L’araignée rouge

PRÉSENTATION Il s’agit d’un acarien microscopique qui s’attaque essentiellement aux plantes d’intérieur ou ornementale d’extérieur comme l’hortensia, la campanule, le dahlia ou encore le cyclamen. D’autres plantes au jardin potager peuvent être victimes de ce fléau comme par exemple  le groseillier, le concombre, le fraisier, les courges, la carotte et l’aubergine 

ou encore au verger les arbres fruitiers peuvent être infestés par l’araignée rouge comme le prunier, le pommier, le poirier et le pêcher. Les conifères notamment ceux qui sont plantés en haies sont aussi la proie de l’araignée rouge. A noter que le terme « Araignée rouge » n’est pas exact car il s’agit en réalité d’un acarien. En règle générale les dégâts sont minimes mais attention lorsque ces acariens sont nombreux les dégâts peuvent être plus importants et cela peut contribuer à un dépérissement complet de vos plantes. Le terrain que l’araignée rouge affectionne particulièrement c’est lorsque le temps est chaud et sec. C’est une des raisons pour laquelle vous pourrez les retrouver dans votre intérieur quasiment toute l’année. Dans votre jardin potager ou dans celui d’ornement vous les retrouverez dès que les températures dépasseront 20° avec un air ambiant sec. Les insecticides chimiques sont à proscrire pour deux raisons. Tout d’abord ces produits sont néfastes pour la nature et ensuite ils éradiqueraient une bonne partie des insectes auxiliaires ainsi que les prédateurs des araignées rouges ce qui aurait pour effet que ces dernières aient le champ libre pour se développer encore d’avantage. Elle se nourrissent de la sève des plantes en suçant leurs feuillages. Elles sont capables de contaminer plusieurs plantes en peu de temps car elles peuvent se déplacer d’une plante à l’autre très rapidement. Si une plante est attaquée il est souhaitable d’éloigner les autres afin d’éviter une contamination générale. La taille des araignées rouges est quasiment microscopique. Il n’est pas évident du tout à les repérer. Si vous possédez une très bonne loupe vous pourrez peut être mieux les identifier. Coté symptômes, il apparait tout d’abord des petits points jaunes et parfois blancs et par la suite le feuillage jaunit complètement. Elles tissent de toutes petites toiles entre et autour des feuilles. Il s’agit d’un indice vous permettant de mieux les repérer.

TRAITEMENT  Si vous ne voulez pas que vos plantes subissent d’éventuelles attaques, il faudra que vous les traitiez préventivement. Si une attaque a commencé et étant donné que l’araignée rouge adore prospérer avec un air ambiant sec, il faudra que vous vaporisiez vos plantes avec de l’eau non calcaire afin de rendre l’atmosphère un peu humide car les araignées rouges sont incapables de vivre dans un tel environnement. Si vous constatez une attaque importante pulvérisez une infusion de tanaisie sur les feuilles et surtout sous les feuilles. Vous pourrez également effectuer une pulvérisation de purin d’orties pendant une quinzaine de jours environ. 

Et pour terminer je vous propose cette vidéo  Conseils

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

 

 

15 réflexions au sujet de “L’araignée rouge”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :