Accueil » Permaculture » Le chervis

Le chervis

PRÉSENTATION La culture du chervis, du girole, du chirouis, du berle ou encore des berges, est très ancienne en Europe, un peu plus récente en France soit vers le XVème siècle. Le « légume délicieux » comme l’appelait l’agronome Olivier de Serres (1539-1619) était un met de choix particulièrement sur les tables royales au XVI ème et au XVIIème siècle avant de tomber dans la désuétude. 

Le principal intérêt du chervis se trouve dans ses délicieuses racines. Elles se présentent en grappes autour d’une couronne centrale ressemblant à de jeunes griffes d’asperges. Elles sont longues, de la grosseur d’un petit doigt, renflées et charnues de couleur blanche. Elles se cuisinent comme les salsifis et ont une saveur fine et sucrée rappelant celle des panais.

CULTURE Le chervis aime une exposition ensoleillée et préfère un sol léger, profond, frais et riche en humus. Il se sème clair de septembre à novembre en rangs distants de 30 à 40 centimètres. Couvrez les graines de terre fine et plombez avec le dos de votre râteau. Le problème est que la germination du chervis est capricieuse, les graines ne germent pas toutes en même temps, certaines ne se développeront pas avant le printemps. A l’éclaircissage, laissez un plant tous les 20 à 25 centimètres. On peut également cultiver le chervis par divisions d’éclats de racine. Dès le mois d’avril, prélevez des éclats de racine et plantez-les tous les 20 à 25 centimètres à l’aide d’une houeBinez régulièrement, paillez en cas de forte chaleur et arrosez fréquemment en cas de sécheresse. Mais avec un bon paillage ça devrait garder un peu d’humidité. Surveillez tout de même. Protégez les jeunes pousses des limaces qui en sont friandes. Le chervis est résistant aux maladies et aux ravageurs.

RÉCOLTE Les racines se récoltent  près d’un an après le semis de la mi-octobre à la fin mars. Légume rustique, il ne craint pas le froid mais il est préconisé de les couvrir en hiver particulièrement les hivers très froid de feuilles sèches pour éviter que le sol durcisse trop avec les gelées et faciliter l’arrachage. Découvrez quand le temps se radoucit.

Merci à Brigitte (Pestounepour son aide à la création de certains sujets et à Séverine (SevyLivrespour les corrections de tous les sujets. Une petite visite sur leur blog serait la bienvenue. Merci pour elles. Blog de Brigitte Image Blog de Séverine Image

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.


3 commentaires

  1. Jean-Marie CHUCHTIMI dit :

    Merci pour vos infos.

    Ne pourriez-vous préciser, SVP, en quelques lignes, le potentiel apport à notre santé des légumes originaux que vous promotionnez.

    Bon derniers jours de décembre

    J'aime

Ce n'est que par l'échange et le partage que nous pourrons avancer pour faire changer les choses. Apportez votre pierre en laissant une trace de votre passage. Merci !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :