Accueil » Jardin d'ornement » Le laurier-tin

Le laurier-tin

PRÉSENTATION Le laurier-tin est un arbuste qui fleurira pendant toute la saison hivernale c’est à dire du mois de novembre au mois d’avril. Il décorera votre jardin d’ornement à merveille. On l’appelle également viorne-tin ou encore viorne. Il fait partie de la famille des Adoxacées qui comprend environ 200 espèces quasiment toutes décoratives. Sa culture est facile ainsi que son entretien. Son besoin en eau est faible. Sa hauteur ira d’1m20 pour les plus petits sujets à 4 mètres pour les plus grands surtout s’ils sont cultivés en isolés. Suivant l’espèce et selon son emplacement il pourra résister à des températures hivernales pouvant atteindre -10/-15°.

PLANTATION Malgré sa rusticité indiqué ci-dessus il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’un arbuste des régions méditerranéennes qui craint tout de même les régions trop froides. Si vous êtes dans ce cas je vous conseille de lui choisir un  emplacement très bien ensoleillé pendant les journées hivernales et à l’abri des vents qui pourraient trop rafraîchir l’atmosphère. L’ensoleillement sera primordial pour une meilleure floraison. Évitez une exposition orientée à l’est car les tous premiers rayons du soleil de la matinée pourraient griller les fleurs ainsi que les jeunes rameaux suite à des nuits très froides. Dans les régions du sud il a la capacité de pousser spontanément. Si vous habitez dans une de ces régions une exposition à mi-ombre lui conviendra. Pour sa plantation je vous invite à consulter cet article  » Comment planter un arbre ou un arbuste ? «  Vous pourrez le cultiver soit en massif, en haie, en isolé ou encore en bordure. Il pourra aussi se développer également en bac ou bien encore en pot sans problème. Il s’adaptera à la plupart des sols mais préférez ceux qui sont frais, profonds et bien drainés. Sa plantation devra s’effectuer soit à la saison automnale ou bien encore à la saison printanière. En massif vous devrez respecter suivant la taille adulte du sujet un espacement compris entre 1m50 et 2 mètres entre chaque arbuste planté. S’il s’agit d’une haie entre 0m80 et un mètre devrait suffire. Pour une plantation en bac ou en pot choisissez-lui un contenant d’une quarantaine de centimètres de profondeur pour 60 centimètres minimum de diamètre ou de coté. Pour ce genre de plantation faites un mélange d’1/3 de terre de jardin, 1/3 de terreau pour plantation et 1/3 de sable. Au fond de votre contenant étalez une bonne couche de billes d’argile afin de faciliter le drainage.

ENTRETIEN Le laurier-tin ne vous demandera pas d’entretien particulier pour sa culture en massif. Il s’agit d’un arbuste qui ne craint pas la sécheresse. Quand il sera bien enraciné les apports d’eau seront moins fréquents, juste en cas de très fortes canicules. Dans ce cas arrosez plutôt le matin de bonne heure et paillez pour garder un peu de fraîcheur. Toutefois je vous conseille de l’arroser les deux premières saisons estivales afin de faciliter son installation. Par contre en bac ou en pot les arrosages devront être plus réguliers sans pour autant l’inonder. Les excès d’apport d’eau ne seront pas favorables au laurier-tin. En hiver que ce soit en pleine terre ou en potée protégez-les d’un bon paillage ou d’une couche de compost bien décomposé. La taille ne sera pas obligatoire pour les sujets cultivés en haie ou en massif mais elle permettra d’améliorer sa floraison ainsi que la densité de son feuillage. De plus si vous le rabattez tous les trois ans environ cela lui permettra de renforcer son port et il aura plus de vigueur. Supprimez le vieux bois à partir du bas afin d »éviter un dégarnissage de l’arbuste. En ce qui concerne un laurier-tin que vous aurez planté en haie la taille devra s’effectuer après la floraison. Pour cela avec votre cisaille taillez de moitié environ les 2 premières années les jeunes pousses et les années suivantes effectuez cette opération à moins de la moitié jusqu’à obtenir la hauteur que vous souhaitez. Dans le courant du mois de juin égalisez afin de lui conserver une belle forme.

PARASITES * MALADIES Si vous cultivez le laurier-tin dans de bonnes conditions il sera très résistant aux parasites ainsi qu’aux maladies. Toutefois si le sol a tendance à rester trop humide certaines maladies cryptogamiques pourront se développer. Et à l’inverse si le sol est trop sec l’araignée rouge pourra faire son apparition. Le laurier-tin pourra être également attaqué par le chrysomèle.

MULTIPLICATION Le laurier-tin en règle générale se marcotte de lui même en utilisant les rameaux du bas. Vous pourrez également le bouturer en toute fin de saison estivale (Août/Septembre). Pour cela utilisez les extrémités de rameau aoûtées qui ne seront pas fleuris. Supprimez le feuillage du bas des boutures et repiquez-les dans un substrat léger composé de terre de bruyère, de tourbe ainsi que de sable et installez-les dans une pièce bien ajourée à une température d’une dizaine de degrés maximum. A la saison printanière vous devrez les repiquer en pépinières à mi-ombre. Quand les boutures posséderont quelques feuilles ce sera le moment de pincer le bourgeon terminal. Vous devrez attendre 3 années pour la plantation définitive.

ASSOCIATIONS Vous pourrez associer le laurier-tin avec d’autres arbustes comme par exemple le forsythia, le camélia ou encore Le buddleia. Cela aura le plus bel effet et vous permettra d’avoir des floraisons à des périodes différentes.

Et pour finir je vous propose cette vidéo  newsjardintv

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

 


5 commentaires

  1. labuche74 dit :

    Salut Jean-Claude,

    J’ai une haie de Laurier-Tin qui a vu ses feuilles toutes piquetées certainement par un champignon microscopique. J’ai coupé à raz un pied complet et les nouvelles pousses de 40 cms maintenant ont des feuilles toutes jolies. Du coup, je pense que je vais continuer la même solution sur les autres pieds dès le printemps prochain. J’ai oublié de préciser que j’avais été dans une jardinerie bien connue avec des échantillons de feuilles et que malgré les traitements (Bio) que j’ai fait, rien n’avait changé.

    Amicalement.

    Fabien.

    Aimé par 1 personne

Ce n'est que par l'échange et le partage que nous pourrons avancer pour faire changer les choses. Apportez votre pierre en laissant une trace de votre passage. Merci !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :