Accueil » Jardin d'ornement » Le genévrier

Le genévrier

PRÉSENTATION Le genévrier est un tout petit conifère qui a une capacité de s’adapter à la plupart des jardins ainsi que dans toutes les régions françaises.

Il est très rustique car il est capable de supporter des températures hivernales pouvant atteindre -15°C. Il  demande que très peu d’entretien et son besoin en eau est très faible. Suivant la variété que vous aurez choisie de planter son feuillage pourra être formé par des aiguilles assez pointues ou bien encore ce sera des feuilles qui auront une forme d’écailles comme c’est le cas chez certaines variétés de thuyas. Ces divers feuillages pourront être soit piquants sur tout le genévrier ou juste partiellement ou encore pas du tout. Vous aurez plusieurs solutions d’utilisation du genévrier. Si vous avez un sol pauvre et sec style rocailleux vous pourrez le planter en couvre-sol. Il pourra être aussi planté en isolé ou encore en haie par exemple si vous voulez délimiter une allée ou bien une bordure. Il peut aussi se cultiver en bac ou en pot. Et pour terminer sachez que vous pourrez également les cultiver en bonsaï pour certaines espèces comme les genévriers de Chine.

PLANTATION Choisissez à votre genévrier un emplacement bien ensoleillé et éventuellement à mi-ombre qu’il pourra supporter. En fonction de l’espèce que vous aurez décidé de cultiver, la qualité du sol et la région où vous souhaitez le planter sera un peu différente. Certaines variétés apprécieront les sols secs et calcaires alors que d’autres espèces n’apprécieront pas du tout. si vous habitez en bordure de mer vous pourrez cultiver certaines espèces mais vous devrez les planter 300 mètres minimum du bord de mer. Certains pourront se plaire en couvre-sol également dans une région maritime en respectant la même distance du rivage comme indiqué précédemment. Afin de faire le bon choix, renseignez-vous auprès de votre jardinerie ou de votre pépiniériste habituel. L’emplacement que vous choisirez devra être bien drainé. Comme indiqué ci-dessus le genévrier pourra être cultivé en bac ou bien en pot. Pour cela procurez-vous des sujets de petites tailles. S’il est en conteneur la période de plantation sera à prévoir de préférence au mois de septembre ou au mois d’octobre voire en saison hivernale hors période de gel bien entendu. Avant d’effectuer votre plantation pensez à sa taille adulte afin de choisir un emplacement correspondant à son développement final. Pour les sujets dépassant un mètre de hauteur prévoyez un tuteur. En ce qui concerne une plantation en bac ou en pot effectuez un mélange d’1/4 de terre de jardin, d’1/4 de terreau mélangé à 2/4 de sable de rivière. Comme indiqué ci-dessus l’entretien du genévrier est quasiment nul. Les différents arrosages seront prodigués surtout les deux premières années hors période de gel pour lui permettre de bien s’enraciner. Malgré qu’il s’agisse d’un arbuste rustique certaines espèces peuvent être un peu frileuses, elles seront réservées aux régions douces comme par exemple le sud de la France. Là encore renseignez-vous auprès de votre jardinerie ou de votre pépiniériste habituel pour obtenir l’espèce la mieux adaptée à votre région. 

ENTRETIEN En ce qui concerne la taille, s’il s’agit d’un sujet planté en isolé celle-ci devra être effectuée dans le courant du mois de juillet afin de lui donner la forme que vous souhaitez. Dans le cas d’une haie que vous souhaitez régulariser pratiquez une taille en deux fois. La première devra se faire dans le courant du mois de juin et la deuxième courant septembre. Dans les deux cas vous égaliserez en taillant uniquement les jeunes pousses. Quand votre genévrier sera bien enraciné vous pourrez le tailler pour lui donner une forme définitive. Pour cela taillez quelques rameaux pour commencer à lui donner la forme souhaitée et limiter un peu son développement. A noter Intervenez très peu sur ses extrémités (Nouvelles pousses) et surtout jamais sur le bois de deux ans ni sur la cime car cela pourrait lui être préjudiciable. Cela ne vous empêchera pas, bien au contraire, de supprimer une branche cassée ainsi que les éventuels bois morts. Pour une branche cassée je vous invite à mastiquer la plaie. Afin d’aérer votre arbuste je vous conseille de tailler les jeunes pousses qui sont dirigées vers l’intérieur, surtout si elles sont en quantité trop importantes.

PARASITES * NUISIBLES Le genévrier pourra être victime de l’araignée rouge si le temps est plutôt chaud et sec pendant la saison estivale. Il pourra également être envahi par les pucerons ainsi que par la cochenille dans le courant du printemps. Il pourra être attaqué aussi par la mineuse  mais cela est plutôt rare. Cette dernière est capable de faire des dégâts assez importants que ce soit sur les feuilles ou sur le tronc. Il y a une espèce de coléoptère qui s’appelle bupreste qui adore le genévrier ainsi que le thuya. Il s’agit d’un parasite qui est assez délicat pour s’en débarrasser. Il peut être à l’origine de très gros dégâts dans le bois des haies de genévriers que vous aurez planté. Vous devrez alors le plus rapidement possible couper et tailler les parties contaminées. Il faudra impérativement les brûler. Il faudra également que vous surveilliez certaines maladies cryptogamiques comme par exemple la rouille qui pourrait apparaitre pendant les saisons printanière et estivale.

RÉCOLTE La récolte des baies s’effectuera dès la fin de la saison automnale ainsi que pendant la saison hivernale. Attention aux épines lors de la cueillette !! Je vous conseille d’utiliser des gants afin de cueillir les baies dans de bonnes conditions. Faites en sorte de faire tomber les petits fruits sur une bâche. Vous n’aurez donc qu’à séparer les baies des aiguilles. En ce qui concerne la conservation il faudra que vous laissiez sécher les baies sur un espèce de linge à l’abri du soleil direct pendant une semaine environ. Et pour terminer vous n’aurez qu’à les stocker par exemple dans une boite à chaussures. Je vous conseille de renouveler votre stock chaque année.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo  NEJIKAN BONSAI

 

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

 


4 commentaires

  1. […] des ravages très importants jusqu’à détruire des haies complètes. Évitez de planter un genévrier à proximité d’une aubépine. Cela favoriserait une attaque de la rouille car cette […]

    Aimé par 1 personne

  2. […] avec un thorax plus important que le reste de leurs corps. Certaines attaquent le thuya et le genévrier comme par exemple le Scintillatrix festiva. D’autres comme le Coroebus florentinus […]

    Aimé par 1 personne

  3. […] Il est très rustique car il est capable de supporter des températures hivernales pouvant atteindre -15°C. Il  demande que très peu d’entretien et son besoin en eau est très faible. Lire la suite de l’article […]

    Aimé par 1 personne

Ce n'est que par l'échange et le partage que nous pourrons avancer pour faire changer les choses. Apportez votre pierre en laissant une trace de votre passage. Merci !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :