La clématite

PRÉSENTATION La clématite est une très belle plante grimpante vivace qui vous donnera suivant l’espèce une floraison abondante de grandes ou de petites fleurs en cloches ou encore étoilées avec des couleurs très variées qui iront du blanc au jaune, au rose en passant par le violet et le bleu.  Certaines variétés pourront fleurir soit à la saison printanière pendant que d’autres fleuriront à la saison estivale.

Cette dernière suivant l’espèce cultivée s’étalera du mois de février au mois de novembre. A noter également que le feuillage pourra être soit persistant, semi-persistant ou bien encore caduque. Elle ornera très bien vos murs, votre pergola,  votre terrasse, votre balcon ou bien encore un arbre fruitier ou non si vous souhaitez créer un jardin-forêt. Sa culture sera très facile ainsi que son entretien. Son besoin en eau sera moyen. Suivant l’espèce, la clématite sera très rustique puisqu’elle pourra supporter des températures hivernales pouvant atteindre -15/-20°. Renseignez-vous auprès de votre jardinerie habituelle afin de vous procurer l’espèce adéquate pour votre région. Suivant l’espèce elle pourra atteindre une hauteur d’1m50 pour les plus petits sujets et jusqu’à 10 mètres pour les plus grands. Elle fait partie de la famille des Renonculacées qui comprend 200 espèces environ. A noter que la clématite Montana (Clématite des montagnes) est très toxique.

PLANTATION La clématite doit avoir sa tête au soleil et son pied à l’ombre. Pour cela choisissez un emplacement ensoleillé et pour maintenir son pied à l’ombre paillez-la et plantez d’autres végétaux à coté comme la sauge et la lavande par exemple qui lui feront de l’ombre à son pied. Son exposition idéale est soit au sud ou bien à l’ouest. Pour que la clématite puisse s’accrocher il faudra lui installer un bon treillage. Elle s’accroche très bien sur les branches des rosiers. Certaines variétés sont adaptées à la culture en bac ou bien encore en pot devront être palissées. Renseignez vous auprès de votre jardinerie habituelle. La plantation devra s’effectuer de préférence à la saison automnale ou bien à la saison printanière hors période de gel. La clématite aime les sols bien drainés, frais de préférence et argilo-siliceux. Elle n’aime pas les sols calcaires. Pour sa plantation je vous invite à consulter cet article  » Comment planter les plantes d’extérieur ? «  Creusez un trou 3 fois environ le volume de sa motte. Faites un mélange de tourbe, de terreau ou de terre de bruyère que vous mélangerez à la terre extraite. Vous pourrez y incorporer un peu de compost bien décomposé. Déposez au fond du trou un lit de gravier ou de billes d’argile ce qui permettra un bon drainage et évitera que l’eau d’arrosage ou de pluie stagne. Ensuite posez la motte en biais dirigée vers son support. Les tiges devront être enterrées au moins sur 15 centimètres pour favoriser et renforcer la touffe. Rebouchez le trou avec le substrat que vous aurez préparé. Tassez un peu avec vos mains. Attachez les tiges sur leur support. Arrosez sans trop d’excès. 

ENTRETIEN La clématite ne demande pas un entretien particulier. Il suffira juste que vous surveilliez son paillage constitué de feuilles, d’aiguilles ou d’écorces de pin. De temps en temps arrosez un tout petit peu essentiellement en cas de grosses chaleurs pendant la saison estivale car l’excès d’eau sera très néfaste pour la clématite qui risque de dépérir. Respectez suffisamment d’aération à la plante. Vous devrez lui apporter à la saison printanière avant le redémarrage de la végétation un engrais organique naturel comme par exemple bactériosol ou bien encore du compost bien décomposé ce qui vous permettra d’obtenir une belle floraison abondante. D’autre part les éléments nutritifs favorisant le développement du feuillage seront impérativement à éviter. La taille de la clématite sera une opération nécessaire pour le bon développement de sa floraison. Suivant l’espèce elle ne se pratiquera pas à la même période et sera plus ou moins sévère suivant la variété concernée. Pour ce qui est de la clématite à floraison printanière vous devrez effectuer un nettoyage juste après la floraison en supprimant les tiges qui ont fini de fleurir, celles qui sont un peu chétives et celles qui sont abîmées. Vous devrez également éclaircir la plante un peu trop touffue en rabattant, au tiers environ de leur longueur, les tiges vigoureuses. En ce qui concerne les espèces qui fleurissent en été et celles qui sont herbacées, une taille sévère devra être effectuée à la fin de la saison hivernale en rabattant la touffe à une trentaine de centimètres du sol. Et pour ce qui est des espèces hybrides (Grandes fleurs remontantes) une taille sévère sera nécessaire. Pour cela vous devrez rabattre les tiges aux 2/3 de leurs longueurs tout juste après la floraison afin de favoriser une éventuelle remontée florale.

PARASITES * MALADIES La clématite est très sensible à une espèce de champignon que l’on appelle Ascochyta clematidina qui aura pour effet de bloquer la circulation de la sève ce qui provoquera très rapidement la mort de la clématite par le dessèchement de son feuillage. Afin de prévenir cette maladie vous devrez cultiver cette dernière dans de bonnes conditions en évitant le trop d’humidité et le soleil trop brûlant. Évitez également les emplacements trop ventés qui pourraient blesser la clématite et favoriseraient l’intrusion de cette maladie. Ne serrez pas trop les liens quand vous l’attacherez à votre support afin de ne pas blesser les tiges. Si vous constatez une attaque supprimez les tiges atteintes bien en dessous de la nécrose et brûlez-les. Vous devrez également retirer la terre autour du pied pour la remplacer par du terreau et surtout n’arrosez pas. Jetez impérativement cette terre contaminée et surtout ne l’entreposez pas dans votre jardin. Les pucerons raffolent de la clématite. Alors surveillez vos cultures de ce coté là.

MULTIPLICATION Vous pourrez multiplier la clématite par bouturage au début de la saison estivale. Pour cela il vous faudra extraire des tiges d’une vingtaine de centimètres qui seront assez rigides et  qui devront posséder deux nœuds minimum. Supprimez les feuilles de la partie inférieure des boutures et taillez par moitié celles de la partie supérieure pour qu’elles aient moins à nourrir. Plantez vos boutures dans des godets remplis de terre de bruyère que vous aurez légèrement humidifiée et de sable. Recouvrez vos godets d’un plastique transparent et maintenez à une température de 25° environ. Évitez une exposition ensoleillée. Vous pourrez planter ces boutures à la saison printanière suivante.

ASSOCIATIONS La clématite pourra très bien s’associer avec le rosier liane, le chèvrefeuille grimpant, l’ipomée, la passiflore, la sauge ornementale, la lavande, le rosier grimpant, le chèvrefeuilles arbustif et l’amélanchier. La clématite pourra également s’associer avec la vigne, le  jasmin étoilé en s’enroulant dans leurs feuillages. Éventuellement ces associations pourront également garnir un mur végétal.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo    newsjardintv

Si cet article vous a plu n’hésitez pas  à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

 

17 réflexions au sujet de “La clématite”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :