Accueil » Jardin d'ornement » Le phormium

Le phormium

PRÉSENTATION Le phormium est une plante vivace persistante originaire de Nouvelle-Zélande. Elle sera excellente pour orner votre terrasse et votre jardin d’ornement. On l’appelle également lin de Nouvelle-Zélande. Sa culture  sera facile ainsi que son entretien. Son besoin en eau sera moyen. Suivant l’espèce il fera partie de plusieurs familles comme par exemple les Xanthorrhoéacées, les Hémérocallidacées ou bien encore les Phormiacées.

En fait cette plante compte deux espèces. Le phormium sera moyennement rustique puisqu’il pourra supporter des températures hivernale qui atteindront -10° au maximum. Il pourra y avoir des dommages sur le feuillage à partir de -8°. Le phormium vous surprendra par sa spectaculaire floraison qui s’étalera du mois de juillet au mois d’août. Ses fleurs iront du rouge, au jaune en passant par l’orangé. Sa hauteur ira d’une trentaine de centimètres pour les plus petits sujets et 2 à 3 mètres parfois plus pour les plus grands.

PLANTATION Le phormium affectionne particulièrement les jardins de graviers car ces derniers permettent de garder un peu d’humidité au sol. Renseignez-vous auprès de votre jardinerie habituelle afin de vous procurer l’espèce adéquate pour votre région et la nature de votre sol. Dans tous les cas il lui faudra un emplacement dont le sol devra être riche et surtout bien drainé. Pour sa plantation je vous invite à consulter cet article  » Comment planter les plantes d’extérieur ? «  Choisissez-lui un emplacement ensoleillé voire à mi-ombre. Le phormium apprécie plutôt les régions douces. Cependant si vous habitez une région très froide préférez sa culture en bac ou bien en pot que vous rentrerez pour la saison hivernale dans une pièce non chauffée mais hors gel. Choisissez-lui un pot assez grand afin qu’il puisse se développer dans de bonnes conditions. Le phormium vous donnera autant de satisfaction que s’il est cultivé en pleine terre. Sa plantation devra être effectuée de préférence à la saison printanière ou à défaut à la fin de la saison estivale. En pleine terre il pourra être cultivé soit en isolé, en massif, en bordure ou bien encore en rocaille. En ce qui concerne vos cultures en potée vous devrez effectuer un mélange de terreau pour plantation à 50%, de terre de jardin à 30% et de sable à 20%.

ENTRETIEN Si vous habitez une région très froide rentrez vos potées avant l’arrivée des grands froids dans une pièce assez lumineuse non chauffée mais hors gel comme déjà indiqué ci-dessus.  Vous devrez penser à les arroser pendant la saison hivernale sans excès. Faites-le lorsque le substrat se desséchera sur plusieurs centimètres en profondeur. Le rempotage du phormium s’effectuera tous les deux ans. En début de végétation épandez au pied un engrais organique naturel comme par exemple le batériosol. Quelques granules suffiront. La plante puisera les nutriments dont elle aura besoin. Paillez les cultures en pleine terre avec du gravier afin de garder un peu d’humidité.

PARASITES * MALADIES Le phormium sera en principe très résistant aux parasites et aux maladies. Toutefois les jeunes sujets pourront être attaqués par la cochenille farineuse ce qui décolorera le feuillage et ralentira son développement. En cas d’attaque vous devrez effectuer une pulvérisation d’un mélange d’1/4 de litre d’eau tiède, d’une cuillère à soupe d’alcool à 90° et d’une cuillère à café de savon noir ou bien encore une pulvérisation d’huile de colza pourra être également envisagée. Ce traitement devra être renouvelé 2 ou 3 fois tous les 15 jours.

MULTIPLICATION Le phormium pourra se multiplier par division à la saison printanière dès que les risques de gelées ne seront plus à craindre. Pour cela à l’aide de votre bêche plate divisez les rosettes qui n’auront pas fleuri. Plantez-les immédiatement soit en pleine terre ou bien en potée.

ASSOCIATIONS Le phormium pourra être associé avec la lavande, le canna, le dahlia (Tous les deux de grande taille), le crocosmia, le pétunia, la verveine et le delosperma.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo  newsjardintv

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.


5 commentaires

  1. Annawenn dit :

    Aurait on des températures si basses ? Je crois que je vais choisir des plantes qui résistent aux fortes chaleurs 😋

    Aimé par 1 personne

Ce n'est que par l'échange et le partage que nous pourrons avancer pour faire changer les choses. Apportez votre pierre en laissant une trace de votre passage. Merci !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :