Le sécateur

UN PEU D’HISTOIRE Il s’agit d’un outil très ancien car d’après certaines recherches il daterait des alentours du début des années 1800. Au tout début de son apparition il fut très décrié par une majorité d’utilisateurs que ce soit les professionnels ou les amateurs pratiquant la taille des arbres et des arbustes.

En effet les critiques étaient à l’époque très justifiées car cet outil provoquait des meurtrissures aux rameaux et aux branches lors des différentes tailles effectuées sur les arbres et les arbustes. Vers les années 1850 la quasi majorité des viticulteurs en particulier ont refusé d’utiliser le sécateur pour les raisons évoquées ci-dessus (Imperfection des coupes). Mais au fur à mesure la coutellerie de l’époque améliora la fabrication du sécateur de telle manière qu’il s’imposa de plus en plus chez les vignerons. A la fin du 19ème /début du 20ème siècle  ils abandonnèrent progressivement la serpette utilisée jusqu’alors afin de reconnaitre l’utilisation du sécateur bien plus pratique et surtout moins dangereux. Il fut créé un sécateur d’une trentaine de centimètres pour les hommes et un autre modèle mesurant 15 centimètres pour les femmes. Actuellement le sécateur a perdu de son charme de l’époque mais par contre il a gagné en efficacité et en esthétique par l’apparition du carbone et il est plus facile d’utilisation. Le plus courant des sécateurs est celui à lames croissantes.

UTILISATION Tout jardinier devrait avoir un très bon sécateur voire deux. Il s’agit d’un outil incontournable pour nous les jardiniers amateurs que nous sommes. Pour tailler vos arbres et vos arbustes comme il se doit vous devrez effectuer les coupes toujours en biseaux afin que l’eau de pluie ne stagne sur ces dernières. Si vous taillez un rameau au ras d’un bourgeon il faudra vous débrouiller pour que le biseau soit dirigé au coté opposé du bourgeon de telle manière que l’eau de pluie ne coule pas sur sur ce dernier.

ENTRETIEN Vous devrez affuter régulièrement votre sécateur. Pour cela nettoyez-le avec de l’eau claire (Supprimer les traces de sève) et essuyez-le immédiatement pour éviter qu’il ne rouille. Ensuite désinfectez bien la lame avec de l’alcool à 70° et pour terminer passez lui de l’huile de lin sur toute sa surface ce qui le protègera contre une éventuelle corrosion et ses articulations ne pourront que s’en trouver mieux. Ensuite affutez-le en passant uniquement la lame sur une meule sans trop appuyer sur l’outil. La lame doit juste effleurer l’abrasif. TRÈS IMPORTANT Affutez uniquement le coté extérieur de la lame en respectant l’angle de cette dernière défini par le fabricant. Vous pourrez aussi utiliser une pierre à aiguiser ou bien encore une lime.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo  Haehnel Serge

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous

8 réflexions au sujet de “Le sécateur”

  1. Qu’un sécateur se désinfecter se desinfecte n’est sans doute pas evident pour tout le monde. Mais avec ma phobie des microbes, pour moi, evidemment si. En tout cas, encore un bon billet intressant et bien documenté comme toujours. Merci Jean-Claude pour tes excellents partages. Belle journée à toi. Et à bientôt.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :