Accueil » Jardin d'ornement » Le skimmia du Japon

Le skimmia du Japon

PRÉSENTATION Le skimmia du Japon est un arbuste vivace persistant qui sera excellent pour orner votre terrasse, votre jardin potager ou bien celui d’ornement. Sa culture sera facile ainsi que son entretien. Son besoin en eau sera important. Il fait partie de la famille des Rutacées. Suivant l’espèce sa hauteur ira d’une cinquantaine de centimètres  pour les plus petits sujets à 3 mètres environ pour les plus grands.

Il sera moyennement rustique puisqu’il pourra supporter des températures hivernales pouvant atteindre -10° au maximum pour les cultures en pleine terre et -5° pour les sujets cultivés en potées. Renseignez-vous auprès de votre jardinerie ou bien de votre pépinière habituelle afin de vous procurer l’espèce adéquate pour votre région. Sa floraison s’étalera du mois de février au mois de mai. Attention les petits fruits rouges portés par le skimmia du Japon ne sont pas comestibles mais par contre ils seront persistants pendant toute la saison hivernale ce qui apportera un très bel effet décoratif. Etant donné son développement lent le skimmia du Japon sera très adapté pour les petits jardins.

PLANTATION En pleine terre choisissez-lui un emplacement à l’ombre voire à mi-ombre sur un sol léger, acide et surtout bien drainé en évitant les vents violents très froids et secs. Au début de sa croissance le jeune feuillage craindra les températures en dessous de -10° comme déjà précisé ci-dessus. Je vous conseille d’éviter de le cultiver si dans votre région les saisons hivernales descendent en dessous de cette température. Pour protéger le skimmia du Japon vous pourrez éventuellement le planter près d’un arbre de plus grande taille. Pour sa plantation je vous invite à consulter cet article  » Comment planter un arbre ou un arbuste ? «   Il pourra être planté au début de la saison automnale afin que son système racinaire puisse bien s’installer avant l’arrivée des grands froids. Vous pourrez également le planter au début de la saison printanière hors période de gel. Dans le trou de plantation incorporez-y de la terre de bruyère. Vous pourrez utiliser le skimmia du Japon en rocailles, en massifs, en bordures, en haie, en isolé, en couvre-sol pour les plus petits sujets et également en bacs ou bien encore en pots. Pour cette dernière solution optez pour un contenant de très grande contenance afin que son système racinaire puisse se développer dans les meilleures conditions. Étalez au fond de ce dernier une bonne couche de billes d’argile ou bien de graviers afin de faciliter le drainage. Effectuez un mélange de 2/3 de terre de bruyère et 1/3 de terre de jardin. Quand la plantation de votre potée est terminée arrosez-le abondamment. Si vous le cultivez en haie espacez chaque sujet d’une cinquantaine de centimètres. Afin d’avoir une haie harmonieuse il faudra que vous patientiez 3 ans ou 4 ans.

ENTRETIEN Le skimmia du Japon sera très gourmand en eau. Vous devrez impérativement ne pas laisser se dessécher le sol. Arrosez-le régulièrement surtout pendant les grosses chaleurs de la saison estivale car il résistera très mal à la sécheresse. Afin de limiter l’évaporation paillez-le. Pendant la saison hivernale vous devrez le couvrir d’un voile d’hivernage et rajouter du paillage. Rentrez vos potées dans un local bien ajouré, non chauffé et hors gel. Il ne sera pas nécessaire de le rempoter systématiquement chaque année. A la saison printanière vous devrez lui faire un apport d’engrais organique naturel comme par exemple Bactériosol. Étalez ce dernier en surface et lors de vos arrosages la plante prendra ce dont elle aura besoin. Sa  taille ne sera pas obligatoire. Mais si vous souhaitez lui garder une forme esthétique vous pourrez effectuer cette opération juste après sa floraison mais il faudra qu’elle soit très légère.

PARASITES * MALADIES Le skimmia du Japon sera en règle générale très résistant aux parasites et aux maladies. Toutefois il pourrait être envahie par les cochenilles. Une pulvérisation de purin d’orties sera nécessaire. Si l’invasion est trop importante supprimez les parties atteintes et brûlez-les. Si parfois vous avez des gelées tardives le feuillage jaunira mais dès que les températures remonteront votre arbuste repartira. Si votre sol est trop calcaire le skimmia du Japon pourra être victime de chlorose. Vous devrez intervenir très rapidement en retirant de la terre au pied de votre arbuste pour la remplacer par de la terre de bruyère. 

MULTIPLICATION La multiplication du skimmia du Japon pourra s’effectuer par bouturage. Pour cela repérez une tige sur le coté et coupez-en une longueur d’un peu moins de 10 centimètres. Supprimez tout le feuillage de la partie inférieure pour ne garder que 3 ou 4 feuilles dans la partie supérieure.  Effectuez autant de boutures que vous souhaitez de cette façon. Roulez la base de ces dernières dans de la poudre de bouturage. Ensuite plantez-les individuellement dans des godets remplis d’un mélange de terreau et de sable à parts égales. Arrosez-les copieusement. Couvrez-les d’un plastique transparent ou bien installez-les sous un châssis froid. A la saison printanière suivante transplantez-les dans des godets beaucoup plus grands et installez-les à l’ombre en pépinière à l’extérieur. Rentrez-les à la saison hivernale. Vous devrez patienter 2 ou 3 ans minimum pour les planter en pleine terre ou bien en potées soit à la saison printanière ou  bien à la saison automnale comme déjà précisé ci-dessus. Vous pourrez également multiplier le skimmia du Japon par semis. Pour cela vous devrez récupérer les graines sur les fruits qui seront mûrs dans le courant du mois de septembre. Semez ces dernières dans une terrine remplie de terre de bruyère. Quand vos plantules seront assez développés pour pouvoir être manipulés repiquez-les individuellement dans des godets remplis de terreau et de sable à parts égales. A la saison printanière suivante transplantez-les dans des godets beaucoup plus grands que vous installerez à l’extérieur de préférence à l’ombre. Maintenez le substrat légèrement humide. Rentrez-les à la saison hivernale dans un local bien ajouré, non chauffé et hors gel. Vous devrez patienter 2 ou 3 ans minimum afin de pouvoir les planter définitivement soit en pleine terre ou bien en potées à la saison printanière hors période de gel ou au début de la saison automnale.

ASSOCIATIONS Le skimmia du Japon pourra s’associer avec l’enkianthe, le kalmia, l’andromède, le rhododendron, l’azalée, le fusain, la gaulthérie, la bruyère d’hiver et le camélia.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo    TRUFFAUT

 

 

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.


5 commentaires

Ce n'est que par l'échange et le partage que nous pourrons avancer pour faire changer les choses. Apportez votre pierre en laissant une trace de votre passage. Merci !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :