Accueil » maladie » La mouche mineuse du poireau

La mouche mineuse du poireau

PRÉSENTATION La mouche mineuse du poireau a commencé à faire son apparition en Alsace au début des années 2000 et n’a cessé de se développer dans la région ouest de la France. Au fil du temps elle est devenue l’un des ravageurs le plus redouté des poireaux.

 

Il n’est pas évident de traiter de façon préventive et naturelle cette maladie car à l’heure actuelle il n’existe pas de traitement. Alors la seule  façon de procéder c’est d’essayer un maximum de prévenir sa venue. Il s’agit d’une espèce de petite mouche grisâtre de 3 millimètres de long environ. En réalité elle se prénomme Phytomyza gymnostoma. Elle s’attaque généralement deux fois par an aux poireaux (Une fois au printemps et une fois à l’automne). En principe les dégâts occasionnés par la mineuse sont propres aux poireaux. Toutefois l’oignon, la ciboulette et l’échalote peuvent être attaqués également par la mineuse.

CONDITIONS DE DÉVELOPPEMENT ET PÉRIODES D’ATTAQUE Il y a eu des études qui ont été effectuées sur la mineuse mais aucune n’a pu déterminer avec précision les conditions de développement. Il y aurait plusieurs conditions qui pourraient être pris en compte comme par exemple la qualité du sol, le taux d’humidité et éventuellement la température. A noter que ces trois paramètres ne peuvent être des éléments vraiment déterminants. Par contre ce qui est sûr au jour d’aujourd’hui comme indiqué ci-dessus c’est que la mineuse a vraiment deux périodes de vol. (Une à la saison printanière du mois d’avril au mois de juin et une autre à la saison automnale de fin août et ce jusqu’en novembre).

DESCRIPTION ET CYCLE DE VIE Au départ la larve est de couleur jaune qui ensuite deviendra couleur un peu rouille (Mélange brun-rougeâtre). A ce stade elle deviendra adulte. La femelle est fécondée par le mâle. Elle pond après avoir piqué les feuilles pour se nourrir. Les piqures forment de tout petits points blancs tout en haut sur les bouts des feuilles. Quand la femelle a fini d’effectuer ces piqures à l’extrémité supérieure des feuilles elle pond ses œufs qui deviendront des larves jaunes. Ces dernières suceront le feuillage des poireaux et cela jusqu’à leurs bases de telle manière que votre récolte sera nulle. Et le cycle continuera ainsi. Les larves se transformeront à nouveau en pupes couleur rouille à l’extrémité des galeries effectuées par les larves. Ces pupes ne quitteront pas vos plans de poireaux. Elles resteront durant tout l’été pour revenir à l’état de mouche. A l’age adulte elles voleront en toute fin de saison estivale ainsi que pendant la saison automnale en vue d’une nouvelle fécondation. A noter que les pupes d’automne arrivent à subsister pendant la saison hivernale dans vos plants de poireaux afin de recommencer un nouveau cycle au printemps. Alors un conseil Arrachez tous vos poireaux contaminés si vous ne voulez pas que la mineuse recommence un nouveau cycle et d’autres par la suite car cela peut durer très longtemps. Ne les jetez surtout pas dans votre tas de compost. Brûlez-les. Vérifiez bien que vous avez bien arraché tous les poireaux contaminés car s’il reste la moindre trace cela peut permettre la réapparition de la mouche.

TRAITEMENT Comme indiqué ci-dessus il n’existe pas à l’heure actuelle de traitement naturel curatif contre la mouche mineuse du poireau. Par contre il existe des moyens qui permettent d’éviter de voir apparaitre la mouche mineuse. Pour cela installez des filets ou voiles anti-insectes qui possèdent des mailles de 4 à 5 millimètres maximum. Plus le diamètre de vos mailles sera réduit plus vos filets ou vos voiles seront efficaces. Je vous conseille d’enfoncer vos arceaux de telle sorte que vos poireaux ne touchent pas le voile ou le filet. Faites attention de ne laisser aucun espace ne serait-ce que minime en l’occurrence au niveau du sol car la mouche sera capable de pondre ses œufs si vous lui offrez le moindre petit espace. Le voile ou le filet de protection pourront être retirés quand les risques d’attaque seront écartés. Certaines plantes auraient un effet répulsif comme par exemple la mélisse, la rue ou encore la menthe. Je vous conseille de planter vos poireaux en différents endroits de votre jardin en les mélangeant avec ces trois variétés de plantes afin d’éloigner un maximum les risque de la mineuse.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo  Rustica l’hebdo jardin

 

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.


2 commentaires

  1. […] et surtout le poireau. D’ailleurs je vous invite à lire l’article « La mouche mineuse du poireau » pour avoir un complément d’information. En règle générale les larves […]

    Aimé par 1 personne

Ce n'est que par l'échange et le partage que nous pourrons avancer pour faire changer les choses. Apportez votre pierre en laissant une trace de votre passage. Merci !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :