Accueil » Jardin d'ornement » Le crambe cordifolia

Le crambe cordifolia

PRÉSENTATION Le crambe Cordifolia vous offrira une très belle touffe qui vous émerveillera par une magnifique floraison blanche un peu comme celle du gypsophile. On l’appelle aussi Chou nuage blanc ou encore Crambé cordiforme. Il fait partie de la famille des Brassicacées. Sa culture est facile ainsi que son entretien. Son besoin en eau est moyen.

Sa floraison sera formée de petites fleurs qui se présenteront comme un nuage vaporeux pendant la période allant de la fin du mois de mai voire début juin et si la végétation est un peu en retard jusqu’à la fin du mois de juillet voire début août. Ne pas confondre avec le légume ancien le crambe maritime. Il s’agit d’une plante rustique qui pourra supporter des températures pouvant atteindre -15°.

SEMIS * PLANTATION Le semis devra s’effectuer du mois de mars au mois de juin. Disposez 2 ou 3 graines par godet pour ne garder que les plus beaux plants. Quand ils commenceront à être assez développés vous pourrez les mettre en place en pleine terre. Pour sa plantation je vous invite à consulter cet article  » Comment planter les plantes d’extérieur ? «  Choisissez-lui un emplacement ensoleillé à l’abri du vent sur un sol de préférence profond étant donné le développement important de son système racinaire. Ce dernier devra également être plutôt léger et bien drainé. Il s’accommode très bien des sols calcaires. Lors de sa mise en place en pleine terre incorporez deux ou trois poignées de compost bien décomposé à la terre d’origine. Quand vous reboucherez le trou autour de votre crambe n’enterrez pas le collet. Arrosez copieusement afin d’assurer une bonne reprise et paillez pour garder un peu de fraîcheur.

ENTRETIEN Les arrosages devront être réguliers jusqu’à l’enracinement complet de la plante. Ensuite lorsque le crambe est bien installé arrosez uniquement en cas de très fortes chaleurs. Quand la floraison est terminée le feuillage devient parfois moche. Pour palier à cet inconvénient d’esthétique je vous conseille des plantations d’annuelles ou de vivaces qui ont tendance à former des buissons. Plantez-les à l’avant des crambes. Coupez au fur et à mesure les fleurs fanées afin que les  plantes ne s’épuisent pas inutilement. Toutefois conservez 2 ou 3 tiges afin de récupérer les graines. Quand vous constaterez que les crambes ne sont plus décoratives rabattez-les en coupant toutes les tiges desséchées. Afin d’avoir une très belle floraison faites un apport de compost bien décomposé au début de la saison printanière sans oublier de renouveler le paillage. Il sera inutile d’installer une protection hivernale . Vous aurez juste à supprimer les différentes feuilles abîmées à la la fin de la saison automnale c’est à dire vers la fin novembre.

PARASITES * MALADIES Le crambe pourra être envahi par l’altise ou encore par la piéride du chou qui sont friands du feuillage comme c’est le cas pour la plupart des Brassicacées. Il sera nécessaire de pulvériser une décoction de tanaisie ou de purin de feuilles de tomates. Votre préparation devra être diluée à 20 %. Vous devrez également surveiller nos amies les limaces qui raffolent des jeunes plantations. Quand vos plants de crambe seront bien enracinés les arrosages devront être très modérés afin d’éviter la pourriture du collet.

MULTIPLICATION Le crambe pourra se multiplier par division des touffes soit à la saison automnale ou bien encore à la saison printanière. Cette opération devra s’effectuer tous les 4 ans environ. Pour cela utilisez votre fourche-bêche. Vous devrez sectionner le système racinaire en plusieurs morceaux en sachant que chaque morceau de racines devra posséder au minimum un œil pour assurer une bonne reprise. Il sera également possible de multiplier le crambe par semis en récupérant les graines entre le mois de juillet et le mois de septembre quand elles seront arrivées à maturité. Effectuez cette opération un matin d’une belle journée. Mais attendez que la rosée ait complètement disparue. Disposez un carton ou encore un carré de tissus sous les tiges. Secouez-les  pour faire tomber les graines. Ensuite laissez-les sécher pendant quelques heures de préférence à mi-ombre. Et pour terminer stockez-les dans un sachet en papier afin de les semer plus tard au printemps comme indiqué ci-dessus. Le stockage devra s’effectuer dans un endroit sec. Sachez que les graines pourront se conserver 5 ans environ.

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

 


6 commentaires

  1. C’est une plante magnifique ! Après avoir admiré ses cascades de fleurs sous la chaleur torride dans un jardin d’Auvergne, j’en avais planté un dans le jardin, bien protégé des prédateurs en enveloppant la motte d’un petit grillage. Mais peine perdue, il a totalement disparu. Peut-être devrais-je réessayer en le plantant dans un grand pot de terre enterré…

    Aimé par 1 personne

Ce n'est que par l'échange et le partage que nous pourrons avancer pour faire changer les choses. Apportez votre pierre en laissant une trace de votre passage. Merci !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :