Accueil » Jardin d'ornement » La centaurée

La centaurée

PRÉSENTATION La centaurée est une incontournable des fleurs vivaces que vous pourrez avoir dans votre jardin potager ou dans celui d’ornement. La plus cultivée est le bleuet que vous connaissez tous. Elle vous permettra d’avoir de très beaux parterres fleuris que ce soit en massifs ou en bordures et pour certaines variétés de petites tailles ce seront d’excellents couvre-sols. Il s’agit d’une plante facile à cultiver et à entretenir. Son besoin en eau est faible. Le centaurée est en principe très rustique car il peut supporter des températures hivernales pouvant atteindre jusqu’à -25°. Mais attention, certaines variétés sont semi-rustiques et ne pourront supporter des températures maximum allant de -5 à -7°. Renseignez-vous auprès de votre jardinerie habituelle.

La centaurée fait partie de la famille des Astéracées qui compte 400 espèces environ. Sa floraison qui s’étalera du mois de mai au mois d’octobre vous éblouira de ces différents coloris qui iront du bleu foncé, au rose, au rouge, en passant par le blanc et même le jaune. Sa hauteur pourra atteindre 30 centimètres pour les plus petits sujets et jusqu’à 1m50 pour les plus grands.

PLANTATION SEMIS La centaurée peut être plantée sur la quasi totalité des sols mais il a un penchant pour ceux qui sont calcaires. Ce dernier devra être bien drainé. Un sol pauvre, sec ou même caillouteux ne le dérangera pas du tout. Choisissez-lui un emplacement de préférence ensoleillé. Le semis des centaurées annuelles en pleine terre devra s’effectuer à la saison printanière dès que les gelées ne seront plus à craindre. Pour cela vous devrez bien nettoyer et travailler son emplacement sur 15 centimètres de profondeur voire un peu plus pour lui permettre de bien se développer. Utilisez votre grelinette pour effectuer ce travail. Pensez ensuite à ratisser votre parcelle avec votre râteau. Si votre sol est trop lourd ajoutez-y du sable. Si le climat de votre région le permet vous pourrez faire votre semis directement en pleine terre sur l’emplacement que vous aurez préparé. Lorsque les jeunes plants lèvent éclaircissez-les à une trentaine centimètres minimum. Je vous conseille de conserver les plants que vous aurez supprimés pour les repiquer soit sur le même emplacement si vous avez eu des manques ou bien sur une autre parcelle. Pour les régions plus froides optez pour un semis en pépinière sous abris. Le repiquage devra se faire soit à la saison printanière suivant votre région car cette opération doit être effectuée dès que les gelées ne seront plus à craindre ou bien encore à la saison automnale. Vous pourrez également les cultiver en pots ou en bacs en prévoyant une bonne couche de billes d’argile ou éventuellement des graviers au fond de vos contenants. Le substrat sera composé d’1/3 de terre calcaire, 1/3 de terreau et 1/3 de sable. Par contre pour cette culture-la, il vous faudra arroser régulièrement surtout par temps sec et en période de fortes chaleurs à la saison estivale. En ce qui concerne les centaurées vivaces vous pourrez les planter soit à la saison printanière hors période de gel ou bien encore au début de la saison automnale dans les mêmes conditions que les annuelles mais en les espaçant d’avantage. Vous laisserez 50 centimètres entre chaque sujet.

ENTRETIEN Si vous cultivez la centaurée en pots ou bien en bacs vous devrez régulièrement arroser chaque contenant pendant les grosses chaleurs de la saison estivale mais de façon modérée afin d’éviter toutes maladies cryptogamiques. En ce qui concerne les cultures qui seront bien enracinées en pleine terre les apports d’eau ne seront pas nécessaires sauf si le sol est vraiment sec lors des éventuelles canicules estivales. Dès la plantation effectuée paillez chaque sujet afin de conserver de la fraîcheur surtout pour les jeunes plants. Des tuteurs seront nécessaires pour les espèces de grandes tailles. Supprimez les fleurs fanées au fur et à mesure pour le coté esthétique. La centaurée ne se taille pas.

PARASITES * MALADIES La centaurée sera très sensible à l’oïdium qui pourrait faire son apparition dès le mois de juillet. Afin de prévenir tout risque je vous conseille de choisir un emplacement plutôt sec, surtout bien drainé et impérativement ensoleillé. Si toutefois certains sujets subissent une grosse attaque lors d’une saison estivale pluvieuse rabattez-les et brûlez les parties atteintes. En principe la centaurée devrait vous donner une autre floraison. Si ce n’est pas suffisant supprimez les parties malades et brûlez-les également. Et pour terminer effectuez une pulvérisation de purin de prèle.

MULTIPLICATION Tous les 3 ans environ vous devrez diviser les plus grosses touffes. Les éclats obtenus devront être plantés immédiatement.

ASSOCIATIONS La centaurée s’associe très bien avec le cosmos, le coquelicot, la cirse et la scabieuse.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo    Jardiner Malin

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.


2 commentaires

Ce n'est que par l'échange et le partage que nous pourrons avancer pour faire changer les choses. Apportez votre pierre en laissant une trace de votre passage. Merci !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :