L’hibiscus

PRÉSENTATION L’hibiscus est un très joli arbuste vivace et parfois annuel qui vous surprendra tellement sa floraison est si spectaculaire pendant toute la saison estivale voire jusqu’au début de la saison automnale. Il fait partie de la famille des Malvacées qui comprend 200 espèces environ. Vous aurez le choix entre l’hibiscus d’intérieur que l’on appelle également Rose de Chine ou Ketmie et celui d’extérieur que l’on appelle aussi Althéa.

L’espèce Rose de Chine n’est pas du tout rustique car pour bien se développer il lui faudra une température de 10° minimum. En intérieur il pourra atteindre en moyenne 40/50 centimètres voire parfois jusqu’à un mètre s’il se plait à l’emplacement que vous lui aurez choisi. En ce qui concerne l’hibiscus d’extérieur ou Althéa il sera assez rustique puisqu’il pourra supporter des températures hivernale pouvant atteindre -15/-20°. La hauteur de ce dernier pourra atteindre jusqu’à 3 mètres environ. Le nombre de coloris existant est très important. Cela pourra aller du bleu, au pourpre, au jaune, en passant par le rose et le rouge et même le blanc. Son entretien sera modéré et son besoin en eau sera moyen (Vous devrez vaporiser le feuillage pour les variétés d’intérieur).

PLANTATION Vous pourrez planter les hibiscus vivaces ou Althéa en pleine terre en leur choisissant un emplacement bien ensoleillé. Le sol devra être non calcaire, bien drainé et riche en humus. Il pourra être planté en arrière plant d’un massif où il aura un très bel effet ou bien également en isolé ou encore en bordure d’allée ou en haie. Installez-lui un bon paillage épais si vous habitez une région dont les hivers peuvent descendre en dessous de -12° car certaines espèces seront moins rustiques que d’autres. Renseignez-vous auprès de votre jardinerie habituelle si vous habitez une région très froide afin d’obtenir l’espèce la mieux adaptée à votre climat.  Le paillage que vous lui étalerez protégera son système racinaire surtout les premières années de sa plantation. Plantez-le de préférence à la saison printanière en faisant un bon apport de compost bien décomposé ou de terreau. Pour sa plantation je vous invite à consulter cet article  » Comment planter un arbre ou un arbuste ? «  En ce qui concerne les variétés frileuses (Rose de Chine) elles seront à cultiver impérativement à l’intérieur. Pour ce genre de plantation choisissez plutôt un pot en terre cuite qui permettra à son système racinaire de pouvoir beaucoup mieux respirer. Adaptez ce dernier en fonction de sa taille adulte car il faut savoir que certains pourront atteindre un mètre environ comme déjà indiqué ci-dessus. Veillez à ce que votre pot soit bien percé au fond. Le substrat sera composé de terreau, d’écorces de pin et de tourbe. TRÈS IMPORTANT Au fond de votre contenant versez une bonne couche de billes d’argile ou de graviers afin d’obtenir le meilleur drainage possible. Vous pourrez laisser vos pots à l’extérieur à la bonne saison. Dès que les températures descendront aux alentours de 10° degrés il vaudra mieux les rentrer en véranda, en serre ou dans une pièce hors gel et lumineuse. Ensuite pour la plantation des hibiscus annuels vous pourrez les planter en pleine terre de la même façon que les vivaces dés le mois de mai. L’emplacement devra être également ensoleillé voire à mi-ombre. 

ENTRETIEN En ce qui concerne l’hibiscus vivace il faudra que vous lui apportiez à la saison printanière des éléments nutritifs comme par exemple du compost bien décomposé. Pendant la saison estivale comme déjà indiqué  ci-dessus le paillage sera très utile afin de garder de l’humidité. Mais en période de très grosses chaleurs vous devrez effectuer des arrosages réguliers. Un tuteur sera parfois nécessaire afin de maintenir certaines tiges herbacées. A la saison automnale vous devrez le rabattre étant donné qu’à cette période l’arbuste aura tendance à se dessécher. Recouvrez-le de feuilles mortes sur une épaisseur d’une dizaine de centimètres minimum afin qu’il passe la saison hivernale dans de bonnes conditions. Pour ce qui est de l’hibiscus annuel vous devrez juste effectuer des arrosages réguliers pendant les grosses chaleurs de la saison estivale. Et pour terminer l’hibiscus d’intérieur (Rose de Chine) doit avoir une attention très particulière sur son arrosage. Il faudra éviter impérativement les excès de ce coté là. Ne disposez jamais de coupelles sous vos potées. Les besoins en eau seront plus importants en période estivale alors que pendant la saison hivernale les arrosages devront être modérés. Comme déjà indiqué ci-dessus vous devrez vaporiser son feuillage surtout s’il est installé dans une pièce avec une atmosphère sèche que vous devrez aérer après la vaporisation. Pensant sa période de floraison vous devrez le fertiliser avec un engrais organique naturel comme par exemple Bactériosol. Si votre eau est trop calcaire préférez les arrosages avec de l’eau de pluie. Vous devrez rentrer vos bacs ou vos potées dès que les températures descendront aux alentours de 10°. Installez-les dans une pièce hors gel, pas très chauffée mais surtout lumineuse. Vous devrez tailler l’hibiscus d’intérieur à la sortie de la saison hivernale afin de reformer la plante et décider de la hauteur que vous voulez lui donner. Il supportera une taille sévère ce qui provoquera de nouvelles jeunes pousses qui pourront fleurir peu de temps après. Vous ne taillerez pas les autres espèces car les vivaces seront rabattues comme déjà précisé et les annuelles mourront.

PARASITES * MALADIES L’hibiscus d’intérieur sera le plus sensible aux parasites et aux maladies. Il pourra être envahi par les pucerons, la cochenille ainsi que par l’araignée rouge. Il pourra être victime de maladies physiologiques qui seront dues à une atmosphère trop sèche, à une éventuelle exposition trop directe au soleil ou bien encore à un excès d’eau. Cela pourrait provoquer la chute des boutons floraux ainsi que la chute du feuillage.

MULTIPLICATION La multiplication de l’hibiscus pourra être effectuée par bouturage. Tout d’abord vous aurez la possibilité d’effectuer des boutures herbacées du mois de mai au mois de juillet sur des jeunes pouces. Pour cela cette opération devra se dérouler à l’étouffée. Après vous pourrez vous orienter sur des boutures semi-ligneuses au mois d’août ou bien encore au mois de septembre. Pour cela vous devrez prélever des boutures avec du bois que vous planterez individuellement dans des godets. L’arrosage devra être surveillé très scrupuleusement. La multiplication de l’hibiscus pourra se faire également à la saison printanière par semis uniquement sur les espèces annuelles et vivaces. Ce dernier devra s’effectuer sous abri. Certaines variétés se ressèmeront toutes seules. Dans ce cas vous n’aurez qu’à récupérer à la saison printanière les jeunes pousses à l’aide de votre transplantoir afin de les extraire avec une petite motte pour les planter ailleurs.

ASSOCIATIONS Vous pourrez associer l’hibiscus avec le magnolia, la rose trémière, le céanothe, le callistemon, le buddleia, l’abélia, le gaura, l’aster, le phlox, et le sedum.

 Et pour terminer je vous propose ces deux vidéos  TRUFFAUT

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

7 réflexions au sujet de “L’hibiscus”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :