Accueil » Jardin d'ornement » Le rhododendron

Le rhododendron

PRÉSENTATION Le rhododendron est un arbuste facile à cultiver et à entretenir. Son besoin en eau sera moyen. Sa floraison éclatante qui s’étalera du mois de mars au mois de juillet vous offrira de magnifiques massifs ou bien des haies splendides avec un très beau feuillage toute l’année. Ses nombreux tons iront du blanc au rose en passant par l’orangé, le rouge, le bleu, le violet et parfois même le panaché. Il fait partie de la famille des Ericacées qui comprend plus de 900 espèces.

Fut une époque on l’appelait rosage. Sa hauteur ira d’une cinquantaine de centimètres pour les plus petits sujets et 5 mètres environ pour les plus grands. Il est très rustique et peut supporter des températures pouvant atteindre jusqu’à – 20°. TRÈS IMPORTANT Le feuillage du rhododendron est très toxique. Alors je vous conseille d’éloigner les enfants de cette plante.

PLANTATION Le rhododendron pourra se planter soit en haie, en massif ou bien encore en isolé. La culture en bac ou en pot sera également possible. Les variétés naines seront plutôt plantées en rocaille ou en bac. Pour sa culture en pleine terre choisissez-lui un emplacement à mi-ombre à l’abri du vent et surtout du soleil direct. Évitez impérativement les sols calcaires (Exception pour le rhododendron hirsutum) et inondables ainsi que les emplacements à ombre trop importante. Pour sa plantation je vous invite à consulter cet article  » Comment planter un arbre ou un arbuste ? «   La période idéale pour planter le rhododendron sera la saison printanière hors période de gel. Dans les régions chaudes il est préférable d’effectuer sa plantation au début de la saison automnale afin que son système racinaire puisse bien s’installer. Dans le trou de plantation versez 2/3 de terre de bruyère et 1/3 de la terre extraite. Évitez impérativement la saison estivale pour effectuer sa plantation. Pour sa culture en pot ou en bac vous devrez mélanger 50% de terre de bruyère, 30% de terreau et 20% de compost bien décomposé. Ne l’arrosez pas avec de l’eau calcaire mais plutôt avec de l’eau de pluie. Pendant la saison estivale arrosez-le 2 ou 3 fois par mois et pas d’avantage. Tous les cinq ans environ vous devrez changer le substrat de  vos potées en les dépotant. Pour sa plantation en bac privilégiez les variétés naines.

ENTRETIEN Comme déjà indiqué ci-dessus n’arrosez jamais avec de l’eau de ville mais plutôt avec de l’eau de pluie. Arrosez de la même façon vos potées mais un peu plus souvent et de façon modérée. Effectuez à la saison printanière des apports de compost bien décomposé ou tout autre amendement organique du style Bactériosol. Si votre sol n’est pas trop acide incorporez-y à nouveau de la terre de bruyère tous les 4 ou 5 ans. Cette même opération devra aussi s’effectuer pour vos potées en changeant la terre de bruyère également tous les 4 ou 5 ans. Le rhododendron n’a pas besoin d’être taillé. Vous vous contenterez de supprimer les fleurs fanées. Supprimez également les bois morts et éventuellement les rameaux qui pourraient nuire à l’esthétique de la plante en prenant soin d’effectuer cette taille sous un œil afin de favoriser la ramification. Vous devrez effectuer cette opération à la fin de la saison estivale. N’hésitez pas à pailler chaque sujet ce qui permettra de garder un peu d’humidité qui sera nécessaire à son bon développement. En même temps cela permettra également de limiter le développement des plantes qui pourraient pousser spontanément.

PARASITES * MALADIES En principe le rhododendron est assez résistant aux parasites et aux maladies. Toutefois certains champignons pourront contaminer cet arbuste essentiellement le phytophthora cinnamomii qui est le plus dangereux. Il le fera dépérir. Vous devrez supprimer les parties atteintes que vous brûlerez. Une pulvérisation de purin de prèle sera nécessaire. Si vous constatez que les bourgeons et le feuillage ont tendance à brunir cela devrait provenir des conditions de culture (excès d’eau et sol mal drainé). Si par contre le feuillage jaunit et se décolore il devrait s’agir d’une eau ou d’un sol trop calcaire. C’est pourquoi comme déjà indiqué ci-dessus je vous conseille d’arroser exclusivement avec de l’eau de pluie. Cela pourrait être dû également à un champignon appelé pestalozzia (Cas plus grave). Les feuilles chuteront anormalement. Dans ce cas effectuez une pulvérisation de décoction de prèle. Le rhododendron pourra parfois être atteint par l’oïdium, l’otiorhynque et attaqué par le tigre et l’araignée rouge.

MULTIPLICATION La multiplication du rhododendron pourra s’effectuer uniquement par semis en récupérant les graines à la fin de la saison estivale.

ASSOCIATIONS Vous pourrez associer le rhododendron avec le lilas, le kalmia, le skimmia du Japon, l’andromède, le daphné, le camélia, la gaulthérie, l’amélanchier, le magnolia, la fougère, le dryopteris, l’azalée, l’hosta, le tricyrtis et le rodgersia. Le grémil pourra être cultivé également au pied du rhododendron.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo  Pepinière Villeneuve

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.


13 commentaires

Ce n'est que par l'échange et le partage que nous pourrons avancer pour faire changer les choses. Apportez votre pierre en laissant une trace de votre passage. Merci !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :