Accueil » Jardin d'ornement » La culture de l’agastache

La culture de l’agastache

PRÉSENTATION L’agastache est une plante aromatique très mellifère qui mériterait d’être plus connue. Tout comme la bourrache elle attirera tous les insectes pollinisateurs. En fait il s’agit d’une plante vivace qui aura toute sa place dans votre jardin potager ou celui d’ornement. Sa floraison s’étalera de la fin de la saison printanière jusqu’aux premières gelées. Ce sera une chance pour votre potager avec tous ces pollinisateurs qui viendront avec plaisir la visiter.

Si vous possédez des ruches c’est la plante qu’il vous faudra. Les abeilles en seront ravies. L’agastache sera très facile à cultiver et à entretenir. Son besoin en eau sera très faible et sa croissance sera assez rapide. On l’appelle également Menthe de Corée, Hysope anisée ou bien encore Menthe réglisse. Sa rusticité sera moyenne comme par exemple l’agastache fenouil pourra supporter des températures hivernales de -10°maximum. Renseignez-vous auprès de votre jardinerie habituelle afin d’obtenir l’espèce la mieux adaptée à votre région. L’agastache fait partie de la même famille que la menthe, la sauge et la lavande (les Lamiacées). Elle forme un espèce de buisson allant d’une trentaine de centimètres pour les plus petits sujets à plus de 3 mètres de hauteur pour les plus grands. L’agastache est aussi une plante médicinale avec diverses vertus comme par exemple anti inflammatoire, antispasmodiques et sédatives. Je vous invite à consulter cet article qui vous expliquera tout cela « Les bienfaits de l’agastage sur notre santé ».

SEMIS * PLANTATION Le semis de l’agastache devra être effectué à la fin de la saison hivernale en pépinière sous abri à une température minimum de 20°. Quand vos jeunes plantules seront assez développées ce sera le moment de les repiquer individuellement dans des godets. Et lorsqu’ils  seront assez robustes vous pourrez les repiquer en pleine terre du mois de mars hors période de gel jusqu’au mois d’octobre en évitant les grosses chaleurs de la saison estivale. Vous pourrez également effectuer votre semis en pleine terre à partir du mois de mai dans les régions froides quand le sol s’est bien réchauffé. Dans les régions plus douces le semis pourra s’effectuer au mois de mars voire au mois d’avril. Ce sera selon les conditions météorologiques du moment. IMPORTANT Les graines devront être très peu enterrées.  Pour un semis en pleine terre préparez bien votre sol avec votre grelinette en incorporant du compost bien décomposé et du sable si votre terre est trop lourde. Chaque sujet devra être espacé de 30 à 40 centimètres les uns des autres. Si vous avez de la place n’hésitez pas à les espacer un peu plus, 70 à 80 centimètres. Pour sa plantation je vous invite à consulter cet article  » Comment planter les plantes d’extérieur ? «  L’agastache pourra être cultivée en rocaille, en massif, en isolé, en bordure, au potager, en bacs ou bien encore en pots. Si vous choisissez cette dernière solution de culture elle devra s’effectuer dans un contenant en terre cuite d’un diamètre de 30 à 35 centimètres de diamètre minimum. Pour cela vous devrez effectuer un mélange de terre de jardin, de terreau, de compost bien décomposé et si votre terre est trop lourde ajoutez y du sable. Que ce soit en pleine terre ou en potées arrosez copieusement à la plantation.

ENTRETIEN L’arrosage de l’agastache devra s’effectuer régulièrement en début de culture afin que son système racinaire puisse bien s’installer. Pour les plantations en potées ne laissez jamais se dessécher le substrat et pensez à vider les coupelles afin d’éviter le trop d’humidité. Paillez-la pour garder un peu de fraîcheur ce qui favorisera sa floraison. Prévoyez des protections hivernales en cas de fortes gelées. En pot ne laissez jamais le substrat se dessécher complètement. Afin qu’elle puisse se ramifier pincez-la 2 fois pendant sa période végétative. Supprimez les fleurs fanées au fur et à mesure afin de provoquer une remontée florale. Si vous souhaitez qu’elle se ressème laissez un sujet avec les fleurs fanées. Si vous cultivez des agastaches peu rustiques et que vous avez peur des gelées je vous conseille de les pailler avec des aiguilles de pin, des feuilles mortes ou bien des feuilles de fougères. A la saison printanière rabattez les souches complètement sèches au ras du sol.

PARASITES * MALADIES L’agastache sera très résistante aux parasites et aux maladie. Seules nos amies les limaces pourraient grignoter les jeunes pousses car elles en sont très friandes. L’oïdium pourrait également la contaminer surtout pendant une période sèche et chaude. Une pulvérisation de purin de prèle sera nécessaire. En prévention de cette maladie cryptogamique préférez un arrosage plutôt le matin que le soir et laissez le sol se dessécher entre deux arrosages.

MULTIPLICATION L’agastache pourra se multiplier par semis comme déjà expliqué ci-dessus. Elle pourra également se multiplier par division des touffes à la saison printanière après les avoir rabattues ce qui permettra de les renouveler. Attendez 2 ans minimum pour effectuer cette opération. Avec votre fourche-bêche déterrez complètement la souche. Divisez cette dernière en plusieurs morceaux à l’aide d’un outil très tranchant. Prélevez uniquement les parties en périphérie de la plante. Plantez les éclats obtenus très rapidement et arrosez copieusement. L’agastache pourra également se multiplier par bouturage à la fin de la saison estivale. Pour cela vous devrez prélever des tiges d’une quinzaine de centimètres n’ayant pas fleuri. Recoupez-les  sous un œil et supprimez le feuillage de la partie inférieure aux 2/3 environ pour ne conserver que quelques feuilles dans la partie supérieure. Les boutures ainsi préparées devront être plantées individuellement dans des godets remplis d’un mélange de 60% de terreau et de 40% de sable. Arrosez-les puis installez-les à l’ombre. A la saison hivernale rentrez-les dans un local non chauffé, lumineux et hors gel. Vous pourrez les planter à la saison printanière.

ASSOCIATIONS L’agastache pourra s’associer avec la bourrache, l’allium, le sedum, le cosmos, le rudbeckia, le phlox Paniculata « Rosa  Pastel et le gaura.

Et pour finir je vous propose cette vidéo    Au Jardin

 

Si cet article vous a plu n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.


Un commentaire

Ce n'est que par l'échange et le partage que nous pourrons avancer pour faire changer les choses. Apportez votre pierre en laissant une trace de votre passage. Merci !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :