMARANTE ET SANTE
Sans gluten, riche en protéine (plus que le soja et de meilleure qualité que le lait de vache), bien que n’étant pas une céréale, la graine de l’amarante s’utilise tel que. Moulue, on peut l’incorporer à de la farine pour faire du pain. Elle est riche en vitamines A et B, en acide folique, en vitamine C et en calcium, fer, cuivre, zinc et magnésium et également en phosphore, ainsi qu’en acide aminé en quantité très équilibrée.
Elle est un espoir pour lutter contre la famine et plusieurs pays africains l’utilisent déjà, d’autant plus qu’elle aide à vaincre le scorbut et la maladie du gros ventre des enfants. 
L’AMARANTE, CAUCHEMAR DE MONSANTO
Un agriculteur américain remarque, en 2004, que certains plants d’amarante résistent au roundup. Ces amarantes avaient un gène résistant au désherbant. Depuis, ce phénomène s’est étendu à d’autres états des USA.
Un journaliste du quotidien the Guardian publiait dès 2005 que des gènes modifiés avaient transité vers les plantes naturelles créant une graine résistante aux herbicides. Analyse confirmée par les experts du CEH (centre for ecology and hydrology) et qui infirmait les déclarations des pro-OGM qui clamaient qu’aucune hybridation entre une plante génétiquement modifiée et une plante naturelle n’était possible.
Il ne restait plus aux agriculteurs qu’à arracher les plants d’amarante à la main, or avec son enracinement extrêmement profond, l’opération est quasi impossible à réaliser sur des grandes étendues. Complètement débordés, les agriculteurs ont dû renoncer à exploiter ces champs. A ce jour plus de 5000 ha ont été abandonnés, et 50 000 autres sont en voie de l’être.
Du coup, de plus en plus de cultivateurs américains renoncent aux OGM. N’étant plus demandées, les graines OGM ont disparu des catalogues alors qu’il y a quelques années à peine, elles représentaient 80% du catalogue Monsanto.
Enfin, les agriculteurs semblent vouloir revenir vers la culture traditionnelle.
Comme le dit Sylvie Simon dans un article à paraître dans la revue « votre santé » : « L’amarante neutralise le prédateur, et s’installe dans des lieux où elle pourra nourrir l’humanité en cas de famine. Elle supporte la plupart des climats, aussi bien les régions sèches que les zones de mousson, et les hautes terres tropicales et n’a pas de problèmes ni avec les insectes, ni avec les maladies, donc elle n’aura jamais besoin de produits chimiques ».
Cette plante ancestrale est en train de réussir là où tous les écologistes anti-OGM ont échoué ! Belle moralité !!

Et pour terminer je vous propose cette vidéo de Damien Dekarz  permaculture agroécologie etc…

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

Merci à Brigitte (Pestounepour son aide à la création de certains sujetset à Séverine (SevyLivrespour les corrections de tous les sujets. Une petite visite sur leur blog serait la bienvenue. Merci pour elles. Blog de BrigitteImageBlog de SéverineImage


2 commentaires

Ce n'est que par l'échange et le partage que nous pourrons avancer pour faire changer les choses. Apportez votre pierre en laissant une trace de votre passage. Merci !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :