Le fusain

PRÉSENTATION Le fusain est un arbuste et suivant l’espèce il pourra être soit persistant ou bien caduc avec des couleurs très variées suivant la saison. Sa culture sera très facile ainsi que son entretien. Son besoin en eau sera moyen. Il fait partie de la famille des Celastracées qui comprend plus de 150 espèces.

Sa hauteur ira d’une trentaine de centimètres voire parfois moins pour les plus petits sujets à plus de 8 mètres environ pour les plus grands. Il sera très rustique puisque certaines espèces comme par exemple le fusain nain du Turkestan ou le fusain ailé compact (Espèces de petites tailles) pourront supporter des températures hivernales pouvant atteindre -30°. D’autres espèces seront un peu plus frileuses comme par exemple le fusain japonais « Pierrlolino » et le fusain japonais « Benkomasaki » supporteront des températures de -7° maximum. Renseignez-vous auprès de votre pépinière ou de votre jardinerie habituelle afin de vous procurer l’espèce adéquate pour votre région. Attention toutes les parties du fusain sont toxiques pour l’être humain et en particulier pour les enfants. Alors attention à vos chères petites têtes blondes !! Son feuillage ira du gris argenté au jaune doré en passant par le vert clair, le vert foncé et le rouge. Le fusain pourra être utilisé en bordures, en massifs, en isolé, en haie, en couvre-sol pour les espèces de petites tailles, en bacs ou bien encore en pot.

PLANTATION Certaines espèces ne conviendront pas dans les régions méridionales qui sont très chaudes. C’est le cas des espèces au feuillage caduque. Dans toutes les autres régions il pourra être cultivé sans problème. En ce qui concerne les espèces japonaises persistantes il s’adaptera à toutes les régions y compris en bord de mer. Si vous habitez une région douce préférez le fusain du Japon et si vous habitez une région plutôt froide le fusain Fortunei ou ceux qui seront caduques. Ces derniers s’adapteront mieux à votre climat. Dans tous les cas choisissez-lui un emplacement ensoleillé voire à mi-ombre sur un sol neutre voire calcaire, riche et frais surtout pour les espèces au feuillage persistant. Les espèces au feuillage caduque accepteront les sols pauvres, bien drainés mais frais pendant les grosses chaleurs de la saison estivale. Pour sa plantation je vous invite à consulter cet article  » Comment planter un arbre ou un arbuste ? «   La plantation des sujets en conteneur devra s’effectuer à la saison automnale et ceux à racines nues à la saison automnale également mais en tout début afin que son système racinaire puisse bien s’installer avant l’arrivée des grands froids de la saison hivernale. Si votre sol est vraiment trop pauvre faites-lui un apport de compost bien décomposé ou bien du terreau pour plantation que vous mélangerez à la terre de rebouchage du trou. Pour une haie vous devrez espacer chaque sujet d’un mètre minimum et pratiquer une première taille afin d’obtenir une haie plus dense. En bordure ou en massif 80 centimètres devrait suffire. En ce qui concerne une culture en bac ou bien en pot utilisez un contenant assez grand afin que l’arbuste puisse se développer dans de bonnes conditions. Au fond de ce dernier étalez des billes d’argile ou bien du gravier grossier pour le drainage. Effectuez un mélange de terre de jardin, de sable et de terreau à parts égales.

ENTRETIEN Une fois adulte le fusain ne vous demandera pas un entretien particulier. Arrosez-le régulièrement (Tous les 10 jours environ) les deux premières années et surtout en cas de très fortes chaleurs afin qu’il s’enracine correctement. Paillez-le afin de garder de la fraîcheur surtout pendant la saison estivale. Pendant les 2 ou 3 ans suivant sa plantation vous devrez à la saison printanière lui faire un apport d’engrais organique naturel comme par exemple Bactériosol. Étalez ce dernier en surface et lors de vos arrosages la plante prendra ce dont elle a besoin. Par la suite il ne sera plus nécessaire d’effectuer ce genre de soin. Si votre fusain est cultivé en isolé et s’il a suffisamment de place il ne sera pas utile de le tailler. Toutefois vous pourrez effectuer une taille d’entretien soit à la saison printanière ou bien à la saison automnale pour les espèces persistantes. Les sujets caduques devront être taillés à la saison hivernale. Dans les deux cas contentez-vous d’équilibrer sa silhouette.

PARASITES * MALADIES En règle générale le fusain sera très résistant aux parasites et au maladies en particulier les espèces caduques. Toutefois les jeunes sujets pourraient être attaqués à la saison printanière par les pucerons noirs. Chez certaines espèces au feuillage persistant comme par exemple le fusain du Japon pourraient être très rarement attaquées par la cochenille, l’otiorhynque et contaminées par des maladies cryptogamiques comme par exemple l’oïdium et le mildiou.

MULTIPLICATION La multiplication du fusain pourra s’effectuer par semis à la la fin de la saison automnale ou bien à la saison printanière après avoir fait stratifier vos semences. Effectuez votre semis en caissette sous châssis froid avec des graines fraîches. Certaines espèces et en particulier les caduques pourront se ressemer spontanément. Vous pourrez également multiplier le fusain par bouturage à partir du mois de septembre sur les variétés caduques. Pour cela vous devrez prélever des tiges lignifiées d’une dizaine de centimètres en prenant soin de conserver un talon à chacune. Roulez ces dernières dans de la poudre de bouturage et enfoncez-les de moitié individuellement dans des godets remplis d’un mélange de tourbe et de sable à parts égales. Vous devrez maintenir le substrat toujours un peu humide. A la saison printanière repiquez vos boutures dans des godets plus grands en utilisant un substrat plus riche. Vous devrez les élever jusqu’à la saison printanière suivante qui sera le moment de les planter définitivement. Quant aux fusains persistants le bouturage devra s’effectuer dans le courant de la saison estivale sur des rameaux qui devront être semi-aoûtés c’est à dire encore un peu verts par endroits afin de pouvoir effectuer des boutures à talon. Plantez ces boutures individuellement dans des godets remplis d’un substrat riche que vous devrez garder humide à l’étouffée en les recouvrant d’un film plastique transparent. Rentrez-les pendant la saison hivernale dans une pièce non chauffée, bien ajourée et hors gel. Vous pourrez les repiquer à la saison printanière suivante.

ASSOCIATIONS Vous pourrez associer le fusain avec le troène, le skimmia du Japon. En fond de massif le fusain européen « Cascade rouge » fera merveille avec l’aster et l’anémone du Japon. Le fusain ailé pourra s’associer également avec l’arbre de Judée et l’orme à petites feuilles Wredei.

Et pour terminer je vous propose cette vidéo    Au Jardin

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

4 réflexions au sujet de “Le fusain”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :