L’armoise

mugwort-170812__340PRÉSENTATION L’armoise est une plante qui vous sera très utile si vous avez le sol de votre jardin qui est plutôt sec. Elle fait partie de la famille des Astéracées. Elle est originaire d’Asie, d’Afrique du Nord et des  régions tempérées Européennes et notamment des départements du pourtour Méditerranéen. L’armoise compte 250 à 300 espèces environ que ce soit en vivaces, annuelles, arbustives ou encore herbacées.

Certaines plantes comme l’absinthe, le génépi ou encore l’estragon font partie de la même famille. La plupart du temps l’armoise est cultivée pour l’extrême beauté de son feuillage qui a un très bel effet dans un jardin qu’il soit potager ou bien d’ornement. Sa culture est très facile ainsi que son entretien. Son besoin en eau est moyen. Plus l’armoise sera exposée au soleil et plus le sol sera sec plus elle aura une couleur grise. Les espèces de petites tailles conviendront pour les plantations en bordures. L’armoise est une excellente protection pour le lys qui repoussera le criocère qui est un des principaux parasites de ce dernier.

PLANTATION Choisissez-lui un emplacement le plus ensoleillé possible sur un sol assez léger, surtout bien drainé et plutôt calcaire. Toutefois elle pourra tolérer des sols un petit peu acide. Elle s’accommode très bien si votre sol est caillouteux et pauvre ce qui lui permettra d’accentuer sa couleur argentée et de mettre en évidence un port compact. Si votre sol est trop riche la longueur de ses tiges seront exagérément trop longues et si votre sol est trop lourd son espérance de vie sera très courte. La seule variété qui accepte les sols lourds (argileux) c’est l’Artemisia pontica. Par contre l’Artemisia lactiflora ne pourra se développer correctement que sur un emplacement ombragé avec un sol humide. ATTENTION Toutes les variétés d’armoise ne sont pas rustiques. Celles qui sont les moins rustiques plantez-les au pied d’un mur par exemple exposé au sud et protégées des éventuels vents froids. Renseignez-vous auprès de votre jardinerie habituelle. Vous devrez planter l’armoise à la saison printanière de préférence après les gelées ou éventuellement à la saison automnale. Vous pourrez également la planter en bac ou bien en pot. En pleine terre il faut savoir que certaines espèces peuvent prendre énormément de place. Suivant la variété que vous aurez choisie de planter prévoyez entre chaque sujet un espacement de 40 centimètres à un mètre. Si votre sol a tendance à rester humide incorporez-y du gravier ce qui devrait améliorer le drainage. En ce qui concerne la plantation en potée vous devrez effectuer un mélange de 50% de terreau pour plantation et 50% de sable. Après la plantation arrosez.

ENTRETIEN La première année si vous avez une saison estivale chaude arrosez régulièrement votre armoise pour faciliter son enracinement. Pensez à supprimer les feuilles fanées ainsi que les fleurs. Cela favorisera le feuillage. A la saison automnale effectuez un apport de compost bien décomposé. Une pelleté par sujet devrait suffire. Afin de maintenir des plantes très compactes il vous faudra la tailler. A la saison printanière vous la taillerez afin d’obtenir une meilleure densification des touffes. Le renouvellement du feuillage s’effectuera en début de saison estivale. En toute fin de la saison automnale effectuez une taille franche. Pour les éventuelles tiges qui pourraient pousser de façon désordonnée, la taille pourra se faire tout au long de l’année. mugwort-170811__340Pour toutes ces tailles vous devrez au printemps dès que vous constatez le démarrage de la végétation, rabattre la plante de moitié environ pour les variétés caduques et à la base pour celles persistantes. A la saison automnale vous devrez rabattre les sujets caduques et raccourcissez un petit peu les espèces persistantes.

PARASITES * MALADIES Pendant la saison estivale les pucerons pourront envahir les tiges surtout les espèces arborescentes comme l’absinthe. L’oïdium pourrait apparaître si le temps est sec mais les dégâts devraient être peu importants.

RÉCOLTE La cueillette s’effectuera pendant la saison estivale. Cueillez les sommets fleuris ainsi que les feuilles. Effeuillez ensuite les tiges comme expliqué dans la vidéo ci-dessous. Faites sécher les fleurs et les feuilles pendant 3 ou 4 jours dans un local à l’ombre et aéré. Pour cela pensez à les retourner au moins une fois par jour. Et pour terminer conservez votre récolte soit dans une boite en carton style chaussures ou encore dans un sachet en papier ou en tissu.

MULTIPLICATION Elle s’effectuera soit par bouturage ou bien par division.

ASSOCIATIONS L’armoise s’associera très bien avec la lysimaque, l’immortelle vivace, l’estragon, la lavatère arbustive, l’ageratum et la linaire.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo  Christophe BERNARD

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

15 réflexions au sujet de “L’armoise”

  1. Merci pour cet article Jean-Claude, j’en ai justement planté ce printemps, maintenant j’aurai toutes les infos nécessaires 😉 Et je suis toujours autant fan du blog de Christophe 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :