Accueil » Jardin d'ornement » L’érable

L’érable

PRÉSENTATION L’érable compte près de 150 espèces environ. Il va du petit arbuste à l’arbre plus imposant. Il ornera votre jardin admirablement avec son beau feuillage à la saison automnale. Il fait partie de la famille des Sapindacées. Il sera très facile à cultiver et à entretenir. Son besoin en eau sera moyen. Suivant l’espèce il sera très rustique et pourra supporter des températures hivernales pouvant atteindre plus de  -20°.

Renseignez-vous auprès de votre pépinière ou de votre jardinerie habituelle afin de vous procurer l’espèce adéquate pour votre région. Si votre érable atteint une hauteur de 2 mètres maximum il est considéré comme un arbrisseau. Les variétés qui sont cultivés en arbres peuvent atteindre jusqu’à 30 mètres de hauteur dans leurs régions d’origine. A noter que les feuilles d’érable se décomposent très rapidement et vous donneront un excellent compost pour votre jardin. Sa floraison suivant l’espèce s’étalera du mois d’avril au mois de juin. Ses fleurs toutes petites n’ont aucun intérêt décoratif puisque la plupart du temps elles sont cachées par le feuillage excepté sur certaines espèces qui apparaissent à la fin de la saison hivernale avant le feuillage.

PLANTATION S’il s’agit d’un érable d’Amérique du Nord le sol devra toujours être maintenu frais et la seule variété qui accepte les sols calcaires est l’érable negundo. S’il s’agit d’un érable Européen le sol pourra être siliceux ou bien calcaire, frais, humifère et profond. S’il s’agit d’un érable d’Orient le sol devra être plutôt léger, acide ou composé de terre de bruyère et surtout il devra être  bien drainé. Cette dernière catégorie d’érable n’appréciera pas du tout les sols  calcaires ou argileux. Vous aurez également l’érable du Japon qui sera magnifique avec ses très belles couleurs flamboyantes. Si vous avez un petit jardin un peu ombragé il sera l’arbuste idéal. On l’appelle également Érable Japonais ou bien encore Érable palmé. Pour cette espèce le sol devra être également acide et humifère. Il acceptera également ceux qui sont sableux, argileux et toujours bien drainés. L’Érable de Montpellier sera plutôt adapté aux sols pauvres et secs. Son besoin en eau sera donc plus faible. Ce sera l’arbre idéal pour les régions méridionales où les saisons estivales sont très chaudes. Dans ces régions choisissez-lui un emplacement qui soit abrité et à mi-ombre. Sa plantation doit s’effectuer de préférence à la saison automnale avant la période des premières gelées ou à défaut à la saison printanière hors période de gel. Pour sa plantation je vous invite à consulter cet article  » Comment planter un arbre ou un arbuste ? «   Concernant le sol pensez que certaines espèces préfèrent des sols acides. Là aussi renseignez-vous auprès de votre pépiniériste ou de votre jardinerie habituelle afin de vous procurer l’espèce correspondant à la nature de votre sol. Pensez à tenir compte de sa taille adulte en fonction de l’espèce choisie afin qu’il ne gène pas le développement des autres plantes. IMPORTANT N’oubliez pas de prévoir un tuteur et arrosez-le à la plantation même s’il pleut. L’Érable pourra se cultiver en haies, en isolé et pour les espèces de petites tailles en bacs ou bien encore en pots comme par exemple les espèces d’Orient.  Pour cela choisissez-lui un pot de 80 centimètres de diamètre ou un bac également de 80 centimètres de coté, d’avantage si vous pouvez. Assurez vous que l’un ou l’autre soit bien percé au fond pour que le surplus d’eau puisse bien s’évacuer. Déposez au fond de votre contenant une couche de graviers grossiers ou de billes d’argile pour avoir un bon drainage. Faites un mélange 1/3 de terre de jardin, 1/3 de terreau de plantation et 1/3 de terre de Bruyère. Versez une partie de ce substrat (1/3 environ) sur les graviers ou sur les billes d’argile. Ensuite enfoncez un tuteur dans ce premier tiers de substrat. Disposez votre érable au milieu de votre pot ou de votre bac de telle manière que le petit tronc arrive à 5 centimètres environ du tuteur. Continuez à verser votre substrat tout autour de votre arbuste en tassant légèrement avec vos mains. Attachez votre érable au tuteur sans serrer. Arrosez copieusement. Je vous conseille de supprimer les éventuelles coupelles afin d’éviter d’oublier de les vider.

ENTRETIEN L’érable ne vous demandera pas trop de soin. Il craindra énormément la sécheresse. Il faudra que vous l’arrosiez régulièrement pendant les trois premières années de sa plantation sans excès, ceci pour les plantations en pleine terre. En ce qui concerne les plantations en bacs ou en pots l’arrosage devra être régulier surtout pendant les grosses chaleurs de la saison estivale. Dans les deux cas un paillage épais sera nécessaire afin de permettre de garder un peu d’humidité à son pied. Pour les variétés de petites tailles comme l’érable du Japon par exemple brumisez un peu le feuillage en toute fin de journée si vous habitez une région très chaude dont l’atmosphère n’est pas assez humide. Pour un arbre ou un arbuste jeune vous devrez effectuer à la saison printanière un apport de compost bien décomposé. Pour un sujet adulte il ne sera pas utile d’effectuer un quelconque apport nutritif. En ce qui concerne les cultures en potée vous devrez à la saison printanière leur faire un apport d’engrais organique naturel comme par exemple Bactériosol. Étalez ce dernier en surface et lors de vos arrosages la plante prendra ce dont elle aura besoin. Pour ce qui est de la taille de l’érable s’il est bien enraciné elle ne sera pas nécessaire sauf s’il s’agit d’une culture en haie. Les arbres et les arbustes âgés pourront être élagués sans exagération. Pour les espèces de moyennes et petites tailles ainsi que celles orientales une taille très légère pourra être effectuée afin d’assurer un meilleur développement et d’améliorer le coté esthétique. Et pour les sujets de grandes tailles cette opération n’est pas souhaitable ou du moins devra être très limitée. Dans tous les cas si vous effectuez cette opération elle devra se faire à la saison automnale et pour un élagage vous pourrez le faire à la saison printanière. 

PARASITES * MALADIES En règle générale et suivant l’espèce l’érable sera assez résistant aux parasites et aux maladies. Si votre sol a tendance à être trop humide et mal drainé certaines maladies cryptogamiques pourront faire leur apparition comme par exemple la maladie de la tache noire ou tache goudronneuse. Le feuillage se tache de la fin du mois de juin à la fin du mois d’octobre ce qui affaiblira considérablement le sujet. En prévention une pulvérisation de purin de prèle sera nécessaire à la saison printanière voire une seconde fois à la fin de la saison estivale. Si votre sol est un peu lourd l’armillaire pourrait faire son apparition. Cette maladie sera très difficile à se débarrasser car elle commence à s’attaquer au sol et au système racinaire. Toutefois vous pourrez ralentir le processus en supprimant les rameaux contaminés et brûlez-les. Les rongeurs comme les lapins entre autre pourraient s’attaquer aux jeunes troncs. Protégez-les avec un filet pendant les premières années. Il pourra être également contaminé par la verticilliose. L’érable pourra être aussi attaqué par les pucerons, les cochenilles, les mouches blanches ou encore les chenilles défoliatrices. Vous devrez intervenir très rapidement en appliquant un traitement qui sera respectueux de l’environnement comme par exemple des pulvérisations d’eau savonneuse additionnée d’huile. Le xylébore disparate pourra également le coloniser. CONSEIL Certaines espèces d’érables seront plus ou moins sensibles aux parasites et aux maladies. Renseignez-vous auprès de votre jardinerie ou de votre pépinière habituelle qui sera à même de vous conseiller. TRÈS IMPORTANT Si vous avez un érable atteint de maladie cryptogamique ramassez toutes les feuilles tombées au sol et brûlez-les.

MULTIPLICATION L’érable pourra se multiplier par marcottage aérien ce qui vous permettra d’obtenir des sujets très robustes. Effectuez cette opération à la saison printanière dès que la végétation a bien redémarré sur des arbres ou des arbustes assez âgés afin d’obtenir des rameau suffisamment développés. Vous devrez sevrer votre marcotte suivant l’enracinement obtenu soit à la saison automnale ou bien à la saison printanière. Avant de cultiver vos jeunes marcottes en pleine terre ou bien en potée je vous conseille de les élever individuellement une année supplémentaire dans des pots afin que leurs systèmes racinaires se renforcent. Installez ces derniers à l’ombre et à l’abri du vent. Rentrez-les à la saison hivernale dans une pièce non chauffée et hors gel. Vous pourrez également multiplier l’érable par bouturage mais cette opération sera plus délicate que le marcottage. Pour cela avec votre sécateur prélevez à la saison printanière des boutures d’une quinzaine de centimètres sur des rameaux de l’année. Plantez-les individuellement dans des godets que vous recouvrirez avec des fonds de bouteilles en plastique. Maintenez humide le substrat de vos godets. Quatre semaines plus tard l’enracinement devrait commencer. Ensuite repiquez-les dans des godets plus grands et conservez-les en pépinière jusqu’à leur plantation définitive à la saison automnale.

ASSOCIATIONS Il pourra être associé avec le kalmia, le daphné, l’azalée et certaines plantes vivaces comme l’hosta, le cœur de Marie et la fougère qui iront très bien au pied de l’érable. En terrain plutôt sec cultivez à son pied d’autres vivaces moins exigeantes comme par exemple l’épimedium, le géranium vivace macrorrhizum et l’ophiopogon noir. L’érable de Montpellier pourra également s’associer avec l’arbre de Judée.

RAPPEL Faites-vous conseiller par un pépiniériste afin d’obtenir une espèce correspondant à votre région, à la nature de votre sol et que les différentes associations correspondent bien à l’espèce de l’érable choisi. 

Et pour terminer je vous propose cette vidéo    Au Jardin

 

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.


7 commentaires

Ce n'est que par l'échange et le partage que nous pourrons avancer pour faire changer les choses. Apportez votre pierre en laissant une trace de votre passage. Merci !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :