Accueil » maladie » La cochenille

La cochenille

PRÉSENTATION La cochenille est certainement l’un des principaux parasites qui attaquent nos plantes d’intérieur. Mais elle sévit également dans nos jardins potager à la fin de la saison printanière, dans le courant de l’été et parfois pendant la saison automnale. Ses ravages peuvent parfois différer ainsi que la forme qu’elle peut prendre.

 

En ce qui concerne sa forme elle est généralement ovale recouverte d’un espèce d’amas blanc voire rosé ce qui la rend un peux cotonneuse. Mais comme indiqué ci-dessus elle peut être un peu différente. Il se trouve que certaines cochenilles peuvent se présenter avec une carapace brune ce qui ressemblerait un peu à de toutes petites coques noires qui sont accrochées au feuillage ainsi qu’aux tiges. En ce qui concerne la période d’apparition de la cochenille il n’y a pas de saison particulière. En fait cela ne tient qu’à une saison chaude avec un air ambiant humide. Nous la retrouvons donc toute l’année sur nos différentes plantes d’intérieur. En outre on la retrouve également très fréquemment pendant la saison printanière et estivale voire en début d’automne dans nos jardins potagers et d’ornements. Elles touche de nombreux arbustes de tous types. En extérieur pendant la période hivernale la cochenille ne peut pas se développer mais un nettoyage des parties atteintes est très conseillé. En dehors du fait que la cochenille aime les temps chauds et humides, elle aime également les situations très confinées et humides avec bien entendu des températures chaudes. Le fait de pulvériser trop souvent vos plantes d’intérieur (Surtout si ce dernier a tendance à garder l’humidité) aura tendance à accentuer le terrain favori de la cochenille. D’ailleurs pour vos arbustes d’extérieur le même processus se produira à la fin de la saison printanière ou au début de la saison automnale avec des températures chaudes et un air ambiant très humide. La cochenille, la plupart du temps produit un phénomène de contagion pour les autres végétaux qui se trouvent à proximité. Il s’agit de prendre vraiment cette maladie au sérieux car il en va de l’avenir de vos différentes plantes d’intérieur ou de vos arbustes d’extérieur. La cochenille se nourrit de vos plantes en suçant leurs sèves ce qui les affaiblit fortement.

TRAITEMENT Les deux qualités que vous devrez avoir ce sera l’observation et la patience afin de venir à bout de la cochenille. Lorsque vous vous apercevrez d’une attaque commencez par supprimer les différentes carapaces à l’aide d’un chiffon que vous imbiberez de bière ainsi que d’alcool à 90° ou bien encore d’eau savonneuse. Ensuite effectuez le traitement indiqué ci-dessous. En effet le meilleur traitement que vous pourrez effectuer ce sera en préventif. Pour cela, diluez dans un litre d’eau une cuiller à café de savon noir liquide, une cuiller à café d’alcool à 90°et une cuiller à café d’huile végétale. Pulvérisez cette préparation tous les jours pendant 4 à 5 jours. Vous pourrez également pulvériser une préparation à base de purin d’orties qui  peut s’avérer très utile si vos plantes d’intérieur ou vos arbustes d’extérieur sont victimes d’une attaque. Si vous constatez une grosse attaque supprimez les branches et le feuillage malades et brûlez-les. Vous pourrez également effectuer un traitement à base d’huile blanche ce qui est toléré en agriculture biologique. Vous pourrez trouver ce produit dans une jardinerie ou un magasin spécialisé. N’attendez surtout pas, traitez très rapidement au risque de constater des dégâts importants qui condamneraient vos végétaux. De nombreuses plantes sont sensibles à la cochenille. Il s’agit du dipladenia, du mandevilla, des orchidées, des agrumes, du ficus, des hortensias, de l’hibiscus, des rosiers, du laurier-rose, du tilleul, du lilas, du groseillier, de l’olivier, du pêcher, du mûrier-platane, du pommier et du fusain. Il existe une solution préventive simple qui consiste à sortir vos différentes plantes à partir du 14 mai et de les installer à l’ombre voire à mi-ombre mais avec beaucoup de luminosité. Les coccinelles, les syrphes et les guêpes feront un festin des cochenilles.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo  Rustica l’hebdo jardin

 

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.


4 commentaires

  1. […] maladie est en principe consécutive à des attaques d’insectes suceurs comme par exemple les cochenilles, les pucerons ou encore les aleurodes ce qui permet aux différentes spores de ce fameux champignon […]

    Aimé par 1 personne

  2. […] le principe du développement de l’utilisation des insectes carnivores pour réguler pucerons, cochenilles et autres ravageurs a été largement étudié et développé, il y a 150 ans avant que la […]

    Aimé par 1 personne

  3. […] sec pendant la saison estivale. Il pourra également être envahi par les pucerons ainsi que par la cochenille dans le courant du printemps. Il pourra être attaqué aussi par la mineuse mais cela est plutôt […]

    Aimé par 1 personne

Ce n'est que par l'échange et le partage que nous pourrons avancer pour faire changer les choses. Apportez votre pierre en laissant une trace de votre passage. Merci !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :