Accueil » Jardin d'ornement » Le pélargonium

Le pélargonium

PRÉSENTATION Le pélargonium est une magnifique plante qui s’installera très bien sur votre terrasse ou encore sur votre balcon. En plus il prendra un malin plaisir à repousser les moustiques ce qui ne sera pas pour vous déplaire. Il est très facile à cultiver et à entretenir. Son besoin en eau est moyen. Sa très longue et abondante floraison s’étalera du mois d’avril au mois d’octobre avec un éventail de nombreux tons qui iront du blanc au rose, au pourpre, en passant par le bleu et même parfois les fleurs seront un peu bicolores.

On l’appelle également géranium des jardins, géranium des fleuristes ainsi que géranium des balcons. Sa taille pourra atteindre une dizaine de centimètres pour les plus petits sujets et jusqu’à un mètre parfois un peu plus pour les plus grands. Ne pas confondre le pélargonium avec son cousin le géranium. Il s’agit d’une plante vivace non rustique.

PLANTATION Choisissez-lui un emplacement de préférence ensoleillé voire à mi-ombre et bien aéré. Il pourra se cultiver en groupe de 4 ou 5. Mais vous pourrez également l’installer dans des bacs ou dans des pots surtout si vous habitez dans une région froide. Par contre si vous habitez une région douce vous pourrez le cultiver en pleine terre sur un sol riche et surtout bien drainé. Pour sa plantation je vous invite à consulter cet article « Comment planter les plante d’extérieur ? «  Sa période de plantation sera différente si vous habitez une région froide ou une région au climat doux. En ce qui concerne une plantation en pleine terre vous devrez attendre que les dernières gelées soient terminées et que le sol soit un peu réchauffé. Et pour ce qui est des cultures en potées ou en jardinières qui seront réservées pour les régions froides comme déjà indiqué ci-dessus la plantation pourra s’effectuer à partir du mois d’avril en utilisant de préférence un terreau pour géranium. Prévoyez un espacement d’une vingtaine de centimètres entre chaque sujet pour les cultures en jardinières. Que ce soit pour les plantations en pleine terre ou bien en potées recouvrez juste la motte.

ENTRETIEN Le pélargonium ne vous demandera pas un entretien particulier si ce n’est quelques petits gestes qui permettront son bon développement. En ce qui concerne les sujets plantés en pleine terre l’arrosage devra s’effectuer régulièrement les premières semaines afin d’assurer une bonne installation de son système racinaire. Les potées devront être arrosées dès que le substrat est desséché en surface. Je vous conseille d’effectuer vos apports d’eau plutôt le matin. Supprimez au fur et à mesure le feuillage jauni ainsi que les fleurs fanées. Pendant la saison estivale le pélargonium demandera des élément nutritifs riches en potasse afin de favoriser la floraison et de diminuer un peu le développement de son feuillage. Comme précisé ci-dessus le pélargonium est très frileux. Rentrez toutes vos potées dans un local hors gel et bien ajouré. Arrosez-les juste un peu pendant la saison hivernale si les plantes se dessèchent un peu trop. Vous pourrez les ressortir à la saison printanières dès que les risques de gelées seront écartés.

PARASITES * MALADIES Le pélargonium est parfois attaqué par certains parasites comme par exemple l’araignée rouge qui pourrait faire son apparition par temps chaud et sec, la limace ainsi que la mouche blanche que vous pourrez faire fuir en douchant le feuillage. Il pourra être également atteint de certaines maladies cryptogamiques comme la pourriture grise et la rouille. Le feuillage atteint devra être supprimé et brûlé. Pulvérisez du purin de prèle.

MULTIPLICATION Le pélargonium pourra se multiplier par bouturage à la fin de la saison estivale (Dans le courant du mois d’août) ou au tout début de la saison automnale (Jusqu’à fin septembre). Pour cela choisissez des sujets exempts de maladies. Munissez-vous d’un ciseau bien affûté pour prélever des tiges les plus vigoureuses possibles et surtout non fleuries d’une dizaine de centimètres de longueur et portant au minimum 5 feuilles. Supprimez les feuilles du bas des boutures sur 3 ou 4 centimètres. Roulez le bas des boutures (à l’endroit où vous avez supprimé les feuilles) dans de la poudre de bouturage. Ensuite remplissez des godets avec un terreau spécial bouturage ou à défaut dans un mélange de tourbe et de sable. Arrosez bien le substrat contenu dans vos godets et attendez qu’il soit bien absorbé. Vous n’aurez plus qu’à enfoncer vos différentes boutures juste en dessous des premières feuilles (Une seule bouture par godet). Placez vos godets dans une petite caissette et recouvrez-les d’une vitre et installez-la soit à l’intérieur ou bien encore à l’ombre. Dès que les boutures ont formé des racines repiquez-les dans des pots en plastique d’une quinzaine centimètres de diamètre. Pendant toute la saison hivernale vous devrez conserver vos boutures dans un local sec, bien aéré et surtout hors gel. Vous pourrez les planter en pleine terre à la saison printanière hors période de gel si vous habitez une région douce. Si par contre vous habitez une région froide vous pourrez les planter en bac, en pot ou bien encore en jardinière également hors période de gel. Vous pourrez aussi multiplier le pélargonium par semis mais cette solution est plus difficile à réaliser et donc plus aléatoire. La période idéale pour effectuer un semis sera du 15 janvier au 15 février. Pour cela munissez-vous d’une caissette en polystyrène. Remplissez cette dernière de terreau ordinaire que vous recouvrirez de deux centimètres environ de terreau spécial semis. Déposez les graines sur ce substrat espacées de 2 centimètres minimum afin que les petits plants puissent se développer dans de bonnes conditions. Recouvrez les graines d’une fine couche de terreaux spécial semis et tassez un peu avec une petite planchette afin que toutes les graines soient bien au contact du substrat. Et pour terminer arrosez finement avec un petit pulvérisateur. Conservez votre semis dans une pièce bien lumineuse à une température comprise entre 16 et 18° minimum. La levée devrait avoir lieu en règle générale au bout de 8 à 10 jours. Lorsque les plantules posséderont 4 feuilles ce sera le moment de les repiquer dans des godets. Au bout de 6 à 8 semaines les plants devraient être suffisamment robustes pour être plantés en pleine terre ou en potées. Dans les deux cas ces plantations devront avoir lieu hors période de gel. Pincez les nouveaux petits plants afin de faciliter la ramification.

ASSOCIATIONS Le pélargonium pourra être associé avec l’hibiscus, le calibrachoa, le brachycome, la verveine et l’immortelle vivace.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo  Rustica

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.


6 commentaires

  1. DOLLEY dit :

    Bonsoir, une question j’ai acheté un petite serre verticale avec une protection plastique épais, elle peut s’ouvrir sur le devant;
    Je voulais savoir si je peux y hiverner mais pélargoniums en pot, et faut’il les couper avant l’hiver?
    Je suis dans les Yvelines.
    Merci.

    Aimé par 1 personne

    • Ce qu’il faut déjà savoir c’est que le pélargonium est très frileux. Tu me dis avoir acheté une serre avec une protection épaisse. Si j’étais toi je ferais un essai avant d’installer ton pélargonium définitivement dans ta serre. Mets un thermomètre en plein hiver à l’intérieur de cette dernière. Si la température ne descend pas en dessous de 5° tu pourras installer ton pélargonium. Mais cela n’empêchera pas d’aller voir tous les jours comment ce dernier se comporte. Il ne sera pas nécessaire de le rabattre. Il faudra juste surveiller comment le feuillage se comporte.

      J'aime

    • DOLLEY dit :

      Merci, autrement je les garde dans le garage bien isolé avec un peu de lumière. Dois je couper toutes les tiges pour l’instant ils sont bien verts.
      Merci et à bientôt.

      Aimé par 1 personne

    • Une autre solution. Tu pourrais installer une double protection si tu installes tes pélargoniums dans la serre c’est à dire les recouvrir avec des grandes cloches de préférence en verre ou en plastique transparent assez épais (Ce-ci en cas de très gros froid). Il faudra penser à les enlever la journée s’il fait soleil et les remettre pour la nuit. Après c’est toi qui juge sur place. Il faut faire des essais et surtout surveiller le comportement des plantes. Ce sont elles qui te renseigneront. Pour ce qui est d’un éventuel rabattage des pélargoniums ce n’est pas obligatoire. Un simple rafraîchissement suffira en supprimant les parties du feuillage abîmées.

      J'aime

Ce n'est que par l'échange et le partage que nous pourrons avancer pour faire changer les choses. Apportez votre pierre en laissant une trace de votre passage. Merci !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :