Le rosier liane

PRÉSENTATION Le rosier liane est un genre de rosier grimpant qui possède de très longs rameaux qui pourront très rapidement recouvrir un mur par exemple. Il fait partie de la famille des rosacés. Sa culture sera très facile et son entretien sera modéré. Son besoin en eau sera moyen. Sa hauteur ira de 2 mètres pour les plus petits sujets à une dizaine de mètres environ pour les plus grands. Le rosier liane sera assez rustique puisqu’il pourra supporter des températures hivernales pouvant atteindre suivant l’espèce -15°.

Attention Certaines espèces sont moins rustiques. Renseignez-vous auprès de votre jardinerie ou votre pépinière habituelle afin de vous procurer l’espèce adéquate pour votre région. Suivant l’espèce sa floraison s’étalera du mois de mai au mois d’octobre. Ses fleurs pourront avoir des tons différents. Cela ira du blanc au jaune en passant par le rose, l’orangé le rouge et même parfois le panaché ou le multicolore.

PLANTATION Choisissez-lui un emplacement ensoleillé voire à mi-ombre pour certaines espèces sur un sol humifère, pas trop calcaire et sans excès d’humidité. Là aussi votre pépinière ou votre jardinerie habituelle pourra vous renseigner sur l’espèce qui correspondra le mieux à la nature de votre sol. Évitez les expositions au nord. Très important Avant de choisir l’emplacement définitif réfléchissez bien sur le volume que l’espèce choisie atteindra une fois adulte. Pour sa plantation je vous invite à consulter cet article  » Comment planter un arbre ou un arbuste ? «   Vous pourrez planter le rosier liane de préférence au début de la saison automnale afin que son système racinaire puisse bien s’installer avant l’arrivée des grands froids de la saison hivernale. Vous pourrez également le planter au début de la saison printanière hors période de gel. Évitez les emplacements trop humides.

ENTRETIEN Vous devrez palisser votre rosier liane au fur et à mesure de son développement. A partir de la hauteur que vous souhaitez obtenir rabattez-le car son entretien sera plus difficile à effectuer. A ce moment-là il pourra davantage se développer en largeur. Supprimez au fur et à mesure les fleurs fanées afin de prolonger au maximum sa floraison et par la même occasion  cela permettra de soulager un peu votre rosier liane. Pendant la saison printanière et la saison estivale qui suivront sa plantation arrosez-le copieusement afin de favoriser son bon enracinement. Quand il sera adulte sauf en cas de grosse canicule les apports d’eau de pluie devront suffire. Et durant les 2 années voire 3 suivantes vous devrez lui faire un apport de compost bien décomposé à la fin de la saison hivernale. Si votre rosier liane est un sujet greffé vous devrez supprimer tous les gourmands qui poussent à partir du porte-greffe. Les premières années de sa plantation protégez-le avec un épais paillage ainsi qu’un voile d’hivernage surtout si vous habitez une région très froide. Vous pourrez le tailler pendant les premières années seulement. Au début de la saison printanière ce sont les jeunes rameaux provenant de la base qui devront être taillés. En ce qui concerne les sujets remontants vous pourrez supprimer les rameaux secondaires de 2 à 4 yeux également au début de la saison printanière. Cette opération favorisera son développement végétatif ainsi que sa floraison. Pour les espèces non remontantes patientez jusqu’à la fin de la floraison pour le tailler. Pendant la saison hivernale vous devrez supprimer les éventuelles parties malades et les bois morts. Une fois adulte un rosier liane ne se taillera plus car cela sera très difficile voire impossible étant donné sa hauteur et d’autre part son développement et sa floraison pourront se passer de taille.

PARASITES * MALADIES Le rosier liane sera en principe résistant aux parasites et aux maladies s’il est cultivé dans de bonnes conditions comme expliquées ci-dessus en tenant compte de la composition de votre sol ainsi que de l’exposition. Cela pourra varier d’une espèce à l’autre d’où l’importance de bien vous renseigner auprès d’un pépiniériste comme déjà indiqué ci-dessus. Toutefois il pourrait être contaminé par des maladies cryptogamiques comme la rouille, l’oïdium ou encore la tache noire qui affaiblira votre rosier. En prévention une pulvérisation de purin de prèle sera nécessaire. Les pucerons adorent les jeunes pousses. Favorisez la venue des coccinelles par exemple qui sont un excellent insecticide naturel. Il pourra également être victime de chlorose car votre sol sera soit trop calcaire ou bien trop lourd. Là aussi une pulvérisation de purin de prèle sera nécessaire en l’associant avec une autre pulvérisation de purin d’orties. D’où l’importance de bien vous renseigner avant l’achat.

MULTIPLICATION Le rosier liane pourra se multiplier par bouturage du mois d’août au mois d’octobre. Pour cela vous devrez repérer un rameau de l’année ayant déjà fleuri et qui sera exempt de tous signes de maladies. Avec votre sécateur bien affûté et désinfecté prélevez plusieurs segments d’une quinzaine de centimètres. Vous devrez sectionner en biseau sous une feuille la partie supérieure de chaque bouture. Effectuez une coupe droite sur la partie inférieure juste en dessous d’un œil (base d’une feuille). Supprimez tout le feuillage de la partie inférieure pour ne garder que 3 ou 4 feuilles dans la partie supérieure. Supprimez également toutes les épines. Ce sera autant de plaies qui permettront de faire apparaître des racines. Toutes vos boutures devront être préparées de cette manière et ensuite enveloppez-les dans des feuilles de papier journal humides que vous mettrez pendant 2 ou 3 jours dans le bas de votre réfrigérateur afin de provoquer la descente de la sève. Après ce séjour au frigo vous devrez rouler la base de vos boutures dans de la poudre d’hormone. Secouez-les légèrement pour enlever le surplus de poudre et plantez-les (coté partie inférieure) individuellement dans des grands godets remplis d’un mélange de terreau et de sable à parts égales. Tassez un peu avec vos doigts, arrosez-les et installez-les à l’ombre. Pendant la saison hivernale si vous habitez une région douce installez-les sous un lit de feuilles mortes par exemple à l’abri des éventuels vents froids. Par beau temps aérez-les. Si par contre vous habitez une région froide rentrez-les dans une pièce bien aérée, lumineuse, non chauffée et hors gel. Dans ce cas également aérez-les par beau temps en les sortant quelques heures. A la saison printanière transplantez-les dans des contenants plus grands. Quand le système racinaire aura pris possession de la motte ce sera le moment de les planter définitivement au début de la saison automnale de préférence.

ASSOCIATIONS Le rosier liane pourra s’associer avec le chèvrefeuille grimpant, la clématite et le géranium vivace.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo  TRUFFAUT

 

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

2 réflexions au sujet de “Le rosier liane”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :