Accueil » Jardin d'ornement » Le bougainvillier

Le bougainvillier

PRÉSENTATION Vous voulez une merveille dans votre jardin ou devant chez vous en bac ou en pot ? Alors plantez un bougainvillier. Il s’agit d’un arbuste qui est beaucoup cultivé en pleine terre dans les régions méridionales. Si vous habitez dans une région froide vous pourrez le cultiver en bac ou en pot. En effet dès que les températures atteignent 5° je vous conseille de le rentrer dans une pièce pas trop surchauffée bien ajourée comme par exemple une véranda avec une température comprise entre 12 et 18°.

Il existe une variété « Bougainvillea glabra qui est un peu plus résistante jusqu’à une température de -4°.  Son entretien est modéré. Son besoin en eau est faible sauf dans le cas d’une plantation en bac ou en pot et en cas de grosses chaleurs. Dans ce cas il faudra que vous l’arrosiez un peu plus. IMPORTANT Afin d’être certain que votre bougainvillier fleurira, achetez-le s’il est déjà en fleurs. Il vous offrira une très belle palette de coloris qui iront du rouge, au pourpre, au rose, au blanc, au violet, en passant par le jaune et l’orangé. Il fait partie de la famille des Nyctaginaceae qui compte une quinzaine d’espèces. Dans les régions douces et suivant l’espèce il pourra atteindre une hauteur de 3 mètres pour les plus petits sujets et jusqu’à 8 mètres pour les plus grands. Sa floraison s’étalera du début de la saison printanière au début de la saison automnale.

PLANTATION Pour sa culture en pleine terre (uniquement dans les régions méridionales) le bougainvillier pourra être planté à la fin de la saison printanière à l’abri d’un mur par exemple exposé au sud. Sil est en conteneur il pourra être planté toute l’année hors période de gel et de très grosses chaleurs. Vous devrez lui installer un support afin qu’il puisse grimper dans de bonnes conditions. En règle générale le bougainvillier n’est pas super exigeant sur la nature du sol. Mais si vous avez la possibilité réservez-lui un emplacement dont le sol sera plutôt frais, bien drainé et riche en humus. Pour sa plantation je vous invite à consulter cet article  » Comment planter un arbre ou un arbuste ? «  Si vous avez une terre un peu lourde ajoutez à la terre extraite au moins 30% de sable. Déposez au fond du trou un peu de ce mélange sur 10 centimètres d’épaisseur. Installez votre bougainvillier au centre et rebouchez tout autour en tassant un peu avec vos pieds ou bien avec vos mains. Arrosez copieusement pour éliminer les éventuelles poches d’air qui pourraient ralentir son bon enracinement. Et pour finir installez-lui un paillage épais sur une dizaine de centimètres d’épaisseur. CONSEIL Si vous vous apercevez lors de température supérieur à 30° un flétrissement des feuilles et des jeunes pousses même si le sol est humide sous le paillage, pas de panique. Dès le soir tout rentrera dans l’ordre avec la diminution de la température. Surtout n’arrosez pas. En ce qui concerne la culture en pots ou en bacs, votre contenant devra être profond et large. Utilisez un mélange de terreau riche (50%) avec de la terre de jardin (50%) de préférence argileuse afin de mieux retenir l’eau. Étalez une couche de billes d’argile au fond de vos contenants pour améliorer le drainage. Installez-lui un bon tuteur. Le bougainvillier cultivé en potée devra être placé impérativement au soleil non brûlant. Quatre heures d’ensoleillement minimum par jour lui sera nécessaire à son bon développement.

ENTRETIEN Pour les sujets cultivés en pleine terre vous devrez attacher les nouveaux rameaux au support au fur et à mesure de leur développement surtout s’il y a du vent car le bougainvillier est très fragile. Vous devrez l’arroser régulièrement la première année pour faciliter son très bon enracinement. Par la suite les apports d’eau ne seront pas nécessaires sauf en cas de très grosses chaleurs pendant la saison estivale. Il faut savoir que le bougainvillier supporte un peu la sécheresse. Il faut l’obliger à aller chercher la fraîcheur en profondeur. Pour ce qui est des cultures en potées vous devrez effectuer des arrosages réguliers. Lors des apports d’eau il sera nécessaire de laisser se dessécher la surface du substrat sous peine de voir diminuer sa floraison. Évitez de laisser stagner de l’eau si vous utiliser des soucoupes. Videz-les à chaque fois. Pendant la saison printanière et celle estivale lors de sa floraison faites des apports d’engrais organique du style bactériosol.  Rentrez vos potées dans le courant du mois d’octobre voire novembre si vous avez la chance d’avoir une très belle arrière-saison. Vous les ressortirez à la saison printanière dès que les gelées ne seront plus à craindre. Pendant son repos hivernal une température comprise entre 5 et 15° sera nécessaire pour sa prochaine floraison l’année suivante. Les feuilles tomberont au fur et à mesure. Le rempotage du bougainvillier devra s’effectuer en avril voire en mai lorsqu’il commence à redémarrer. Pour cela choisissez un contenant légèrement plus grand (3 à 5 centimètres de plus que l’ancien). Ensuite installez votre bougainvillier rempoté à mi-ombre pendant 10 à 15 jours afin de permettre au système racinaire de se remettre et limiter le stress de la plante. TRÈS IMPORTANT Sachez qu’un rempotage régulier du bougainvillier favorisera son bon développement. En cas de mauvais entretien certains signes pourront vous alerter. Tout d’abord si votre plante végète rempotez-la en renouvelant la couche de drainage. S’il fleurit pas ou mal il s’agira d’un excès d’eau, d’aération ou encore d’un manque de lumière. Si votre bougainvillier est un peu ancien sachez que ce dernier ne pourra fleurir qu’en extérieur. Si le feuillage tombe pendant la saison estivale cela est dû certainement à une mauvaise aération ou un manque de lumière et parfois les deux. A noter que cette chute est tout à fait normale pendant la saison hivernale. Si le feuillage et les fleurs ont tendance à sécher c’est que votre bougainvillier a soif ou bien il a trop chaud. Vous devrez effectuer un bassinage et arroser un peu plus souvent. Par contre si le feuillage jaunit il s’agit d’un excès d’eau. Diminuez donc les arrosages et si cela ne suffit pas rempotez votre plante afin de renouveler la couche de drainage. Et pour finir si le nouveau feuillage qui se développe a les feuilles trop petites faites un apport d’engrais organique comme déjà indiqué ci-dessus. Vous devrez tailler votre bougainvillier planté en pleine terre à la saison printanière. Pour cela vous devrez supprimer les rameaux qui se croisent ou qui s’écartent de la forme que vous aurez décidé de lui donner. Si vous souhaitez limiter sa croissance il vous suffira de rabattre les jeunes pousses. Pour le bougainvillier cultivé en potée la taille devra s’effectuer juste après la floraison afin que vous puissiez mieux distinguer le bois de l’année précédente de celui de l’année écoulée. La taille devra attendre que votre arbuste soit âgé de 2 ou 3 ans. La taille devra s’effectuer chaque année. Pour cela ramenez à 6 ou 7 centimètres environ le bois de l’année vers la forme buissonnante de départ. Rabattez également les rameaux qui s’éloigneraient trop de la forme tuteurée. Taillez les autres rameaux au dessus d’un œil ou d’une feuille. Supprimez tout le bois mort et surtout évitez de supprimer trop de rameaux de l’année précédente car ce sont eux qui porteront la floraison de la saison suivante.

PARASITES * MALADIES Le bougainvillier cultivé en pleine terre est peu sensible aux parasites et aux maladies. Par contre s’il est en intérieur il pourra souffrir du manque d’humidité de l’air ambiant. Cela risque de faciliter les attaques de l’araignée rouge, des pucerons et des cochenilles. A l’aide d’un pulvérisateur brumisez le dessous et le dessus du feuillage. Il pourrait être également victime du mildiou ce qui pourra vous donner l’indication que la pièce manque d’aération afin que l’eau des vaporisations puisse s’évaporer correctement. Les feuilles atteintes devront être supprimées. Changez-le d’emplacement. Le bougainvillier ne devra pas être installé au soleil derrière une baie vitrée ou bien une fenêtre.

MULTIPLICATION Le bougainvillier pourra se multiplier assez facilement par marcottage soit à la saison printanière ou bien encore à la saison estivale.

ASSOCIATIONS Vous pourrez associer le bougainvillier avec le pélargonium, l’agapanthe, le plumbago et le laurier-rose.

Et pour terminer je vous propose ces deux vidéos

SOURCE  Au Jardin

SOURCE    TRUFFAUT

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.


6 commentaires

  1. sevylivres dit :

    Je crois que c’est un article pour moi, ça ! Pas facile de lui trouver une place pour l’hiver. Mes pièces ne sont pas très claires et si je ne peux pas le mettre derrière une fenêtre… Bon je vais faire des tests.

    Aimé par 1 personne

  2. Cornelia dit :

    Personnellement je trouve que c’est un arbuste qui n’a sa place que dans la région où elle pousse (méridionale). Sa floraison n’est pas la même en pot et le rentrer en hiver ne lui plaît pas forcément. Mais merci pour cet article très intéressant!!

    Aimé par 1 personne

Ce n'est que par l'échange et le partage que nous pourrons avancer pour faire changer les choses. Apportez votre pierre en laissant une trace de votre passage. Merci !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :