Accueil » maladie » La pyrale du buis

La pyrale du buis

PRÉSENTATION La pyrale du buis est une larve qui se transforme en une petite chenille verte qui dévore les feuilles du buis et qui font des dégâts considérables jusqu’à la mort de l’arbuste dont le feuillage devient couleur paille.

Elle fait partie de la famille des Crambidae et elle est originaire d’Asie. Depuis 2008 elle a fait son apparition en Europe et en France. Il n’est malheureusement pas aisé de la repérer au stade larvaire. Mais lorsqu’elle se transforme en chenille verte il est plus facile de la repérer. Par la suite cette dernière se transforme en nymphe et puis en papillon brun et blanc avec des reflets argentés qui volent aux alentours des buis à la tombée de la nuit. Elle est munie d’une tête de couleur noire et quelques stries vertes assez foncées. Comme vous pouvez l’imaginer il s’agit d’une très jolie chenille qui malheureusement fait de gros ravages. C’est au stade de chenille verte qu’il faut intervenir très rapidement en les ramassant tout d’abord manuellement (A noter qu’elles sont sans danger pour l’être humain). Dès que vous vous êtes aperçu que vos buis sont attaqués par la pyrale  pensez à prévenir sans tarder vos voisins s’ils possèdent des buis pour qu’ils puissent intervenir le plus tôt possible afin que les chances de pouvoir éradiquer la pyrale soient au maximum.

TRAITEMENT Plus vous arriverez à supprimer des chenilles vertes manuellement plus vous faciliterez la lutte contre la pyrale. Mais cela ne suffira pas. Il faudra traiter vos buis avec un produit utilisé en culture biologique. Il s’agit du Bacillus thuringiensis que vous devrez pulvériser plusieurs fois dans l’année. Pour cela les pulvérisations devront s’effectuer sur et sous les feuilles car les différentes pontes ont lieu la plupart du temps sous le feuillage. Il est conseillé de pratiquer ce traitement chaque mois jusqu’à la saison hivernale car les les œufs non traités sont capables de résister aux températures de la saison hivernale pour donner naissance au printemps à d’autres chenilles vertes. Après votre premier traitement en règle générale les feuilles devraient repousser. Ce n’est pas pour autant que votre problème sera réglé définitivement. En effet le cycle de la pyrale du buis comporte plusieurs pontes dans l’année. Le premier cycle commence en principe fin  mars début avril. N’effectuez jamais de traitements chimiques. Ils ne vous apporteront aucune efficacité supplémentaire et d’autre part ils éradiqueraient d’autres insectes comme par exemple les abeilles ce qui impacterait gravement l’écosystème. L’entreprise Biotop a découvert en 2016 une guêpe minuscule appelée trichotop buxus qui est prédatrice de la pyrale du buis. Elle doit être mise si possible en contact des larves (Stade de reproduction du papillon). Cette solution est surtout efficace sur de petits espaces. Mais d’autres études sont en cours pour améliorer le système en vue de pouvoir l’utiliser sur des espaces plus importants. Si vous n’avez pas la possibilité d’avoir des trichotops buxus pas de panique. Vous pourrez vous procurer du Trichogrammes Trichotop Buxus qui a la même efficacité.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo  newsjardintv

 

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

 

 


4 commentaires

  1. […] de pulvériser du Bacillus thuringiensis utilisé pour lutter en jardinage biologique contre la pyrale du buis. N’utilisez surtout pas de traitements chimiques ce qui éradiqueraient la plupart de nos […]

    Aimé par 1 personne

  2. […] du Bacillus thuringiensis qui est utilisé en culture biologique pour traiter le buis contre la pyrale. N’utilisez surtout pas de produits chimiques qui seront nocifs pour l’environnement en […]

    Aimé par 1 personne

  3. […] La pyrale du buis est une larve qui se transforme en une petite chenille verte qui dévore les feuilles du buis et qui font des dégâts considérables jusqu’à la mort de l’arbuste dont le feuillage devient couleur paille. Elle fait partie de la famille des Crambidae et elle est originaire d’Asie. Depuis 2008 elle a fait son apparition en Europe et en France. Il n’est malheureusement pas aisé de la repérer au stade larvaire. Mais lorsqu’elle se transforme en chenille verte il est plus facile de la repérer. Lire la suite de l’article […]

    Aimé par 1 personne

Ce n'est que par l'échange et le partage que nous pourrons avancer pour faire changer les choses. Apportez votre pierre en laissant une trace de votre passage. Merci !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :