L’immortelle vivace

PRÉSENTATION L’immortelle vivace est un très joli petit arbrisseau qui possède un parfum très puissant de curry qui peut être perceptible à 4 ou 5 mètres de distance voire plus. Elle sera facile à cultiver et à entretenir. Son besoin en eau sera faible.  Il s’agit d’une plante vivace qui sera moyennement rustique puisque suivant l’espèce elle pourra supporter des températures hivernales pouvant atteindre au maximum -8°/-12°.

On l’appelle également Immortelle des dunes, Immortelle d’Italie, Immortelle orientale ou bien encore Immortelle laineuse. Sa floraison s’étalera en règle générale pendant  toute la saison estivale et vous émerveillera par ses fleurs aux différents tons de jaune. Sa hauteur ira d’une vingtaine de centimètres pour les plus petits sujets et 60 centimètres pour les plus grands. Elle fait partie de la famille des Astéracées comme sa cousine limmortelle bractée. Vous pourrez confectionner de très jolis bouquets secs.

PLANTATION  En pleine terre choisissez-lui un emplacement très ensoleillé et chaud sur un sol qui devra être bien drainé. Elle supportera la sécheresse et la plupart des sols même pauvres et calcaires. Attention il s’agit d’une plante qui craint l’humidité hivernale et les sols trop acides. Pour sa plantation je vous invite à consulter cet article  » Comment planter un arbre ou un arbuste ? «  Sa plantation devra s’effectuer à la saison printanière  après que le sol se soit un peu réchauffé. Si vous habitez une région douce effectuez-la au mois de mars ou au mois d’avril hors période de gel. Si vous habitez une région froide attendez le mois de mai. A noter que si vous habitez une région dont les saisons hivernales sont plutôt douces vous pourrez planter en pleine terre l’immortelle vivace au tout début de la saison automnale afin que son système racinaire puisse bien s’installer avant l’arrivée des grands froids. Vous pourrez utiliser l’immortelle vivace soit en rocaille, en massif, en bordure ou bien en couvre-sol en ce qui concerne les espèces de petites tailles. Espacez chaque sujet en tous sens d’une quarantaine de centimètres et disposez-les en quinconce. Vous pourrez la cultiver en bac ou bien en pot par exemple sur votre terrasse, votre balcon ou devant votre devant de porte. Je vous conseille d’utiliser plutôt des pots en terre cuite de 30 centimètres de diamètre environ rempli de terreau ordinaire. Les pots ou les bacs avec réserve d’eau sont à bannir. Préférez des coupelles que vous viderez après chaque arrosage.

ENTRETIEN L’immortelle comme déjà indiqué ci-dessus ne vous demandera que très peu de soin. Cependant s’il s’agit d’une jeune plantation en pleine terre, par temps très chaud arrosez-la de temps en temps afin que le jeune système racinaire ne se dessèche pas trop. La deuxième année de sa plantation en principe les arrosages devraient être inutiles. Pour une plantation en bac ou en pot les arrosages devront être un peu plus fréquents car avec le peu de substrat dont elle disposera le stress hydrique risque d’être plus important. Si vous ne souhaitez pas récupérer les graines en fin de floraison rabattez les hampes florales défleuries pour éviter que la plante ne s’épuise à produire ces dernières. A la saison printanière vous devrez raccourcir à 3 centimètres environ du vieux bois les tiges ayant fleuri afin de garder un port à la plante le plus compact possible.

PARASITES * MALADIES En principe l’immortelle vivace sera assez résistante aux parasites et aux maladies. Toutefois elle pourrait être attaquée par l’oïdium. D’autre part les pucerons pourraient l’envahir.

MULTIPLICATION L’immortelle vivace pourra se multiplier par bouturage soit à la saison printanière ou bien encore à la fin de la  saison estivale. Pour cela vous devrez prélever des tiges herbacées aux extrémités d’une dizaine de centimètres. Ces dernières ne devront pas être fleuries. Plantez ces boutures individuellement dans des godets remplis de terreau. Attendez les premiers bourgeons avant de les installer définitivement en pleine terre.

ASSOCIATIONS L’immortelle vivace pourra s’associer avec la sauge officinale, le ficoïde vivace, le romarin grimpant, la petite potentille, la lavande, la santoline et l’armoise.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo    TRUFFAUT

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

3 réflexions au sujet de “L’immortelle vivace”

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :