Le chèvrefeuille grimpant

PRÉSENTATION Le chèvrefeuille est un arbuste grimpant vivace. Sa culture sera très facile ainsi que sont entretien. Son besoin en eau sera moyen. Il fait partie de la famille des Caprifoliacées tout comme le chèvrefeuille arbustif qui comprend plus de 150 espèces. Sa hauteur ira de 2 mètres pour les plus petits sujets à 5 mètres et parfois beaucoup plus pour les plus grands. Il sera très rustique puisqu’il pourra supporter suivant l’espèce des températures hivernales pouvant atteindre -20°.

Renseignez-vous auprès de votre jardinerie habituelle afin de vous procurer l’espèce adéquate pour votre région. Selon l’espèce sa floraison s’étalera du mois de mai au mois d’octobre et vous fera apprécier son merveilleux parfum. Son nectar attirera les oiseaux et une grande quantité d’insectes comme par exemple les abeilles charpentières et divers bourdons. A noter que le chèvrefeuille a des propriétés médicinales comme par exemple soigner les problèmes de toux et de cystite. Attention les baies de cet arbuste sont toxiques.

PLANTATION Choisissez-lui un emplacement ensoleillé voire à mi-ombre sur un sol humifère et surtout bien drainé. Il s’adaptera facilement à d’autres types de sols et pourra se cultiver dans quasiment toutes les régions de France. Évitez si possible les sols trop calcaires. Le chèvrefeuille aura du mal à supporter le soleil brûlant. Pour sa plantation je vous invite à consulter cet article  » Comment planter un arbre ou un arbuste ? «  La période la plus propice pour le planter sera soit à la saison printanière hors période de gel ou bien à la saison automnale. Installez-lui un support très solide afin qu’il puisse grimper  facilement. Vous pourrez utiliser le chèvre feuille pour couvrir un mur, ou bien un grillage, certaines espèces en couvre-sol et vous pourrez même le cultiver sur votre terrasse en potée. Mais dans ce dernier cas procurez-vous un très grand contenant percé au fond. Plus il sera grand mieux ce sera. Ça vous évitera de le rempoter car ce n’est pas du tout facile de rempoter une plante grimpante. Si vous avez un grand contenant vous n’aurez qu’à changer le substrat en surface. Dans ce cas prévoyez également un bon support pour qu’il puisse bien s’accrocher. Étalez au fond de votre bac ou de votre pot une belle couche de billes d’argile ou de gravier pour le drainage et effectuez un mélange de terre de jardin, de terreau de plantation et de terre de bruyère.

ENTRETIEN Arrosez-le régulièrement si sa plantation date de moins de deux ans. S’il est plus âgé les apports d’eau devront s’effectuer essentiellement pendant les très grosses chaleurs de la saison estivale. La taille n’est pas obligatoire. Toutefois si vous souhaitez lui conserver un bel aspect esthétique et pas trop épais vous devrez rafraîchir un peu les rameaux qui seront secs. Pour cela rabattez les différentes pousses de l’année qui ont tendance à s’entrecroiser. Les coupes devront être nettes juste au dessus d’un bourgeon. Utilisez un sécateur bien affûté et désinfecté. Ne taillez surtout pas les branches charpentières qui devraient être bien accrochées au support que vous lui aurez installé. La taille permettra une meilleure aération du chèvrefeuille et sa floraison n’en sera que meilleure.

PARASITES * MALADIES Le chèvrefeuille grimpant pourra être attaqué par l’oïdium. Supprimez les parties atteintes et brûlez-les. Une pulvérisation de purin de prèle ou bien de bicarbonate de potassium seront nécessaire. Les pucerons risquent de l’envahir car ils sont friands des jeunes pousses.

MULTIPLICATION Le chèvrefeuille grimpant pourra se multiplier par marcottage en couchant une branche assez souple et en la maintenant au sol avec une pierre. Vous pourrez également effectuer des boutures à la fin de la saison estivale. Pour cela vous devrez extraire des tiges semi-lignifiées d’une quinzaine de centimètres. Supprimez le feuillage de la partie inférieure et plantez-les individuellement dans des godets.

ASSOCIATIONS Le chèvrefeuille grimpant pourra s’associer avec la vigne, le jasmin étoilé, le rosier grimpant, la menthe, le rosier liane, la clématite, le pois de senteur vivace et l’ipomée.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo    TRUFFAUT

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

5 réflexions au sujet de “Le chèvrefeuille grimpant”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :