L’ageratum

PRÉSENTATION L’ageratum se cultivera en vivace si vous habitez une région douce et en annuelle dans les autres régions. Cette plante vous permettra d’avoir une floraison abondante pendant quasiment toute la saison estivale. En règle générale elle fleurira du mois de juin jusqu’à la fin de la saison automnale voire pour certaines espèces jusqu’aux premières gelées. Vous serez émerveillés par ses tons qui iront du rouge au rose en passant par le bleu et le violet. On l’appelle également Agérate ou encore Célestine.

Il fait partie de la famille des Astéracées. Il sera très facile à cultiver et à entretenir. Son besoin en eau sera moyen. Sa hauteur pourra atteindre une quinzaine de centimètres pour les plus petits sujets et 60 centimètres environ pour les plus grands. Il s’agit d’une plante qui attirera toutes sortes de butineurs. L’ageratum sera très peu rustique puisqu’il pourra à peine supporter des températures hivernales pouvant atteindre -5°.

SEMIS * PLANTATION Le semis devra s’effectuer sous abris à partir du mois de février au chaud à une température comprise entre 16 et 20°. Quand les plantules atteindront une taille assez robuste vous devrez les repiquer en godets. La plantation en pleine terre devra s’effectuer en mai/juin hors période de gel. L’ageratum apprécie les emplacements ensoleillés ce qui l’aidera à fleurir toute la saison. Le sol devra être riche et frais durant toute la saison de son développement mais impérativement bien drainé et également pas gorgé d’eau. Pour sa plantation je vous invite à consulter cet article  » Comment planter les plantes d’extérieur ? «   Vous pourrez le cultiver en bordure et en massif. Espacez chaque sujet de 25 à 35 centimètres. Sa culture sera possible également en pot, en bac ou en jardinière. Mais dans ce cas un espace d’une quinzaine de centimètres entre chaque sujet suffira. Pour ce genre de culture vous devrez effectuer un mélange de terre de jardin et de terreau enrichi en matière organique à part égale de telle manière que ce substrat ne se dessèche pas trop vite. Pensez à étaler une couche de billes d’argile au fond de vos contenants afin de favoriser un bon drainage.

ENTRETIEN Les arrosages des potées devront s’effectuer régulièrement surtout pendant les grosses chaleurs de la saison estivale afin que le substrat ne se dessèche pas trop. Eviter de mettre des coupelles sous vos contenants afin d’éviter un excès d’humidité. En pleine terre l’arrosage devra également être régulier mais à une fréquence moindre si vous avez un sol de qualité. Pour vos potées vous devrez effectuer un apport de compost bien décomposé dans le courant du mois de juillet. Quant aux plantations en pleine terre il ne sera pas utile d’effectuer un quelconque apport nutritif si  votre sol est assez riche. Si ce n’est pas le cas effectuez un apport de compost bien décomposé à la saison automnale. Vous devrez désherber vos jeunes plants d’ageratum afin d’éviter la concurrence avec d’autres plantes qui se seraient développées spontanément. Supprimez les fleurs fanées au fur et à mesure. Si vous habitez une région froide en toute fin de saison vous devrez rentrer vos potées. Vous pourrez les conserver dans un local  hors gel et bien ajouré pour les ressortir à la saison printanière dès que les gelées ne seront plus à craindre.

PARASITES * MALADIES L’ageratum pourra être attaqué par l’araignée rouge et les pucerons si votre sol est trop sec. Nos amies les limaces pourront s’attaquer aux jeunes pousses.

MULTIPLICATION La multiplication de l’ageratum pourra s’effectuer par division à la saison automnale juste après la fin de la floraison et avant l’arrivée des premières gelées. Pour cela arrachez les plants qui ont été cultivés en pleine terre et partagez les touffes en plusieurs morceaux de telle manière que chaque division possède un peu de racines. Ensuite rabattez aux 2/3 les divisions obtenues et plantez-les dans des godets que vous stockerez dans un local hors gel et bien ajouré. Maintenez le substrat de vos godets légèrement humide. A la saison printanière dès que les gelées ne seront plus à craindre vous pourrez les planter en pleine terre. La multiplication de l’ageratum pourra se faire également par semis comme expliqué ci-dessus.

ASSOCIATIONS  Vous pourrez associer l’ageratum avec la verveine des jardins, l’œillet d’Inde, l’alysse corbeille d’or, le soucis, la capucine, le rudbeckia, le népéta ou encore l’armoise.

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

8 réflexions au sujet de “L’ageratum”

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :