Accueil » Permaculture » La tétragone cornue

La tétragone cornue

PRÉSENTATION La tétragone est appelée également épinard de Nouvelle-Zélande pour deux raisons. La première c’est d’indiquer son origine et la deuxième de rappeler que son goût est proche du légume l’épinard que la plupart d’entre nous connait. Il supporte très bien la chaleur. Sa culture est facile ainsi que son entretien.

Il s’agit d’un légume ancien oublié car très peu de personnes la connaisse. D’ailleurs on ne la retrouve pas ou que très rarement sur les marchés. Par contre les passionnés de cultures potagères la connaisse très bien. Elle a le gros avantage de monter beaucoup moins vite en graines que son cousin l’épinard. En fait elle pourra remplacer ce dernier très avantageusement dans les régions très chaudes du sud de la France. La tétragone pourra atteindre jusqu’à un mètre d’envergure. Elle est très frileuse et la moindre gelée pourrait lui être fatale.

PLANTATION * SEMIS La tétragone pourra se développer dans quasiment toutes les régions sur un sol frais, léger, profond, acide moyennement et riche en humus. Choisissez-lui un emplacement de préférence ensoleillé. Elle demandera un peu de place vu son envergure d’un mètre environ en tous sens comme déjà précisé ci-dessus. Un pied voire deux devrait suffire pour occuper un espace dans votre jardin potager. Le semis devra être effectué en pleine terre dès qu’il n’y aura plus de risques de gelées c’est à dire à partir de fin avril pour les régions du sud et mai/juin pour les autres régions. Si vous souhaitez avancer votre semis, semez sous abri en mars/avril soit dans des godets ou dans des bacs (Que vous repiquerez ensuite dans des godets) pour planter plus tard en pleine terre. Pour un semis en intérieur je vous invite à consulter cette publication Comment effectuer ses semis avec quasiment 100% de réussite ? Avant le semis je vous conseille de faire tremper pendant 48 heures vos graines afin de faciliter la germination. Le semis en pleine terre devra s’effectuer en poquets assez profonds de 4 à 6 centimètres environ et espacés d’un mètre en tous sens en quinconce de préférence. Rebouchez et tassez un peu pour que les graines soient toutes bien au contact de la terre. Et pour terminer arrosez copieusement avec un arrosoir muni d’une pomme. Si vous avez un temps plutôt sec maintenez le sol humide jusqu’à la levée. Vous devrez conserver les spécimens les plus jolis. Dès que vos différents plants atteindront une quinzaine de centimètres de hauteur paillez-les. Réalisez un deuxième semis 4 à 5 semaines plus tard afin d’obtenir une deuxième récolte ce qui vous permettra d’avoir à disposition de la tétragone le plus tard possible dans la saison. La culture en bac ou en pot est tout à fait possible si vous ne possédez pas de jardin potager. Procurez-vous un contenant de 30 centimètres minimum de coté s’il s’agit d’un bac et de diamètre s’il s’agit d’un pot. Vous devrez acquérir un plant de tétragone en godet dans une jardinerie. Au fond de votre contenant étalez une bonne couche de billes d’argile pour le drainage. Par dessus ces dernières versez un mélange de 3/4 de terreau pour plantation (Encore mieux du terreau spécial rosier) et 1/4 de sable que vous devrez enrichir de deux poignées de compost bien décomposé. Faites ensuite un trou au centre de ce substrat où vous déposerez votre plant de tétragone. Ramenez légèrement la terre au pied de ce dernier, tassez un peu avec vos mains et arrosez copieusement et paillez pour garder le substrat toujours un peu humide. Surtout n’inondez pas.

ENTRETIEN Lorsque la tétragone commence à bien se développer effectuez des apports d’eau régulièrement et pensez à pailler comme précisé ci-dessus afin de garder le sol humide. La tétragone malgré qu’elle ait la capacité de supporter la grosse chaleur, a besoin de cette humidité à son pied dans le but d’être la plus productive possible et permettre à ses feuilles de rester tendre.  Si vous constatez que le paillage s’est passablement décomposé renouvelez-le. Vous pourrez lui prodiguer une taille mais cela n’est pas obligatoire. Il s’agit d’une opération qui permettra la ramification de la plante et éventuellement la croissance du feuillage. Si vous décidez de la tailler faites-le en début de la floraison. Pour cela pincez la hampe florale dès que vous l’apercevrez sans oublier de pincer l’extrémité des différentes tiges pendant vos récoltes.

RÉCOLTE Ce sera à la saison estivale et jusqu’à la saison automnale que vous récolterez la tétragone. En règle générale la récolte interviendra deux mois voire 3 mois après le semis et durera jusqu’aux gelées. Vous en consommerez les feuilles. Si vous souhaitez prolonger la récolte couvrez-la d’un voile de protection. Coupez les feuilles les plus développées à l’aide d’un couteau bien affuté sans blesser les tiges et laissez les plus petites feuilles qui sont situées vers le cœur de la plante. Ce sont elles qui vont continuer à se développer pour vous offrir une autre récolte. Consommez rapidement les feuilles de tétragone car elles ont tendance à jaunir assez rapidement. Au réfrigérateur elles pourront se conserver 2 à 3 jours maximum. La tétragone peut se congeler. Pour cela ébouillantez les feuilles récoltées et égouttez-les. Faites refroidir avant de les mettre dans un sachet pour congélation. Elle pourra se consommer crue quand les feuilles sont encore jeunes ou bien cuite qui rappellera le goût des épinards. Par contre crue elle aura une espèce de texture croquante et grasse comme c’est le cas pour la ficoïde glaciale. Agrémenté de petits pois cela vous fera un très excellent plat.

MULTIPLICATION La multiplication de la tétragone s’effectuera grâce à ses graines. Pendant la cueillette je vous conseille de laisser au moins un pied fleurir afin d’obtenir une récolte de graines. La récolte de ces dernières se fera à maturité c’est à dire en septembre/octobre. Vous devrez les faire sécher sur une feuille d’essuie-tout pendant deux heures environ, et pour terminer glissez-les soit dans une petite boite en carton ou bien encore dans une enveloppe. La conservation devra se faire dans un local sombre et sec. Pensez à noter la date de la récolte. Les graines ainsi récoltées pourront se conserver 3 à 4 ans.

PARASITES * MALADIES La tétragone ne connait pas de maladies notoires. Toutefois vous pourrez apercevoir parfois un peu de pourriture qui est en principe due à un excès d’humidité causé soit par un arrosage trop important ou bien par de nombreuses pluies. Lors de vos arrosages ne mouillez jamais le feuillage et évitez d’inonder la plante. Nos amies les limaces apprécient les jeunes pousses. Soyez alors vigilants. Faites un ramassage manuel très régulièrement tous les matins de bonne heure. En cas de pluie, faites ce ramassage deux fois par jour. Épandez des cordons de marc de café et par temps sec vous pourrez également épandre de la cendre de bois tamisée.

ASSOCIATIONS La tétragone apprécie beaucoup être plantée près du fraisier. Ce dernier lui assurera un meilleur rendement et son feuillage sera plus tendre. Si votre potager est petit et donc vous manquez de place n’hésitez pas à semer des radis et de planter des salades. Ces deux sortes de légumes seront assez rapidement bon à récolter avant que la tétragone n’ait pris sa taille maximum. La tétragone pourra être replanté au même endroit au bout de deux ans car il ne s’agit pas d’une plante épuisante. Vous aurez une deuxième solution en lui réservant un emplacement pour qu’elle se ressème toute seule.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo  Jardipartage Bruno

 

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

 

 


Ce n'est que par l'échange et le partage que nous pourrons avancer pour faire changer les choses. Apportez votre pierre en laissant une trace de votre passage. Merci !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :