Accueil » bulbe » La nérine

La nérine

PRÉSENTATION La nérine est une très belle plante à bulbe vivace. Mais attention sa rusticité étant moyenne et si vous habitez une région froide vous pourrez contourner le problème en la cultivant en bac ou en pot que vous rentrerez dans votre garage ou bien dans votre véranda pour passer la saison hivernale.

En fait elle pourra supporter des températures hivernales pouvant atteindre -5/-10° suivant la variété plantée. Renseignez-vous auprès de votre jardinerie habituelle. Cette plante vous émerveillera tant par son élégance que par sa beauté. On l’appelle également Lys de Guernesey. Sa culture est facile, son entretien est assez modéré et son besoin en eau est moyen. Elle est originaire d’Afrique du sud.

PLANTATION Choisissez-lui un emplacement ensoleillé abrité des vents par exemple au pied d’un mur qui pourra restituer de la chaleur la nuit. Ce genre de plantation sera réservée si vous habitez dans une région dont les températures hivernales soient en dessous de -10°. Dans les régions chaudes je vous conseille de choisir un emplacement à mi-ombre. Dans les autres régions préférez les plantations en bac ou en pot comme déjà précisé ci-dessus. Pour une plantation en pleine terre il faudra que le sol soit bien ameubli sur une profondeur d’une trentaine de centimètres minimum. Pour cela utilisez votre grelinette. Assurez vous du bon drainage de l’emplacement que vous aurez choisi car vous risquerez de ne pas avoir de floraison après le premier hiver. Si votre terre est un peu trop lourde incorporez-y du sable. Pour la plantation de la nérine je vous invite à consulter cet article Plantation des bulbes.. Etc.. Vous trouverez les bulbes dans les jardinerie à partir du mois de mars et cela jusqu’à la saison estivale. En pleine terre disposez-les par groupes de 5 ou 6 bulbes environ ce qui vous permettra d’obtenir le plus bel effet. Le bulbe ne devra pas être trop enterré, il devra être à fleur du sol. Espacez chaque bulbe de 10 à 15 centimètres. En ce qui concerne la plantation en bac ou en pot (Surtout si vous habitez dans une région froide) utilisez soit des pots en terre cuite ou encore des bacs en bois afin d’avoir le meilleur drainage possible. Il est impératif que ces derniers soient percés pour l’évacuation du trop d’eau. Versez au fond du contenant que vous aurez choisi une belle couche de billes d’argile d’au moins 1/3 de sa hauteur. Ensuite complétez avec un mélange de 50% de terreau pour géranium et de 50% de sable plus ou moins grossier. Espacez vos bulbes de 4 à 6 centimètres, pas d’avantage car ils se plaisent un peu serrés et par la même occasion ils fleurissent mieux de cette manière quand ils sont cultivés en potée. Recouvrez à peine vos bulbes avec ce substrat, 2 centimètres environ suffiront. Suivant la variété choisie et surtout la grosseur du bulbe il se pourrait que vous n’ayez pas de floraison à la première saison automnale. Alors soyez patients. La plantation sera effectuée à la saison printanière dès qu’il n’ y aura plus de risque de gelée. Avant l’arrivée des premières gelées rentrez vos potées dans un local hors gel (Garage, véranda.. Etc.. ) et ressortez-les à la saison printanière après les Saints de glace c’est à dire à partir du 14 mai.

ENTRETIEN Comme déjà indiqué ci-dessus l’entretien est très modéré. Les apports d’eau devront s’effectuer régulièrement sans pour autant les inonder pendant la période de développement et réduisez-les pendant la floraison. Dès l’apparition du feuillage reprenez les arrosages modérément en vue de renouveler (Par la photosynthèse) les réserves des bulbes. Je ne vous conseille pas de fertiliser votre sol car cela risque de trop développer le feuillage au détriment de la floraison. Si vous habitez une région où les températures descendent très rarement en dessous de 0° pour plus de sécurité vous devrez pailler vos bulbes sur une épaisseur de 15 centimètres environ. Pour les potées arrosez-les régulièrement mais modérément. Il suffit juste de maintenir le substrat légèrement humide surtout pendant la période de végétation. Vos potées que vous rentrerez pour l’hiver continuez de les arroser un peu si vous avez encore du feuillage. Éventuellement vous pourrez effectuer un rempotage au printemps si vos nérines ont une diminution de floraison. Effectuez cette opération avec précaution.

PARASITES * MALADIES La nérine pourrait être victime de la cochenille essentiellement quand il s’agit de cultures en bac ou en pot restés une grande partie de l’année. Les jeunes pousses attire nos amies les limaces.

MULTIPLICATION Vous pourrez pratiquer cette opération de deux façons. Tout d’abord par division malgré que la nérine n’apprécie pas d’être divisée. Ce sera donc une opération très délicate. Pour cela vous devrez séparer les caïeux qui se seront formés autour du bulbe mère. Les nouveaux petit caïeux ainsi que le bulbe mère mettront certainement plusieurs années à se remettre de tout ce chamboulement avant de fleurir à nouveau. Dans ce cas encore soyez patients. Ensuite vous pourrez effectuer la multiplication par semis. Et là aussi il faudra vous armer de patience car suivant l’espèce que vous aurez plantée il faudra 4 ans voire plus pour obtenir les premières fleurs qui vous permettront par la suite de récupérer les graines. Quand ce sera le moment le plus pratique ce sera de cueillir des graines fraiches afin de les semer le plus rapidement possible. Pour cela utilisez un substrat léger et bien drainant comme par exemple le terreau de semis. Déposez vos graines sur ce substat sans les recouvrir comme cela se fait pour l’œil de paon appelé aussi Trigridia Pavonia. Pour votre information la température idéale pour avoir les chances maximum que vos graines germent dans de bonnes conditions la température devra être comprise entre 14 et 18°. Utilisez un pulvérisateur pour arroser abondamment le substrat jusqu’à la levée. Ensuite continuez à les élever dans un local hors gel. Réduisez un peu les arrosages une fois par semaine devrait suffire sans les inonder. Quand les jeunes bulbes pourront supporter des température hivernales de -5° maximum vous pourrez les planter en pleine terre. Si vous habitez une région froide je rappelle que la plantation des jeunes bulbes devra s’effectuer en potée.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo  Au Jardin

 

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.


Un commentaire

Ce n'est que par l'échange et le partage que nous pourrons avancer pour faire changer les choses. Apportez votre pierre en laissant une trace de votre passage. Merci !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :