Accueil » Jardin d'ornement » La belle de nuit

La belle de nuit

PRÉSENTATION La belle de nuit fait partie de ces plantes vivaces qui vous émerveillera par ces nombreux coloris qui iront du jaune, au blanc, au rose, au rouge en passant parfois par l’orangé et qui embaumera votre jardin potager ou celui d’ornement. Elle est de rusticité moyenne. Suivant l’espèce elle pourra supporter des températures hivernales pouvant atteindre -7/-12°. On l’appelle également Merveille du Pérou car elle est originaire de ce pays.

Sa culture est très facile ainsi que son entretien. Son besoin en eau est vraiment moyen. Faites attention si elle se plait à l’emplacement que vous lui aurez choisi elle peut être très envahissante. Vous pourrez à la saison printanière en faire des godets avec les jeunes plants afin de les offrir à vos voisins et à vos amis. Sa floraison très soutenue est très longue puisqu’elle s’étalera du mois de juin au mois de septembre voire au mois d’octobre si vous avez une très belle arrière saison.

SEMIS * PLANTATION Vous pourrez la semer en pleine terre à partir du mois d’avril pour les régions douces et pour les régions plus froides ce sera plutôt au mois de mai. Mais dans ce cas il vous faudra attendre un mois et demi voire deux pour la voir fleurir. Si vous tenez à effectuer le semis vous pourrez gagner plusieurs semaines en l’effectuant en terrine sous abri dès le mois de janvier voire février. Une fois que les plantules sont bien sorties repiquez-les dans des godets. La plantation aura lieu à la même période que pour les godets achetés en jardinerie comme indiqué ci-dessus. La belle de nuit appréciera les sols bien drainés sur un emplacement ensoleillé voire à mi-ombre. Évitez les sols trop calcaires. Vous pourrez la trouver en godet dans la plupart des jardineries. Elle devra être plantée en pleine terre suivant les régions en avril/mai hors période de gel. Une distance d’une trentaine de centimètres entre chaque sujet devra être nécessaire. Si vous effectuez votre semis en pleine terre je vous conseille de recouvrir les petits poquets de 3 graines avec 5 millimètres de terre environ. A la levée éclaircissez pour ne garder que les plants qui seront les plus robustes. Vous pourrez également cultiver la belle de nuit en bac ou en pot. Vous aurez une très belle floraison à la saison estivale. Pour cela effectuez un mélange riche et bien drainant avec par exemple 80% de terreau d’écorces de bois et 20% de sable grossier. Au fond de votre contenant étalez une bonne couche de billes d’argile pour le drainage.

ENTRETIEN Pour les plantations en pleine terre et par temps très chaud arrosez-les une fois par semaine le matin. Afin d’éviter un éventuel excès d’eau préférez attendre un signe de manque d’eau comme par exemple un petit flétrissement des plantes. En ce qui concerne vos potées arrosez-les un peu plus fréquemment. Évitez de laisser une soucoupe sous vos contenants. Dans les régions très froides vous devrez rentrer vos potées jusqu’au printemps ce qui vous permettra de changer le substrat sans pour autant changer de contenants de tailles supérieures. Si vos plantations ont été effectuées en pleine terre il faudra que vous arrachiez les racines qui se présenteront comme les rhizomes des dahlias. Conservez-les dans du sable légèrement humide que vous stockerez dans votre cave ou du moins dans un local sec et non chauffé. Si vous habitez une région douce vous pourrez les laisser en pleine terre en prenant soin de leur étaler un bon paillage d’une quinzaine de centimètres d’épaisseur pour éventuellement les protéger des petites gelées. Dès que ces dernières ne sont plus à craindre vous supprimerez cette protection. 

PARASITES * NUISIBLES La belle de nuit pourrait être envahie par les pucerons et éventuellement par l’araignée rouge mais cela ne justifiera pas de traitement car les dégâts seront guère importants.

MULTIPLICATION La belle de nuit se multipliera par semis spontanés. Si elle est dans un environnement à l’abri et peu froid pendant la saison hivernale elle se ressèmera toute seule et deviendra d’années en années assez envahissante comme indiqué ci-dessus. A vous de contrôler ces instincts invasifs.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo  monjardindansleslandes

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

 


Un commentaire

Ce n'est que par l'échange et le partage que nous pourrons avancer pour faire changer les choses. Apportez votre pierre en laissant une trace de votre passage. Merci !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :