Accueil » Jardin d'ornement » L’azalée

L’azalée

PRÉSENTATION L’azalée est un arbuste vivace qui fleurira à la saison printanière. Le coloris de ses fleurs pourra suivant l’espèce avoir des tons différents. Cela ira du blanc au jaune, en passant par l’orangé, le rose, le rouge et même le violet. En fait il s’agit d’une espèce de rhododendron. Sa culture sera très facile ainsi que son entretien.

Son besoin en eau sera important. Elle fait partie de la famille des Éricacées qui compte 150 variétés environ. Sa hauteur ira d’une trentaine de centimètres pour les plus petits sujets à 2 mètres environ pour les plus grands. Elle sera assez rustique pour certaines variétés essentiellement les caduques (Les persistantes seront un peu plus frileuses). Les espèces caduques pourront supporter des températures hivernales pouvant atteindre -25° pour les plus résistantes comme par exemple l’Azalée Pontique. Renseignez-vous auprès de votre jardinerie habituelle afin de vous procurer l’espèce adéquate pour votre région. Les fleurs et le feuillage des azalées sont toxiques.

PLANTATION Les azalées japonaises auront une préférence pour les expositions à mi-ombre et les espèces caduques auront un besoin d’ensoleillement tout en évitant le soleil trop direct et brûlant. En pleine terre choisissez-lui un emplacement sur un sol plutôt acide, humifère, frais et surtout bien drainé. Évitez impérativement les sols calcaires et ceux qui sont trop lourds. Pour sa plantation je vous invite à consulter cet article   » Comment planter un arbre ou un arbuste ? «   Sa plantation devra s’effectuer de préférence au début de la saison automnale surtout si vous habitez dans une région froide afin que son système racinaire puisse bien s’installer avant l’arrivée des grands froids. En région plus douce elle pourra être plantée jusqu’au mois de novembre. Vous pourrez également la planter à la saison printanière hors période de gel et de grosses chaleurs. La température idéale afin d’obtenir le meilleur développement possible sera située entre 20 et 25°. Vous pourrez utiliser l’azalée en bordures, en massifs, en isolé, en bosquets, en rocailles ou bien encore en bacs ou en pots. Pour cette dernière culture choisissez un contenant de préférence en terre cuite d’une quarantaine de centimètres minimum de diamètre et assez profond. Étalez au fond de votre contenant des billes d’argile ou des graviers afin de faciliter le drainage. Évitez à vos potées le soleil direct.

ENTRETIEN Pendant les premiers mois de sa plantation en ce qui concerne les cultures en pleine terre vous devrez maintenir le sol frais. Après, un arrosage une fois par semaine devrait suffire surtout pendant les périodes de grosses chaleurs de la saison estivale. Il faut savoir que le système racinaire de l’azalée se développera en surface et qu’il se desséchera assez rapidement. Paillez-la avec des écorces de pin afin de garder un peu de fraîcheur à son pied. Je vous conseille d’effectuer vos arrosages avec de l’eau de pluie afin d’éviter le calcaire contenu éventuellement dans l’eau de ville. A la saison printanière vous devrez lui faire un apport de compost bien décomposé ou bien du fumier bien décomposé. En ce qui concerne les cultures en potées d’extérieur vous devrez leur faire un apport d’engrais organique naturel comme par exemple Bactériosol. Étalez ce dernier en surface et lors de vos arrosages la plante prendra ce dont elle a besoin. Le substrat doit rester impérativement toujours humide sans pour autant être inondé. Supprimez les fleurs fanées au fur et à mesure. L’azalée une fois bien enracinée ne vous demandera plus beaucoup d’entretien. Pour ce qui est des azalées d’intérieur qui sont très frileuses vous devrez les installer pour la saison printanière et celle estivale dans une pièce avec une température d’une quinzaine de degrés. Et pendant la saison hivernale une pièce non chauffée (7 à 10°) devrait suffire. Évitez les endroits surchauffés que les azalées détestent. Vous devrez les brumiser régulièrement afin de conserver une atmosphère humide. Le rempotage devra s’effectuer tous les 2 ou 3 ans. La taille de l’azalée n’est pas obligatoire. Mais vous pourrez effectuer cette opération par soucis de limiter son développement et de supprimer certains rameaux inesthétiques ou qui s’entrecroisent.

PARASITES * MALADIES Si l’azalée est cultivée dans de bonnes conditions elle sera très résistante aux parasites et aux maladies. Si par exemple votre sol est trop lourd ou trop calcaire ou encore si vous ne l’arrosez pas avec de l’eau de pluie elle pourra être victime de chlorose. Le feuillage se décolorera et les feuilles jauniront. Vous devrez effectuer très rapidement un apport nutritif riche en magnésium et en fer. Si vous avez un sol mal drainé l’azalée pourra être contaminée par une maladie cryptogamique qui  s’appelle le phytophthora cinnamoni qui est un champignon microscopique qui s’attaquera au système racinaire. Le premier symptôme ce sera un rameau qui se desséchera du jour au lendemain. La plupart du temps quand vous vous en apercevrez ce sera trop tard. L’arbuste sera condamné. Arrachez-le et brûlez-le. Pour éviter ce genre de mésaventure il est important de respecter très scrupuleusement les conditions de culture expliquées ci-dessus. Les pucerons pourront parfois envahir les cultures en potées. En ce qui concerne les cultures d’intérieur si l’atmosphère est trop sèche l’azalée pourra être victime de l’araignée rouge.

MULTIPLICATION L’azalée pourra se multiplier par marcottage mais il faudra vous armer de patience. Pour cela choisissez un rameau assez bas de l’arbuste et qui devra être assez souple et long. Supprimez quasiment tout son feuillage pour ne laisser que celui de la partie supérieure. Enfoncez-le sur une trentaine de centimètre de profondeur dans de la terre de bruyère. Vous devrez utiliser un cavalier afin de le maintenir bien enterré. Installez-lui un tuteur pour maintenir sa partie supérieure feuillue. Il faudra que vous patientiez deux ans environ pour que les racines apparaissent. A ce moment là vous pourrez dissocier la marcotte de l’arbuste mère et la planter sur un autre emplacement. Vous pourrez également multiplier l’azalée par bouturage. Pour cela vous devrez prélever des rameaux latéraux d’une dizaine de centimètres n’ayant pas fleuri. La base des boutures devront être sectionnées sous un œil. Vous ne devrez conserver que le feuillage de la partie supérieure. Plantez-les individuellement dans des godets remplis d’un mélange de tourbe et de sable. Enfoncez-les jusqu’aux feuilles de la partie supérieure que vous aurez laissées. Arrosez-les et installez-les à l’étouffée sous un film plastique ou sous un châssis à une température d’une vingtaine de degrés environ. Vous devrez maintenir une atmosphère humide mais aérez de temps en temps afin d’éviter l’apparition de champignons. Il faudra que vous mainteniez ces boutures bien au chaud pendant minimum 2 mois voire 3 le temps de l’enracinement. Conservez-les ensuite pendant la saison hivernale dans une pièce hors gel. Vous pourrez les repiquer dans des godets plus grands afin de les rendre plus robustes. Au début de la saison automnale vous pourrez les planter définitivement en pleine terre ou bien en potée.

ASSOCIATIONS L’azalée pourra être associée à l’enkianthe, au kalmia, au skimmia du Japon, au daphné, au camélia, au rhododendron, à l’érable du Japon et à l’andromède. Le grémil pourra être cultivé également au pied de l’azalée.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo    Rustica

 

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.


9 commentaires

Ce n'est que par l'échange et le partage que nous pourrons avancer pour faire changer les choses. Apportez votre pierre en laissant une trace de votre passage. Merci !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :