Accueil » bulbe » Le muguet

Le muguet

PRÉSENTATION Le muguet est une très jolie plante qui forme des clochettes. On l’appelle également clochette des bois, lys des vallées, grillet, grelot, larmes de Sainte Marie, amourette ou encore gazon de Parnasse. Il s’agit d’un rhizome qui a tendance à s’étendre voire à être quelquefois envahissant. Évitez donc de le planter dans vos massifs par exemple.

Le muguet est en quelque sorte le symbole du bonheur que l’on pourrait souhaiter à ses proches le 1er mai. Il appartient à la famille des liliacées et est originaire du Japon. Il est très rustique puisqu’il peut supporter des températures hivernales pouvant atteindre -25° environ. Sa période de floraison s’étalera du mois d’avril au mois de mai et durera 3 semaines voire un peu plus. Chaque brin portera entre 6 et 10 grappes de très belles clochettes pendantes qui dégageront un parfum très particulier et assez fort. Le muguet fait partie des plantes de petites tailles puisqu’il mesure de 10 à 20 centimètres maximum de hauteur. Son besoin en eau est important.

PLANTATION Le muguet se plante de préférence à la saison automnale c’est à dire en septembre/octobre. S’il a été acheté en godet il est possible de le planter à la saison printanière. Choisissez-lui un emplacement plutôt mi-ombragé et dégagé sur un sol qui devra être frais, léger, un peu calcaire, bien drainé et riche en humus. Si votre sol est un peu pauvre enrichissez-le avec du compost ou bien encore avec du terreau de feuilles. Évitez les emplacements ensoleillés. Si votre terre est un peu lourde mélangez-y un peu de sable. Il est possible de le planter au pied d’un arbre au feuillage caduque. Avant la plantation ameublissez avec votre grelinette ou bien encore avec votre croc l’emplacement que vous aurez choisi. Positionnez chaque rhizome au centre des trous que vous aurez préférablement effectués. Ils devront être très peu enfouis dans le sol. Placez les coté pointu vers le haut et veuillez les laisser légèrement dépasser. Rebouchez tout autour avec la terre extraite et arrosez. Afin de garder un peu d’humidité je vous conseille de les pailler. Vos plantations devront être espacées de 15 à 20 centimètres environ. Vous pourrez également cultiver le muguet en bacs, en pots ou bien encore en jardinières. Choisissez un pot d’un diamètre de 15 centimètres minimum. En ce qui concerne les bacs et les jardinières les dimensions ne devront pas être inférieures à 15 centimètres également.

CULTURE * ENTRETIEN La culture du muguet est très facile et son entretien est ce qu’il y a de plus simple. Comme indiqué ci-dessus le muguet a besoin d’humidité pour pouvoir bien se développer. Arrosez-le régulièrement pendant la saison estivale. Veillez à ce que le sol ne se dessèche pas. C’est la condition principale pour la survie du muguet. Chaque année pratiquez un éclaircissement afin de leur donner un peu d’air. Supprimez les sujet les plus chétifs. Coupez les fleurs fanés afin d’éviter une éventuelle fructification ce qui empêcherait une intoxication accidentelle car il faut que vous sachiez que le muguet est fortement toxique voire mortel.

MULTIPLICATION Elle s’effectue par division des rhizomes soit au printemps ou bien en automne. Vous devrez le faire sur les sujets les plus anciens. Pour réaliser cette opération utilisez une petite bêche-fourche en prenant soin de ne pas les abimer. A l’aide d’un couteau bien tranchant ou encore avec un ciseau supprimez les feuilles les plus vilaines en conservant au moins un départ de feuilles. Ameublissez un espace sain mi-ombragé en retirant un maximum de racines et de cailloux. Effectuez des trous de 5 centimètres environ de profondeur où vous installerez vos différents rhizomes divisés. Tassez un peu et arrosez abondamment sans pour autant inonder. Pour la première année surtout si vous habitez une région froide pensez à pailler avec des feuilles mortes ou avec de la paille.

PARASITES * MALADIES Les chenilles d’Hépiales (Blanches avec têtes marrons voire tirant sur le rouge) pourront venir ronger les rhizomes du muguet. Ils s’agit d’un parasite assez redoutable et coriace. En prévention ameublissez régulièrement votre parcelle de muguets avec votre transplantoir par exemple. Si certains plants sont contaminés arrachez-les.  Supprimez les larves et les chenilles. Effectuez une pulvérisation de fougère ou bien d’ail qui seront un répulsif pour éloigner ces chenilles. Quand vous arrosez vos muguets n’inondez surtout pas comme déjà indiqué ci-dessus afin d’éviter la maladie du botrytis ou pourriture grise.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo  Rustica l’hebdo jardin

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.


7 commentaires

  1. Aphadolie dit :

    Ça sent le muguet ! / lol

    Cela me rappelle surtout mon enfance lorsqu’il fallait faire la tournée de la famille…

    Aimé par 1 personne

Ce n'est que par l'échange et le partage que nous pourrons avancer pour faire changer les choses. Apportez votre pierre en laissant une trace de votre passage. Merci !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :